TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Humeurs > Election de Pierre Cohen à Tisséo, La Dépêche unanime.

Election de Pierre Cohen à Tisséo, La Dépêche unanime.

Le journal du bon côté du manche

jeudi 14 janvier 2010, par Co


La Dépêche du midi était unanime sur l’élection de Pierre Cohen à la présidence de la régie de transport Tisséo, un succés. Le journal de Michel Baylet nous raconte comment le vote a été "unanime", "embrassons nous", c’est le "retour à la confiance".

L’article précise que le "député-maire PS de Toulouse" (aussi président de la Communauté urbaine et président du Canceropôle) a remplacé Stéphane Coppey "sur fond de grève du métro". La grève du métro s’est arrêtée depuis le 21 décembre dès que les syndicats ont obtenu satisfaction, en particulier sur leur salaire. La discussion avec Pierre Cohen n’avait pas abouti, c’est avec Stéphane Coppey qu’ils ont ensuite signé leur accord.

Le groupe des Verts s’était fendu de différents communiqués de presse, ils organisaient lundi une conférence de presse dans laquelle ils dénonçaient la prise de pouvoir de Pierre Cohen à Tisséo et la rupture des accords électoraux qu’il y avait eut entre le PS et les Verts avant les élections de 2008. voir en pièce jointe le tract des Verts.

PDF - 312.9 ko

Que le journaliste de la Dépêche ne veuille pas répéter les arguments du groupe des Verts soit, mais qu’il les ignore complétement c’est de la désinformation.

Socio-démocrates ou conservateurs-républicains, quelque soit la teinte du pouvoir en place, la Dépêche sera toujours de son côté.

Article de La Dépêche le 13 janvier 2010.

"Pierre Cohen élu président de Tisséo à l’unanimité.

Transport. Grand Toulouse, Sicoval et SITPRT enterrent la hache de guerre pour avancer ensemble

Les vice-présidents du SMTC autour du nouveau président Pierre Cohen : Jean-Pierre Fouchou-Lapeyrade (SITPRT), Bernard Marquié (CUGT) et Christian Lavigne (Sicoval). Photo DDM, N. Saint-Affre
Les vice-présidents du SMTC autour du nouveau président Pierre Cohen : Jean-Pierre Fouchou-Lapeyrade (SITPRT), Bernard Marquié (CUGT) et Christian Lavigne (Sicoval). Photo DDM, N. Saint-Affre

Pierre Cohen a été élu à l’unanimité, hier matin, nouveau président du SMTC Tisséo, autorité organisatrice des transports en commun de l’agglomération toulousaine. Le député-maire PS de Toulouse était seul candidat à la succession de Stéphane Coppey, (Vert), écarté du SMTC sur fond de grève du métro.

Le président du Grand Toulouse a gagné son pari en recueillant les douze voix des douze membres. Une gageure après une grève du métro, une perquisition dans les locaux de Tisséo et des mois de blocage avec Sicoval et SITPRT, les deux « petits » du SMTC opposés au « gros », le Grand Toulouse, sur le prolongement du métro jusqu’à Labège.
Apaisement

Le climat était à l’apaisement, hier, au neuvième étage du bâtiment flambant neuf qui abrite l’administration du Grand Toulouse à Marengo depuis quelques semaines. Pierre Cohen a parlé de « gouvernance partagée », Christian Lavigne (Sicoval) de « confiance » et Jean-Pierre Fouchou-Lapeyrade (SITPRT) de « solidarité ».

Christian Lavigne, J-P. Fouchou-Lapeyrade et Bernard Marquié ont été réélus respectivement premier, deuxième et troisième vice-présidents, à l’unanimité, tout comme chacun des membres du bureau (Joël Carreiras, Christian Sempé, Claude Raynal et Gilbert André) ainsi que les représentants aux divers organismes et commissions, ou aux conseils d’administration de la Smat et de la régie (future Épic).

Le nouveau président a souhaité « donner un nouvel élan aux transports, avec le Sicoval et le SITPRT », « conclure vite le plan de déplacements urbains », « confirmer la poursuite de l’effort financier sans précédent engagé », installer le conseil d’administration de l’Épic (établissement public industriel et commercial) chargé d’exploiter le réseau « d’ici la fin du mois », « mettre en œuvre un dialogue social fécond » et « lancer une étude sur le prolongement de la ligne B vers Labège », fixer priorités et financements avec les partenaires et ouvrir la discussion avec Murétain, conseil général, et éventuellement la région, pour élaborer une « architecture partenariale nécessaire à l’essor des transports ».

C’était un peu « Embrassons-nous Folleville ! » hier à Tisséo. Sur fond de régionales. Après des mois de blocage, qui s’en plaindrait ? Dans l’assistance, Stéphane Coppey et ses amis Verts n’ont pas applaudi.
Une étude qui relance le dossier du métro pour Labège

« On s’est parlé ». Le commentaire est de Jean-Pierre Fouchou-Lapeyrade, qui fait office de sage. Pour sortir du dialogue de sourds, chacun a fait un pas vers l’autre. Cohen a proposé de poursuivre l’étude du prolongement de la ligne B, donnant ainsi satisfaction à son ami Pierre Izard, qui joue à nouveau le sage des transports, après avoir donné la leçon à Jean-Luc Moudenc (*). Et le Sicoval a autorisé, lundi soir, son représentant Christian Lavigne a s’engager dans ce nouveau processus. Une démarche de dialogue et de consensus qui remet en selle le prolongement de la ligne B jusqu’à Labège. Les études (métro ou tram ?) déjà réalisées vont être mises à plat et poursuivies « objectivement », a-t-on assuré. Et puis « on définira priorités et financements, très vite », a souligné Pierre Cohen. « On paye comment et qui ? » précise Christian Lavigne, qui met en avant les avantages du métro, certes plus cher en investissement, mais gagnant sur le tramway en exploitation. Pour Moudenc, « la présidence (de Cohen) ne règle rien »

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |