Des avions, des hommes et des femmes. Comment garder sa fin de mois sans provoquer la fin du monde !

mardi 16 juin 2020 , par mathieu dans EMISSIONS


Des avions, des hommes et des femmes.
Comment garder sa fin de mois sans provoquer la fin du monde !
CONFERENCE-DEBAT
RETRANSMIS PAR TVBRUITS
Mardi 16 juin 20h30
LE BIJOU, av de Muret

///////VOICI LE REPLAY DE LA CONFERENCE REDECOUPÉ EN TROIS PARTIES //////

Suite aux différents articles rédigés par différentes associations, des collectifs de chercheurs, des syndicalistes et au moment ou le gouvernement dévoile son plan aéronautique, nous avons pensé que le moment était opportun pour mettre en commun nos analyses et nos différentes propositions. Un débat public qui, tout en respectant les règles en vigueur concernant le déconfinement partiel, permettra un échange des points de vue sur les conséquences et les perspectives de la crise actuelle du transport aérien sur le tissu industriel toulousain.
avec :
• Gabriel Colletis représentant du MAI (Manifeste pour l’Industrie)
• Maxime Léonard coordination CGT de l’aéronautique
• Vincent Salles syndicaliste Air France
• Madeleine D’Arrentières signataire de la tribune publiée dans le Monde par les jeunes ingénieurs ISAE-Supaéro
•Chantal Beer-Demander présidente du CCNAAT (Collectif Contre les Nuisances Aériennes de l’Agglomération Toulousaine)
• Jean-Michel Hupé l’Atecopol (Atelier d’écologie politique)
Animé par Gael Cérez, journaliste, Médiacités.

organisé par la FONDATION COPERNIC, ATTAC, L’UNIVERSITE POPULAIRE DE TOULOUSE, LES AMIS DU MONDE DIPLOMATIQUE.

Voir le forum aéronautique et transport aérien sur MEDIACITES

Atelier d’Ecologie Politique
"Lettre aux salariées et salariés de l’aéronautique toulousaine"

Voir l’article rédigé précédemment par Fondation Copernic, ATTAC, UPT, AMD :
"Vers une crise économique majeure dans Toulouse et sa région. Toulouse, le syndrome Détroit ?"

PDF - 148.5 ko

Maxime Leonard
"L’Etat ne conditionne pas ses aides comme peut le faire l’Allemagne avec Lufthansa"
"l’Etat fait une politique de l’offre. Les négociations sur l’emploi se font au niveau des entreprises"

Vincent Salles Syndicat Air France
"On attend 6000 à 10000 suppressions d’emploi sur 45 000 employés à Air France."
"La lufthansa annonce 22 000 suppressions d’emploi quand à elle."
" La crise du Covid est un accélérateur pour faire encore plus de casse sociale."

Gabriel Colletis, Manifest pour l’industrie
"Les entreprises restent maîtres du jeu. L’Etat qui est pourtant actionnaire principal des principales entreprises aidées (Airbus, Air France, Safran, Thales...) ne veut pas utiliser son pouvoir. Airbus est aux mains des managers d’entreprise, orientée vers les marchés financiers pour dégager des bénéfices"
" On ne peut plus signer des chèques en blanc aux entreprises !"

Patrick Brisset CGT Airbus
"La crise est une aubaine pour faire passer des plans sociaux drastiques déjà préparés"

Madeleine D’Arrentières
" Il n’existe pas d’avion vert. Le bilan carbone d’un hypothétique avion à hydrogène est pire que celui avec kérosène."

Commenter

Sur le même thème

"Faire face à la précarité ?"
mercredi 4 décembre 2019