TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Paradis fiscal, enfer social

Paradis fiscal, enfer social

Festival Résistance 2006

juillet 2006, par tvbruits

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Pour son troisième jour le festival Résistances inaugurait sa première thématique : l’argent sale.

Cette première journée était consacrée à la corruption, aux paradis fiscaux et au lobbying.

Sylvie TESSIER a créé l’association ANTICOR, parrainée par le juge Halfen, qui a pour but de lutter contre la corruption des élus en France.

Le groupe ATTAC-Ariège s’est penché sur le petit paradis fiscal "local" qu’est la principauté d’Andorre.

Myriam TONELOTTO a, elle, réalisé Lobbying au-delà de l’enveloppe, un documentaire qui dénonce la pression qu’exerce les grands groupes industrielles à Bruxelles pour influencer les directives européennes.

Ce lundi la thématique de l’argent sale continue avec le trafic des armes : Comme une odeur de poudre

voir la vidéo 8’30’’

Laisser un message, un commentaire...

1 commentaire
  • Paradis fiscal, enfer social 20 juillet 2006 19:36, par myriam tonelotto

    Le 5 juillet 2006, le précédent président du Parlement Européen (2002-2004), Pat Cox, a "rejoint" l’un des plus gros cabinets internationaux de lobbying, APCO. Il mettra au service de ce cabinet sa connaissance des rouages décisionnels européens.

    Jusqu’ici, le Parlement Européen avait tendance à résister un peu trop aux injonctions de la Commission Européenne, absolument ouverte elle aux diktats des lobbies depuis que le président Jacques Delors leur a ouvert grand la porte.

    Avec Pat Cox au sein d’Apco, Microsoft, Bayer, Procter et Gamble, Novartis, Mercedes, Worldcom etc. vont enfin pouvoir "convaincre" nos eurodéputés et leurs commissions parlementaires. On comprend que le pdg d’APCO annonce avec fierté ce superbe recrutement : ses clients peuvent désormais compter sur un entrisme de première main auprès du parlement européen :

    “President Cox is an outstanding addition to the global team at APCO, he brings to the firm international expertise and insight into EU affairs that is unparalleled in the industry,” said Brad Staples APCO chief executive officer, Europe, Middle East and Africa. “Our clients will benefit not only from his first-hand knowledge of the European political system, but also from the depth of his experience in the areas of international finance, law, business and international relations.” (URL : http://www.apcoworldwide.com/content/newsroom/press_releases/07_05_06.cfm)

    Mais Pat Cox est loin d’être le seul "VIP" d’apco. Et Apco ne recrute pas que des "estrangers". D’anciens ministres français, comme l’ancienne ministre Christine Chauvet (ministère du Commerce extérieur du gouvernement Juppé), font le bonheur d’Apco France, par exemple.

    Sans oublier des journalistes, APCO Europe ne s’en cache d’ailleurs pas. Après tout, de nombreux lobbies installés à Bruxelles ont déjà pu s’offrir les services de Christine Ockrent (18 000 euros la demie-journée d ’"animation" de débats...), gageons qu’Apco a su faire au moins aussi bien.

    APCO Europe clame sur son site :

    "We rely upon : (trad : nous nous reposons sur : )
    • A staff of former journalists, government officials, political consultants, technologists and executives from the business and not-for-profit communities. " (trad : une équipe d’anciens journalistes, hommes politiques, consultants politiques, techniciens et dirigeants issus du monde du business et d’ONG")

    The Approach (trad : notre approche :)

    APCO Europe provides support to clients whose operating environment is affected by European political, regulatory and communication issues - in both the online and offline worlds. Our approach is strategy-driven, not tactic-driven.
    (trad : APCO Europe offre aux clients dont la marge de manoeuvre est affectée par la politique européenne, des solutions de "régulation" et de communication - tant dans le monde online (internet) que dans le monde offline (le monde réel ?).

    We help clients : (trad : nous aidons nos clients à :)
    • Develop, communicate and achieve results by anticipating their issues. (développer, communiquer et parvenir à des résultats en anticipant les problèmes - ndt : autrement dit, les lois européennes)
    • Build support for their reputations, positions, products and services among relevant European Union stakeholders. (développer des supports pour assurer leur réputation, leur position, leurs produits et marchés auprès des décisionnaires européens)
    • By providing an understanding of the unique European Union media landscape. (en offrant notre compréhension du paysage médiatique européen)
    By sharing our experience with the European Union policy making community and regulators. (en partageant notre expérience avec la communauté des décideurs politiques européens)
    • By building strong and longstanding client relationships. (en établissant des relations durables et fortes avec nos clients --- ndt : ce qui comprend bien entendu aussi le jeu des renvois d’ascensceur, client un jour, politicien demain, salarié après-demain... du vrai développement durable, quoi...)
    (URL : http://www.apcoworldwide.com/content/locations/emea/europeannetwork/index.cfm)"

    Comme disait Gaston Lagaffe, "y’a encore des termites...". Et pas qu’un peu...

     

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |