"Stop Golfech" sur les pas d’une semaine anti-nucléaire

dimanche 13 mars 2022 , par - P - dans VIDEOS DE TV BRUITS


Une carte animée a particulièrement retenu l’attention de quelques visiteurs, le dimanche 13 mars sous la halle couverte de Valence d’Agen, où la coordination Stop Golfech organisait une journée de sensibilisation aux inconséquences de l’industrie nucléaire.

Une carte de plus d’un mètre carré, posée à même le sol, représentait le grand quart Sud Ouest de la France, avec, en son centre, un petit cylindre pour symboliser la centrale nucléaire de Golfech, autour de laquelle pouvaient pivoter deux transparents figurant à la même échelle les zones rouges et jaunes les plus contaminées suite aux accidents de Tchernobyl et Fukushima.

Facile alors de voir que la métropole toulousaine pourrait se retrouver en zone rouge, autrement dit en zone rendue totalement inhabitable durant des millénaires…

Un accident nucléaire majeur que des experts y compris officiels n’écartent plus, non seulement en raison de la vétusté grandissante du parc nucléaire actuel, mais aussi en raison des accidents, voire attaques armées auxquelles la guerre qui se déroule en ce moment même en Ukraine ne peut que laisser craindre.

Mais à l’occasion de sa dernière mobilisation, la coordination « Stop Golfech » ne s’est pas contentée d’alerter, une fois encore, devant un public plutôt clairsemé.

Les militant.es antinucléaires ont aussi voulu démontrer que des alternatives sérieuses existent, à commencer par celle consistant à mener une vraie politique d’économie d’énergie, non seulement bonne pour le climat, mais aussi bonne pour le pouvoir d’achat.

Sachant qu’une telle stratégie ne pourra faire l’impasse sur une remise en cause d’une hyperconsommation tant irresponsable que débridée.

Les anti-nucléaires le disent aussi ainsi : « Il nous faut sortir du capitalisme tant qu’il en est encore temps ».

Après l’éducation populaire en matinée, place à l’action l’après-midi, sous la forme d’un carnaval consistant à marcher à pied de Valence d’Agen jusqu’à l’entrée du site de Golfech, au rythme d’une batucada, dans une ambiance carnavalesque, histoire de mimer la grande farce du retour au nucléaire que le président de la République tente d’opérer. Vrai que lui ne semble guère songer à une sortie du capitalisme…

« Atomik detox », semaine de rencontres contre le nucléaire et son monde, se déroulera du 21 au 28 mars, à Toulouse et alentours.
Son programme est consultable sur le site IAATA.info :
https://iaata.info/Atomik-detox-une-semaine-de-rencontres-antinucleaires-a-Toulouse-et-alentours-5184.html

Commenter

Sur le même thème

LUTTES FORESTIERES
jeudi 14 avril 2022
ASSISES DE L’AVIATION
jeudi 16 septembre 2021