TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Autour du procès de l’Agrif contre Houria Boutelja

Autour du procès de l’Agrif contre Houria Boutelja

vendredi 26 octobre 2012, par André

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

Conférence de presse, filmée à Toulouse le 15/10/12 au local de "Friture" autour du procès en appel suite à sa relaxe de l’Agrif (des catholiques intégristes proche de l’extrême droite) contre Houria Boutelja (des Indigènes de la république)

Source : soutien à Houria Boutelja

Des soutiens… EELV Midi Pyrénées et NPA 31

Houria Bouteldja...

Son avocat Henri Braun

Formation accélérée et à l’insu de leur plein gré, des journalistes présents, thème :

« Comprendre ce que c’est que le racisme, l’antiracisme, et en prime le racisme anti-blancs ».

Formateur et formatrice ; Houria Bouteldja, Henri Braun

Tarif : Gratuit !!! (Ce qui est une affaire, vue la compétence des intervenant-e-s)

Première partie

Deuxième Partie

Troisième partie

Quatrième partie

Laisser un message, un commentaire...

7 commentaires
  • Les dèssouschiens !... 26 octobre 2012 12:23, par le Gral 2 Gaule

    > Vaste programme !

    à lire aussi : "le sucre & les larmes" de Pierre Dockès :
    bref essai sur l’histoire dse lamondialisation !

    Répondre

  • Autour du procès de l’Agrif contre Houria Boutelja 28 octobre 2012 21:56, par citoyen acadien

    j’aime la langue française, et je suis impliqué depuis des années dans la francophonie hors hexagone.
    Africains, Québecois où Acadiens, nous sommes fiers de notre langue et de notre culture qui reste un des derniers îlots d’humanisme face à la mondialisation sauvage.
    Avec la meilleurs volonté, il me paraît impossible de ne pas percevoir la haine sous jacente dans les propos de Houria Boutelja, malgré le culot dont elle faite preuve pour nier des évidences.
    la victimisation est et restera son fonds de commerce (et je la plains), Il me semble évident que le peuple français n’est prêt à s’excuser ni pour le vase de soissons, ni pour une colonisation révolue sur laquelle, vu son âge, elle ne peut disposer d’aucun souvenir.
    De là à dire qu’elle a été endoctrinée il n’y a qu’un pas que j’hésite à franchir mais peu s’en faut.

    on ne construit rien en réchauffant des rancoeurs faisandées et en méprisant ses interlocuteurs.

    Répondre

    • J’adore ce genre d’analyse totalement subjective, avec pas le moindre commencement de début de preuve...

      Vous développez des thèses archi-connues... basée sur votre propre ressentiment,
      mais vous avez raison ,le racisme n’existe pas en France, c’est une vue de l’esprit ...

      Merci de votre participation...

      Répondre

  • Houria Boutelja relaxée 19 novembre 2012 19:04

    JUSTICE. L’utilisation du terme "souchien", pour désigner un Français de souche, n’est pas répréhensible : la cour d’appel de Toulouse a relaxé ce lundi 19 novembre la militante anti-raciste Houria Bouteldja, ayant désigné les “Francais de souche” par ce néologisme lors d’un débat télévisé en 2007. Au grand dam du président de l’organisation d’extrême droite Agrif, Bernard Anthony déclarant à la presse : « ce n’est pas moi qui perd, c’est la France ».

    Répondre

    • Hourria Boutelja relaxant... 3 décembre 2013 12:30, par le voyant rouge

      ...« à quant un procès pour antisémitisme si on pronomce " bobo ", sachant qu’il est très utile aujourd’hui à certain que la cause des minorités voulant être reconnu cotoyens ne peut évidament pas être une cause hors histoire de la pensée des élites& que de la luttes des classes ne reste à ce jour que les CM1 & CM2 de nos collèges de banlieu ! »

      Répondre

  • Au tour du procès !... 18 août 2014 10:16, par CLOd (un ancien de l’Agit)

    Lors d’une visite dans une bibliothèque de quartier, celle des Minimes, il m’est arrivé une histoire bien controversée : il y avait moi, des enfants qui chahutaient, & une bibliothécaire rangeant quelques livres sur leurs rayons.

    Voulant un peu de calme pour me concentrer je m’exclame sur la scène en demandant le calme aux enfants en ces termes : « Dehors c’est "la Place des Cochons" ! Si vous voulez mettre le scheitan : alors, allez dehors ! » ; phrase que d’aucuns pourrait avoir en s’exprimant dans un argot des plus commun !

    S’en suit que la bibliothécaire intercède auprès des enfants pour me clamer qu’il y avait là “insultes raciales”, je lui dit que : « dehors c’est effectivement "la Place des Cochons"(nomément la place à pour nom :"place du marché aux cochons") & qu’elle ne doit pas maintenant s’en prendre à moi , ne s’étant pas plus que ça investi dans la gestion de la tranquillité de son établissement jusque là ! » : Ce qui bien sûr ne calme pas les enfant qu’elle est obligée de descendre dans l’espace enfant puis de les faire sortir !

    Je continu donc à vaquer à mes recherches dans le calme rétablie emprunte un livre en parlant avec l’autre bibliothécaire & une agréable vielle du quartier de la décoration de Noël un peu fané sur la poutre de la salle, je quitte l’établissement & croise cette bibliothécaire occupé avec la police municipale, qui lorsque je suis sur le milieu de la place me hèlent pour me demander si "des adolescents m’ont menacé de mort" ;répondant Pardon, personne ne m’a "menacé de mort" voyons la directrice est paniquée, elle exagère pour se couvrir, ne prêtez pas attention à ça, des enfants du quartier qui chahutaient, c’est tout !

    Cela m’a valu 4 mois d’interdiction du réseau bibliothèque de Toulouse pour "insultes raciales & insultes aux personnels", & 8 mois après : une convocation à la police nationale pour "enquête préliminaire pour menace" en attente de procès aux parquet de Toulouse !

    "Rixe avec insultes raciale avec des adolescents, ayant provoqué des menace de mort de ces tiers !"

    Cette ubuesque histoire montre clairement un procès verbale discriminant & diffament où le racisme est bel & bien présent lui sans aucun scrupule de part en part de toute cette procédure qui consiste à vous faire porter à vous, naïf, le soupçon qui eux les rongent dans leur mépris flagrant !

    L’inquisition est-elle de retour en espèce par ces procédurier !

    Amitié
    "Longue vie au Parti des Indigènes de la République"

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |