Rencontre(s)

samedi 9 juin 2018 , par Glenn dans Paysage Audiovisuel Alternatif d’Occitanie et d’Ailleurs


Documentaire animé

Depuis plus de dix ans, les élèves de l’Atelier cinéma du lycée des métiers Henri Senez d’Hénin-Beaumont participent aux Rencontres Lycéennes de Vidéo de Bagnères-de-Bigorre. Pour participer à ce festival, les collégiens et lycéens doivent réaliser un film à partir d’un thème imposé : "RENCONTRE", pour l’édition 2018.

En septembre, les élèves du l’Atelier cinéma ont rencontré Ali, un élève en classe de 1ère mécanique automobile au parcours atypique. D’origine libyenne, Ali a fui l’horreur de la guerre et son pays à l’âge de 14 ans. Un périple jalonné de rencontres...

Avec l’aide de leurs enseignants et d’un artiste, ils ont décidé de raconter l’histoire de leur camarade de classe et son intégration en France.

En début d’année scolaire, les élèves ont enregistré le témoignage d’Ali. Ce dernier s’est livré pendant plus de deux heures en racontant son voyage. À partir de la bande son, il fallait faire des choix et travailler l’écriture documentaire. Le travail de montage sonore a duré près de trois mois. Pour illustrer le propos, impossible de passer par la prise de vues réelles et des reconstitutions approximatives. Les élèves ont naturellement choisi différentes techniques de l’animation : le stop motion et la rotoscopie.

Rencontre(s) from Tv Bruits on Vimeo.

Comment fonctionne la rotoscopie ? Prenons, par exemple, la séquence de l’appel téléphonique. Les élèves ont filmé Ali rejouant cet épisode de sa vie. Les images de la séquence sont ensuite imprimées (une dizaine de captures d’écran pour chaque seconde). À l’aide d’une tablette rétro éclairée, les élèves "décalquent" les détails de l’image qui font sens. Au total, ce sont plus de 3000 dessins en noir et blanc qui ont été réalisés puis scannés et déposés sur la ligne de montage.

Ce film a reçu la Grand Prix des Rencontres Lycéennes de Vidéo de Bagnères-de-Bigorre. À l’unanimité, le jury a récompensé ce film "pour avoir fait d’un périple solitaire et douloureux, une aventure collective et engagée. Pour ses animations très maîtrisées, pour le traitement original d’un sujet particulièrement sensible et pour avoir magistralement illustré le message d’espoir d’Ali".

Commenter

Sur le même thème

Bienvenue au Collectif Autonomie
vendredi 16 février 2018
Douce France
jeudi 22 septembre 2016