TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > À Marseille : Radio Gazelle dans la rue !

À Marseille : Radio Gazelle dans la rue !

mardi 29 janvier 2008


Voilà plus de deux mois que le CSA a décidé de rayer Radio Gazelle du paysage radiophonique marseillais.

Depuis cette date, Radio Gazelle a reçu le soutien de tout Marseille dans sa diversité : tous les maires de secteur, le Président du Conseil général, le président du Conseil régional, de nombreux élus, députés, sénateurs, conseillers municipaux, conseillers généraux, conseillers régionaux, des maires et des élus des villes voisines, la presse, les radios, les associations, des syndicats….

Radio JM et Radio Dialogue ont fait savoir qu’elles désapprouvaient cette décision.

L’Association pour la Coopération des radios libres (Corali) et la Confédération nationale des radios associatives (Cnra) soutiennent Radio Gazelle.

Personne à Marseille n’a publiquement salué cet acte de censure.

60.000 personnes ont signé la pétition papier et 4.200 ont signé la pétition en ligne.

Pourtant, le Csa n’a donné aucune justification. Son président, Michel Boyon, et ses conseillers en charge du dossier radio, Alain Méar et Rachid Arab, ont refusé de recevoir les représentants de la radio pour écouter leurs arguments.

Contre cette décision sortie des bureaux feutrés du très parisien CSA et devant cette inertie et ce silence, la radio a décidé d’appeler les Marseillaises et les Marseillais à manifester.

Nous appelons la population à se rassembler aux Mobiles, en haut de la Canebière, le samedi 2 février à partir de 14h30.

Laisser un message, un commentaire...

1 commentaire
  • Voilà deux mois que nous avons appris que le CSA n’envisageait pas de reconduire l’autorisation d’émettre pour Radio Gazelle. Nous avons immédiatement écrit pour demander un rendez-vous, sans réponse. Nous avons informé les marseillaises et les marseillais de notre situation. Nous avons rencontré un écho favorable et une volonté de sauver la radio tant chez nos nombreux auditeurs que chez les élus et responsables politiques de la ville.

    Tous les partis politiques, de la LCR à l’Ump, ont pris position contre la décision du Csa. Tous les maires de secteurs qu’ils soient Ump, socialistes ou communiste ont écrit au Csa pour lui demander le renouvellement de notre fréquence. Le président du Conseil régional, le président du Conseil général ont demandé au CSA de revoir sa décision. Des maires des villes voisines sont intervenus. 60.000 personnes ont signé une pétition « papier » et 4.500, une pétition en ligne. Le samedi 2 février, une manifestation de plusieurs milliers de personnes a parcouru les grandes avenues de Marseille pour exiger le maintien de la radio marseillaise.

    Les autres stations associatives de la ville, notamment Radio JM et Radio Dialogue nous ont assuré de leur soutien total et ont demandé à ce que Gazelle puisse continuer à remplir ses missions dans l’esprit de paix et de concertation qui l’a toujours animée. De nombreuses associations et syndicat ont aussi réagi contre cette mesure.

    Nous avons écrit une nouvelle lettre au Csa pour présenter un recours gracieux et demander une nouvelle fois à être reçus, toujours sans réponse.

    Nous avons appelé plus d’une centaine de fois d’insaisissables sages, qui nous ont finalement fait dire par une secrétaire qu’ils ne voulaient pas nous parler.

    C’est comme si un juge nous condamnait à mort, nous interdisait de nous défendre et refusait de nous dire le crime commis qui aurait appelé un tel châtiment.

    Devant ce silence et ce mépris, Radio Gazelle a demandé à son avocat de faire un « référé liberté ».

    Plusieurs responsables de Radio Gazelle vont se rendre à Paris mardi 5 février pour exiger d’être reçus par le CSA, ils seront accompagnés dans cette démarche par Jean-Luc Benhamias, député européen, Robert Bret, sénateur des Bouches du Rhône, et Henri Jibrayel, député des Bouches-du-Rhône.

    Nous, Mustapha Zergour, Jelloul Ben Hamida, Hamadi Max Toumi et Torichi Hamid, décidons d’entamer une grève de la faim ayant deux objectifs :
    - Que le CSA reçoive nos porte-parole
    - Que le CSA revienne sur sa décision pour que Radio Gazelle puisse continuer à remplir ses missions au service de Marseille.

    Cette grève de la faim, commencée le dimanche 3 février à 23h se déroulera dans les locaux de Radio Gazelle, 15 allées Léon-Gambetta, dans le premier arrondissement de Marseille.

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |