TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > MOLEX : vous voulez notre mort et en plus qu’on vous remercie (...)

MOLEX : vous voulez notre mort et en plus qu’on vous remercie ?

mercredi 22 avril 2009, par jlg

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Mardi 21 avril 2009, 17 heures au Tribunal de Grande Instance à Toulouse.

Depuis lundi après-midi, le personnel de l’entreprise à Villemur-sur-Tarn retient Marcus Kerriou, co-gérant de Molex, et la directrice des ressources humaines.
Mardi à 15 heures, la direction de Molex a assigné en référé Denis Parise, secrétaire du Comité d’Entreprise, pour que les employés lèvent la séquestration.

Voici mes notes et une vidéo réalisée pendant le délibéré puis après la décision de la juge, à la sortie de la salle d’audience.


On ne peut pas filmer dans un TGI pendant les audiences et c’est bien dommage car on y apprend beaucoup de choses.

J’arrive au TGI, longue file d’attente, on nous laisse entrer 5 par 5. C’est déjà commencé quand je pénètre dans la salle d’audience.

A la barre, l’avocat de la direction :

Il menace en rappelant que la séquestration est une infraction très grave passible de 20 années de prison. Il demande que celle-ci cesse immédiatement et que soit rétabli l’état de droit et la sécurité dans l’entreprise.
C’est une atteinte à la liberté individuelle et à la constitution...

Puis intervient le procureur de la république :

C’est rare qu’il intervienne dans ce cadre de procédure civile à caractère sociale. Mais il a décidé de venir car il est garant de la liberté. Après avoir passé un peu de pommade sur les travailleurs qui sont respectables dans le combat qu’ils mènent pour défendre leur outil de travail il menace à son tour. Vraiment là ces travailleurs ont dépassé les limites du tolérable et ils encourent 20 ans pour séquestration et 5 pour extorsion par la force.
Il continue sur un discours général : si on laisse faire où va l’état de droit ? Il y a déjà assez d’exemples comme ça sur le territoire national. Si tout le monde fait pareil cela va devenir la loi de la jungle.
Il demande que l’affaire soit réglée d’ici ce soir.

C’est au tour à Me Jean-Marc Denjean, avocat du CE de prendre la parole :

Il compare la direction de Molex à une bande organisée pillant le sac à main d’une vieille femme et qui prise sur le fait demande la protection du procureur et de la justice.
Il rappelle que ce sont les employés qui sont confrontés à la loi de la jungle depuis le 28 octobre 2008, jour de l’annonce de la mort de leur entreprise, de la fermeture du site, du licenciement collectif.
Tout cela sous prétexte de difficultés financières, sous couvert de l’économie qui masque en fait depuis plusieurs mois une volonté liée à la spéculation.
Une plainte a été déposée par le CE le 28 novembre 2008 qui est toujours en cours d’enquête.
L’avocat retourne l’argumentation du procureur : c’est Molex qui viole l’état de droit et qui impose la loi de la jungle.
La société Molex avait voulu passer la fermeture en force en allant au TGI de Paris mais celui-ci a demandé à l’entreprise de communiquer sous astreinte un certain nombre d’éléments. Ce qu’elle n’a toujours pas fait.
En fait Molex avait depuis plus d’un an organisé la fermeture. Non contente d’avoir constitué un stock de la totalité des produits en Hollande, on vient de découvrir que cette société avait ouvert une entreprise identique au site de Villemur, et avec la même capacité de production, dans le Nebraska aux USA.
Me Denjean, pour preuve, montre un courrier entre les directions de PSA et Molex où il est écrit que Molex pourra livrer son client avec des pièces clonées !
Ils veulent fermer Villemur tout en continuant de produire. C’est de la délocalisation programmée et sauvage. Nous on veut discuter mais pas avec des menteurs. Ils ont menti depuis plus d’un an au CE, au Tribunal du commerce, au TGI de Paris, aux institutions...

27 ans dans l’entreprise pour la moyenne à Villemur, 300 familles sur le carreau du jour au lendemain. Alors que le procureur menace les faibles et ne dit rien sur la direction.
Vous voulez notre mort et qu’en plus on vous remercie ?
Demandez le rapatriement des stocks de Hollande sur le site de Villemur et tout ira mieux. Faites respecter l’ordre social et pas que la liberté d’entreprendre. Sinon il y aura plein de Molex.

L’avocat de la direction :

Les deux employés séquestrés, le co-gérant et la directrice des ressources humaines, n’y sont pour rien. Ils ne font que leur métier pour Molex.
Il propose de relancer dans une heure les négociations à la préfecture avec Marcus Kerriou libéré.

Le procureur :

S’il y a violation de la loi saisissez-moi dans le futur. Ne doutez pas une seconde de ma neutralité. J’accomplirai ma mission dans un cas comme dans l’autre.

Reprise après délibéré.

Me Jean-Pierre Denjean :

Il annonce la décision de libérer les deux personnes sous la réserve de la parole donnée de reprise immédiate des négociations portant sur tous les points dont le rapatriement des stocks de Hollande qui appartiennent au site de Villemur.

Mme la juge :

Elle constate l’engagement des deux parties, demande donc que les deux personnes soient libérées ainsi que la mise en sécurité du site. Elle demande l’ouverture des négociations y compris sur les stocks à partir de 21 heures à la préfecture.

Voir la vidéo, réalisée durant le délibéré puis à la sortie, 9 minutes :

Suite à cela les négociations à la préfecture n’ont strictement rien donné. L’entreprise a été fermée pour 48 heures et mise sous la surveillance d’une société de gardiennage.

Plus d’infos : Blog Molex Villemur

Laisser un message, un commentaire...

6 commentaires
  • Ils ont déjà perdu, et ils le savent non ?

    La question étant ;

    Comment perdre le moins possible...?

    Merci pour l’excellent boulot, comme d’hab...

    Maurice

    Répondre

  • Merci JLG pour cette tranche de vie malheureusement bien tragique d’hommes et de femmes qui tentent de se battre malgré tout contre les effets d’un capitalisme sauvage qui sévit depuis maintenant trop longtemps dans notre pays et dans bien d’autres endroits dans le monde.

    Construisons la convergence citoyenne et, Résistons ensemble pour construire une alternative.

    Résister, c’est créer. (appel des Résistants - mars 2004)

    Voir en ligne : Conseil National de la Résistance en Midi Pyrénées

    Répondre

  • MOLEX : vous voulez notre mort et en plus qu’on vous remercie ? 22 avril 2009 22:35, par Josette Aliès-gramond

    Que dire ? Si ce n’est une fois encore apporter toute ma solidarité aux travailleurs de Mollex.
    Quand la délinquance est au pouvoir, ce sont les travailleurs qui payent.
    Vivement que les syndicats prennent conscience de l’ampleur de la colère qui monte, de l’ampleur des dégats de la mondialisation sauvage et de la responsabilité qu’ils auraient à ne pas organiser les convergences et la résistance civique nécessaires par l’appel à la grève générale reconductible du secteur privé et du secteur public.
    Ensemble, nous pouvons encore gagner.

    Répondre

  • MOLEX, Freescale... 23 avril 2009 09:22, par jlg

    J’apprends ce matin en lisant la presse que Freescale annonce la fermeture de son usine de Toulouse d’ici fin 2011. Cette usine toulousaine compte 1 900 employés dont 700 ingénieurs et cadres.

    Répondre

  • MOLEX : vente aux enchères sur Ebay 23 avril 2009 23:20, par jlg

    Echange 26h séquestration contre maintien de mon emploi

    http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=250412277376

    Conditions :

    AU MÊME TITRE QUE Mme COLBOC ET Mr KERRIOU (DRH, CO-GERANT) Molex Automotive SARL à Villemur sur Tarn
    Pauses déjeunés à heure fixe et régulières.
    Eau en abondance (important).
    Café, boissons chaudes, jus d’orange.
    Un matela pour dormir correctement.
    Accès illimité au téléphone et internet.
    Possibilité de se rendre aux toilettes ainsi que de se brosser les dents sur demande.
    Visites régulières pour prendre des nouvelles de mon état de santé.

    EN CONTRE PARTIE :
    Mon emploi sera conservé et revalorisé. Puisque j’aurais réussi un périple de 26h tellement éprouvant !!

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |