TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > KOTAM - un slam sur la rue et le droit au logement

KOTAM - un slam sur la rue et le droit au logement

vendredi 7 mai 2010, par Ben

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

KOTAM ( http://www.myspace.com/kotamkotam )

Durée : 4’20"

Précédé d’une introduction percutante d’Anne-Marie de NPNS et de l’APF 32.

Kotam

Filmé à Toulouse le 27 mars 2010 à la fin de la manifestation du collectif Ni Pauvres Ni Soumis (voir la vidéo ici ).

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires
  • Depuis quand le pauvres ne doivent pas être soumis-e-s ? Quand on est pauvre on doit la fermer, rester humble, honteux, et surtout ne pas monter sur une scène , ou seulement quand on vous le demande. Quand on y est invité par des humanitaires et autres caritatifs, mais de soit même, non ! ça relève de la délinquance pure et simple.

    Vous vous imaginez si tout les pauvres relèvent la tête, on va où ?

    C’est quand on voit ce genre de sujet que l’on comprends que Tvbruits est indispensable. Vous ne verrez ça nulle part si ce n’est ici !
    Merci pour tout

    André

    Répondre

    • KOTAM - un slam sur la rue et le droit au logement 10 mai 2010 15:41, par Louise M

      La prochaine fois je vous la chanterai... si, si, même s’il pleut pas !
      Parce que ça fait du bien...

      LA SEMAINE SANGLANTE

      Sauf des mouchards et des gendarmes
      On ne voit plus par les chemins
      Que des vieillards tristes en larmes
      Des veuves et des orphelins
      Paris suinte la misère
      Les heureux même sont tremblants
      La mode est au conseil de guerre
      Et les pavés sont tout sanglants

      REFRAIN

      Oui mais ça branle dans le manche
      Les mauvais jours finiront
      Et gare à la revanche
      Quand tous les pauvres s’y mettront (bis)

      On traque on enchaîne on fusille
      Tous ceux qu’on ramasse au hasard
      La mère à côté de sa fille
      L’enfant dans les bras du vieillard
      Les châtiments du drapeau rouge
      Sont remplacés par la terreur
      De tous les chenapans de bouges
      Valets de rois et d’empereurs

      REFRAIN

      Demain les gens de la police
      Refleuriront sur le trottoir
      Fiers de leurs états de service
      Et le pistolet en sautoir
      Sans pain sans travail et sans arme
      Nous allons être gouvernés
      Par des mouchards et des gendarmes
      Des sabre-peuples et des curés

      REFRAIN

      Le peuple au collier de misère
      Sera-t-il donc toujours rivé
      Jusques à quand les gens de guerre
      Tiendront-ils le haut du pavé
      Jusques à quand la Sainte Clique
      Nous croira-t-elle un vil bétail
      A quand enfin la République
      De la justice et du travail

      REFRAIN et FIN

      Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |