TV BRUITS

Accueil > L’ASSOCIATION > Tv Bruits & CSA > Face au silence des médias, voici sur Internet l’audition par le CSA de Tv (...)

Face au silence des médias, voici sur Internet l’audition par le CSA de Tv Bruits et une grande partie de celle d’Antenne Locale

vendredi 17 juin 2005, par Tv Bruits


Nous sommes étonnés du silence de la presse locale, régionale et nationale sur l’audition du CSA le 8 juin dernier des candidats à la reprise du canal de TLT. Rappelons que l’autorisation d’émettre de TLT court jusqu’à fin novembre 2005.

Ce n’est pas le silence sur la prestation de Tv Bruits qui provoque notre étonnement, nous sommes habitués et nous ne comptons en ce qui concerne l’information que sur nos propres forces, mais sur "cette première" pour le C.S.A d’avoir affaire à une proposition de rachat, ni plus ni moins, par le Groupe France Antilles de TLT.
Une OPA sur TLT ?

Cet évênement important pour l’avenir à Toulouse n’a eu pourtant aucun écho médiatique.

Comment se fait-il ?

Tv Bruits avec la complicité de Zalea Tv pallie à cette carence des médias en vous donnant à voir sur Internet(comme si vous y étiez) l’audition de Tv Bruits et presque la totalité de celle de France-Antilles-Comareg-Antenne Locale. Nous n’avons pas filmé celle de TLT car nous la connaissions déjà.

Ce sont des rushes sans montages filmées le 8 juin au matin avec une seule caméra (merci Olivier), quai Mirabeau, dans les locaux du CSA.
L’encodage en Real Player est prévu en faible débit pour adsl, en 256k.
Comme chaque film dure à peu près 30 mn, le démarrage est un peu long (une minute et 40 secondes).

(cliquez dessus) :

L’audition Tv Bruits au CSA.

Les grands extraits de France-Antilles-Comareg-Antenne Locale.

Si vous désirez réagir vous pouvez le faire au bas de cette page ouverte à un forum.

Laisser un message, un commentaire...

4 commentaires
  • Bonjour,

    Quelle bonne idée ! Je pense que toutes les auditions du CSA devraient être retransmises en direct et accessibles en différé sur le net. Ce serait un plus pour la transparence. Je suis heureux pouvoir redécouvrir ma prestation sur Internet.

    Mais je reste perplexe devant le texte de votre mail :

    1. Comme je vous l’ai déjà écris, les médias nationaux ne consacrent quasiment jamais une ligne aux appels à candidatures pour des télés locales. Je ne comprends donc pas votre surprise. Quand au silence de la presse régionale, il est tout à fait normal. La PQR ne parle des télés locales que lorsqu’elle les possède, et encore.

    2. Vous dites ne pas avoir filmé l’audition de TLT "parce que vous la connaissiez déjà" ? Vous diffusez pourtant la vôtre. Et comment "connaissiez vous déjà" la prestation de l’équipe actuelle de TLT. Vous y avez travaillé ensemble ?

    3. Notre proposition n’est pas à proprement parler une "OPA", car c’est au CSA, et non aux actionnaires de TLT de décider, même si certains d’entre eux sont favorables à notre proposition.

    4. Pour éviter à vos destinataires le fastidieux exercice de visionnage de notre prestation (vous, TVBruits, auriez tout de même pu faire un montage propre...), je vous la résume : nous proposons aux actionnaires actuels de TLT de racheter au moins 51% des parts de la société sur la base d’une valeur d’entreprise de 4 millions d’euros. Nous avons en outre confirmé devant le CSA notre souhait de conserver l’essentiel de l’équipe et, le cas échéant, de proposer un reclassement au sein du groupe France-Antilles, actionnaire d’Antennes Locales.

    5. Cette proposition permettrait à cet télévision de gagner en indépendance par rapport à la Mairie et à la Dépêche, conjointement majoritaires de cette chaîne, et de se doter d’une stratégie claire et à long-terme. TLT est aujourd’hui une chaîne qui stagne, en proie aux luttes internes de ses actionnaires. Son dirigeant et sa rédactrice en chef partent à TV7 Marseille (il y en aurait des choses à écrire sur cet appel à candidatures !), laissant une télévision sans projet et un personnel inquiet, en situation précaire. Notre proposition permet de développer une chaîne locale plus en phase avec les Toulousains et de contribuer au pluralisme de l’information dans cette grande ville. Je vous rejoins donc lorsque vous écrivez qu’il s’agit d’un événement important pour Toulouse.

    6. Antennes Locales s’écrit au pluriel (et pallier est un verbe transitif). Notre ambition est en effet d’être opérateur d’une dizaine de chaînes de télévision locale en 2010.

    Bien à vous,

    Jacques Rosselin

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |