TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Penser, s’Organiser, Agir 2

POA II

Penser, s’Organiser, Agir 2

pour expérimenter des portes de sortie du capitalisme

vendredi 1er juillet 2016, par Victor Desjobert

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

Penser, s’Organiser, Agir II
pour expérimenter des portes de sortie du capitalisme.

Victor Desjobert nous propose des bonus d’un coffret DVD qui devrait sortir avant fin 2016. Les interviews ont été réalisées entre 2010 et 2012, et oui le temps passe, mais les sujets restent d’une grande actualité. Une série de films, notamment sur le travail, l’économie, et l’éducation ne demande qu’à être projetés. Pour tous renseignements vous pouvez contacter le réalisateur par mail (desjobermailcontact at yahoo.fr )

Pour voir ou revoir les films du 1er volet : Penser, s’Organiser, Agir

Monique Chemillier Gendreau introduit cette série de films en nous interrogeant sur la nature du lien politique, sur les échelons de l’exercice de la démocratie et sur les liens entre l’État et le capitalisme.

Retrouvez les différents bonus du projet Penser, s’ Organiser, Agir II :

Les violences - Patrick Baudry

L’ordre moins le pouvoir - Normand Baillargeon

Les objecteurs de croissance - Paul Aries, Serge Latouche

Autogestion dans l’industrie - Ignace Garay

Pour une science citoyenne - Christian Velot

Le monde de la marchandise - Monique Chemillier Gendreau

La ville environnement - Patrick Baudry

La souffrance au travail - Josep Rafanell

Le salaire à vie pour tous - Bernard Friot

Les scénarios du futur - François Plassard

Chronique d’un été 2010

Une école socialiste - Samuel Johsua

Jacques le menuisier

Éducation & développement local - Sylvie

Le travail social - Josep rafanell

Laisser un message, un commentaire...

1 commentaire
  • Penser, s’Organiser, Agir 2 13 juillet 20:10

    J’attendais avec impatience la suite de votre travail, je vois qu’on retrouve certaines personnes, quel plaisir. Merci pour tous ces petits (et longs) films qui réveillent les neurones et l’esprit critique.

    Répondre