TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Campement anti-LOPPSI 2 - film collectif

Campement anti-LOPPSI 2 - film collectif

samedi 5 février 2011, par Regarde à vue, Télé Liberté, tvbruits

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Voir en ligne : http://antiloppsi2.net/

A l’occasion des 10 ans de Tv bruits, plusieurs médias alternatifs de France sont venus se causer, ce film a été fait dans la foulée de cette rencontre le lendemain en réaction à la défaillance des "grands" médias sur l’information concernant la loi LOPPSI2.

C’est un peu un premier résultat de la rencontre des 10 ans de Tv Bruits

durée 17min Par Tv Bruits, Télé Liberté et Regarde à Vue.

AntiLOPPSI2 à la Prairie des filtres

Laisser un message, un commentaire...

5 commentaires
  • Campement anti-LOPPSI 2 - film collectif 28 mars 2011 18:37, par F.Lherault

    Pour introduire un débat public sur "le controle des pauvres" organisé par la Coordination des CE de ST-CHAMOND -42- qui aura lieu le 15 avril, j’aimerais me procurer une copie DVD de votre film " Campement anti-loppsi 2 "
    Comment fait-on ?
    Merci de me répondre...
    F.L. béné vole de l’assoc.

    Répondre

  • Je n’ai jamais vue autant de confusions que lors de cet action qui manifestement n’a fait qu’alièner un peut plus de pauvre sous-france mal dans leur peau, peut-être mal présent en connaîssance de cause ? Effet grandissant d’une dicotomie d’un contrat social récupéré, et, dévoyé vers l’étrang : vocation d’un anscien verbe de notre langue batarde que fut le verbe "étranger". Je pense que pour sortir du "quai des brumes", nous, soit : "nos autres" devrons en passer par les mains-tenantes de cet réflexion sur la manière de filer par derrière toutes nos vrais questions ? Ici et main-tenant ! Soit la valeur "T" de l’existancialisme de la jeunesse, que nos chers propriètaires à pensées exploitent par tous nos orifices ainsi laissés à dispo !

    Répondre

  • Quant aux Loppsi, nous pourions tout aussi bien dire Ppsilo, cela nous aurai fait comprendre d’abord qu’il s’agit d’une corbeille "constitutionnellement" necessaire, car toutes les loi proposée au Conseil Constitutionnel ne peuvent être tratées exactement comme vos @maïls quant il s’agit de spam et autre connerie que vous jeter à la corbeille. Le problème et il est vaste est l’age avançé de tous ces vieux cornichons qui le constitu et ne sont en générale même pas présent où alors complétement à la masse. Bref Y s’en battent les couilles de la qualité du contenu constitutionnel de nos loi parce qu’il savent qu’eux seront audessus !

    Répondre

  • Donc, comme après avoir torché le cul des lois, les P-Q jetés à la "Loppsi"-corbeille seront réutilisés (économie et écologie oblige) en sèt de table au diner de con auquel vous, soit : vos autres vous êtes vous même invité avec un tel entousiasme que ce vieux bocal de Conseil Constitusionnel s’est empressé d’en faire passer un max aux p’tits oignions dans l’vinaigre !...

    Répondre

  • le centre de l’image - film collectif - 12 avril 2012 12:10, par "gi"

    *Et ne m’avez vous vue, que par vos oubliettes, dans vos belles musettes que vous emplissez là ! Bien alors ce temps où toujours je reçois mes plus belles gazettes, mes plus beaux rubans, en voilà des manières de prendre par derrière ce qu’il serai d’usage de ces jours rendre adages ! Comprendre serai encore toujours le plus sage ! *

    *

    *Au beau dire de Jacques, dire qu’il était fait, dire qu’était quartier tout un autre dessein, dire que demain tout cela sera mien ! Mais comment donc est-il ce présent, ce sanglant, ce faisant trait rêvé d’"office & faux semblant" ! Pour avoir d’usage ne jamais recevoir que futur bon gage, est fort mauvais présage ! *

    *

    *Qu’à cela tu te tiennes comme maudit ce faisant, et jamais ne reviennes tes troubles coopérants, car seulement en çà, lassé & oublieux, perturbé des envieux, tu te tiens dans l’ennuie, tu te jettes toi seul du vivant émouvant, recules de ton vivant étant déjà perdu, mais donc où étais-tu malheureux revenu  ? *

    *

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |