"Je veux que ça change. Que puis-je faire ? "

lundi 2 août 2010 dans Humeurs


Quelques paroles de Noam Chomsky


"Que dites-vous au lecteur qui pense "Ce sont des problèmes gigantesques. Que puis-je faire, individuellement ?"

Noam Chomsky :
Nous pouvons faire énormément. On ne va pas nous jeter en prison et torturer. On ne va pas nous assassiner. Nous avons d’immenses privilèges et une liberté fantastique. Donc des possibilités illimités. Après chaque conférence que je donne aux Etats-Unis, des gens viennent me dire : "Je veux que ça change. Que puis-je faire ? " Je n’ai jamais entendu cette question chez les paysans du sud de la Colombie, chez les kurdes en butte à une terrible répression dans le sud-est de la Turquie, chez tous ceux qui souffrent. Ils ne demandent pas ce qu’ils peuvent faire, ils disent ce qu’ils sont en train de faire.

En un sens , par leur ampleur même, notre liberté, notre situation privilégiée sont porteuses d’un sentiment d’impuissance : c’est un phénomène étrange mais frappant. Le fait est que nous pouvons faire à peu près n’importe quoi. Trouver des organisations qui travaillent d’arrache-pied sur les problèmes qui nous préoccupent et y adhérer ne présente aucune difficulté. Mais ce n’est pas la réponse que veulent attendre les gens.

Noam Chomsky, La doctrine des bonnes intentions

Commenter

2 commentaires

  • "mais ce n’est pas la réponse que veulent entendre les gens."
    Ok, alors donnez leur la réponse qu’ils souhaitent entendre. Mais si vous ne le faites pas, c’est probablement que vous n’avez pas de réponse à donner... M. Chomski.

    Voici des pistes de réponse :

    > décroissance du travail et de la consommation (pour arrêter ou moins nourrir le système)

    > déconstruire ses acquis intellectuels, à commencer par l’énorme tabou des technologies.
    pour cela une lecture de Jacques Ellul peut grandement aider :)

    Répondre

    • "Je veux que ça change. Que puis-je faire ? "

      par La ou il n’est pas bon d’aller 21 mars 2012 10:51

      Certainement faire de la propagande peut etre pour bien ensomeiller les ames dans la defiance permanente et recuperer le profil normaliser faite de la chaire a manoeuvre ainsi opperante a leur insu pour de meilleur rendement dü au produi de la finance !

      Répondre

Dans la même rubrique

#NUIT DEBOUT - Toulouse ON CONTINUE
vendredi 1er avril 2016
La Boîte à Penser
lundi 14 mars 2016