TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Humeurs > L’audiovisuel dans le collimateur de la droite « décomplexée »

L’audiovisuel dans le collimateur de la droite « décomplexée »

par Henri Maler et Grégory Rzepski

mercredi 10 octobre 2007

A trop se focaliser sur les liens personnels de Nicolas Sarkozy et de certains patrons de presse, à trop se concentrer sur son omniprésence, on laisse de côté l’essentiel : l’interdépendance, inédite à un tel degré, entre le pouvoir politique actuel et le pouvoir médiatique détenu par une oligarchie capitaliste [1]. Car, si jamais candidat ne spécula plus systématiquement sur la servilité des médias dominants, le président Sarkozy sait se montrer reconnaissant et accède aux désirs des magnats de la télévision privée française. En attestent les projets pour l’audiovisuel exposées au salon Mipcom à Cannes le 8 octobre 2007 par la ministre de la Culture et de la Communication.


« Une remise à plat complète du PAF, de ses structures jusqu’à son fonctionnement. » Telles seraient, d’après Les Echos du 9 octobre 2007, les intentions de Christine Albanel, ministre de la Culture. Pour « changer la donne », selon la formule de la manchette de « une » du quotidien économique, la ministre prévoit une « loi d’ensemble » en 2008, justifiée notamment par la transposition de la directive européenne Télévision sans frontière.

Le nouveau texte législatif sera articulé autour de « quatre chantiers prioritaires » qui tous font la part belle au secteur privé, qui tous poursuivent le démantèlement du secteur public. On notera sans surprise que l’avenir des télévisions associatives n’est pas l’objet d’un « chantier prioritaire ».

Pour lire la suite : ACRIMED

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |