TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > « On n’attire pas les mouches avec du vinaigre ! ». Performance artistique à (...)

« On n’attire pas les mouches avec du vinaigre ! ». Performance artistique à Mixart Myrys - les vidéos

Performance artistique de Natacha Mercier

jeudi 24 juin 2010

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Les 7 et 8 mai 2010, Natacha Mercier a réalisé 2 performances autour d’une Mercedes, de mouches et de la vanité.

1ère partie Lâcher de mouche

durée 1min48

On attire pas les mouches avec du vinaigre 1/2

2è partie Déambulation dans la ville

durée 7min20

Natacha Mercier, née en 1976 à Reims, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Bourges, poursuit depuis 10 ans sa recherche sur la vanité et présente le 07 mai une installation et performance à Mix Art Myrys intitulée : « On n’attire pas les mouches avec du vinaigre ! ».

Dans notre langue, l’élément van – (ou vac -), issu du latin, signifie vain, vide, disparu. Dans notre langage courant, la vanité désigne les travers du vaniteux, de celui qui n’existe pour lui-même qu’à travers le regard des autres, l’opinion qu’ils ont de lui. C’est un vilain défaut...

Natacha Mercier compose une vanité dans une installation et performance avec un élément récurrent dans son répertoire, celui de la voiture, vecteur d’amour-propre, outil d’orgueil.

Ce n’est pas cette fois avec son Opel Corsa B de 470 000 kilomètres qu’elle évoquera la brièveté et la fragilité de l’existence mais avec une Mercedes enrobée de papier tue-mouches-or, garée dans une nasse en attente d’un sinistre présage.

La performance, c’est l’acte, et c’est la Mouche qui raconte l’ambivalence que nous entretenons avec la mort, seul élément vivant du tableau de nature morte.

En écho à cette performance, en face, du papier criblé de chiures de mouches, matière désolée. A côté, des surfaces lisses et crémeuses d’où émergent lentement des formes, en va-et-vient, nées du vide.

Demain, c’est l’after, la parade dans Toulouse qu’elle intitule « Qui m’aime me suive ».

La Mercedes vanitasse se pavane dans les rues au soleil ; c’est un prétentieux et arrogant pseudo-homme d’action qui la conduit avec fierté. Rendez-vous à quinze heures, voir et écouter ce que sont devenus les diptères.

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |