TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Fadela AMARA à Bagatelle - Toulouse

Fadela AMARA à Bagatelle - Toulouse

mercredi 28 novembre 2007, par Co

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Le 20 novembre dernier, Fadela AMARA, secrétaire d’état chargée de la politique de la ville, s’est rendue dans les quartiers de Bellefontaine, la Reynerie et Bagatelle à Toulouse. Elle venait rencontrer les commerçants et les habitants. Un repas avec des femmes victimes de violences était organisé au centre Henri Desbals de Bagatelle, occasion pour des habitants et militants associatifs d’interpeller l’ancienne présidente de « Ni putes ni soumises », sur les rencontres territoriales, consultations organisées par ce même secrétariat d’état.

Voir le film Fadela AMARA à Bagatelle en Real Média - 9’30’’

Fadela AMARA à Bagatelle

Fadela AMARA a participé à la Marche des beurs de 1983 avant de rejoindre SOS Racisme. Elle milite alors sur la condition des femmes dans les quartiers difficiles (création de la « Commission femmes »). Elle est élue conseillère municipales PS à Clermont-Ferrand en 2001. Puis elle organise la marche des «  Ni putes ni soumises », mouvement de lutte contre les violences faites aux femmes. En 2007 elle entre dans le gouvernement d’ouverture de François Fillon et Nicolas Sarkozy comme secrétaire d’état chargé de la politique de la ville sous la tutelle de la ministre du logement et de la ville Christine Boutin.

Les rencontres territoriales constituent la deuxième phase de concertation pour le plan banlieues. La première phase était 2 blogs internet dans le cadre de l’opération "Ce que je veux pour ma ville". Elles se sont déroulées à Toulouse les 12, 13 et 14 novembre avec pour thèmes «  le désenclavement et la fin de l’isolement des quartiers », « l’accès des habitants des banlieues à l’emploi » et « l’éducation et la réussite ». Les habitants et collectifs associatifs avaient leur temps de parole limité à 30 minutes pour exposer les problèmes et propositions qu’ils voulaient exposer. Ni Fadela AMARA (pourtant annoncée) ni aucun représentant du secrétariat d’état chargé de la politique de la ville n’étaient présents, alors qu’ils sont les organisateurs de ces consultations. A l’issue de ces rencontres est prévue une synthèse pour établir le plan banlieue au début de l’année 2008.

A la décharge de Fadela AMARA, extrait de l’article de la Dépèche du Midi :

Fadela Amara a promis de revenir « au cœur des quartiers, dans les associations ». Tant mieux ! Car la visite de la secrétaire d’État chargée de la politique de la Ville, presque à l’improviste hier à Bellefontaine et Bagatelle, s’est résumée à une marche bien sage loin des cages d’escalier interlopes et des réalités sordides des cités. Pas dupe, Fadela Amara a regretté qu’on l’ait à ce point coupée des gens : « Je n’ai pas rencontré beaucoup de jeunes, dommage ! Mais je reviendrai. Et pas que pour une visite comme celle d’aujourd’hui. » À sa décharge, la visite était guidée par une Françoise de Veyrinas omniprésente, prompte à écarter du coude tout habitant aux questions un peu trop dérangeantes, monopolisant la parole pour promouvoir son action sur les quartiers, la poussant à se faire prendre en photo avec un peintre black, la recommandant ici auprès d’une mère de famille - « Elle, elle est bien » -, là auprès d’un travailleur social - « Lui, il fait du bon travail »…

Laisser un message, un commentaire...

1 commentaire
  • Fadela AMARA à Bagatelle - Toulouse 12 décembre 2007 16:49

    Ce n’est pas vrai ! Ce jour là fadéla Amara a partagée ce repas avec des femmes qui font parti d’un collectif, stop à la violence et le MMT, mouvement des mères de toulouse, qui militent contre la violence dans les quartiers, et non pas avec des femmes qui subissent des violences.Elles en font peut-être plus que ces ministres !

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |