TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Il s’appelait Bassem

Il s’appelait Bassem

dimanche 26 avril 2009

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

"Il s’appelait Bassem, ce qui signifie sourire, et c’est la façon dont il saluait tout le monde. Mais nous l’appelions tous « Phil », éléphant, parce qu’il avait le corps de la taille d’un éléphant. Mais Bassem avait un cœur d’enfant." (1)


Depuis 4 ans, tous les vendredis, les habitants de
Nil’in, Bil’in et Jayyous manifestent pacifiquement, toutes tendances politiques confondues contre le mur, qui annexe jusqu’ à 60% des terres de ces villages agricoles.
Pour entrer tout de suite dans le cynisme, mettons les choses au clair : il y a en moyenne plus de morts à Nil’in qu’à Bil’in.
Mais Bil’in a été plus médiatisé en France grâce à Emad Bornat, un temps cameraman pour Reuters jusqu’à la fin précipitée de son contrat. (2)

Le contexte de la mort de Basem Ibrahim Abu Rahmeh

D’après diverses sources recueillies sur internet voici ce que nous pouvons publier :
(...) Avant d’être frappé par la grenade, il demandait aux soldats
d’arrêter de tirer, car il y avait des chèvres près du mur et il s’inquiétait pour elles. Puis une femme devant lui a été touchée. Il a hurlé au commandant d’arrêter de tirer, car une personne était blessée. Il s’attendait à ce que les soldats comprennent et arrêtent de tirer. Au contraire, ils lui ont aussi tiré dessus (...)
(3)

(...) Nasir Samara, membre du comité populaire explique la scène :
Ibrahim n’était pas tout près du mur quand un soldat lui a tiré dessus à moins de 20 mètres. Il portait un drapeau palestinien et criait que la manifestation était non violente. Le tir de lacrymogène l’a frappé en pleine poitrine ce qui l’a tué sur le coup. L’incident a été filmé (...)
(4)

La vidéo que nous vous proposons à été filmée par David, des Anarchistes contre le mur. (5)

VIDEO, 7’26’’

Convaincus du bien fondé des manifestations pacifiques, Bil’in organise depuis 4 ans, une conférence de résistance populaire.
Elle se tient cette année, au moment où nous publions cet article, du 22 au 24 avril 2009.


1. Pour lever l’anonymat des morts, nous avons choisi de reprendre le chapeau de l’hommage rendu à Bassem sur le site Bil’in, un village de Palestine

2. En novembre 2007, la radio associative toulousaine Canal Sud rencontrait Emad Bornat.
Ecouter l’interview d’une trentaine de minutes*

3. Il s’appelait Bassem
Bil’in, un village de Palestine

4. Un palestinien assassiné par l’armée lors de la manifestation de Bil’in
Palestine Newsx Network

5. Soldiers Kill Palestinian Demonstrator in Bil’in
Anarchists against the wall

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |