TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > Mobilisations des paysans colombiens et 20ans de lutte au Chiapas

Mobilisations des paysans colombiens et 20ans de lutte au Chiapas

Festival CINELATINO 2014

lundi 24 mars 2014, par mathieu


El Cambuche propose une série de projections-débats, ateliers et exposition dans le cadre du Festival CinéLatino.
Les 22, 27 28 et 29 mars 2014.

http://elcambuche.jimdo.com/

JEUDI 27 MARS

20H : Projection-débat

avec la participation du Reseau Semences Paysannes

A la fin de l’année 2013, de nombreuses manifestations, blocages de routes et autres mobilisations populaires ont eu lieu en Colombie obligeant le gouvernement à ouvrir des négociations avec plusieurs secteurs productifs du pays. Au coeur de cette lutte, les conséquences des accords de libre-échange signés entre la Colombie, les USA et l’Union Européenne.

"9.70"de Victoria Solano, 2013, 43’, VOSTF

A Campo Alegre, dans le sud de la Colombie, les agriculteurs ont vu la destruction de 70 tonnes de leur récolte de riz par la police, ce qui a soulevé la colère des paysans dans tout le pays. A l’origine de cela, le décret 9.70 qui interdit aux agriculteurs de réutiliser leur récolte comme semence. C’est une des conditions des traités de libre échanges récemment conclus et qui forcent les paysans à acheter leurs graines aux multinationales (Monsanto. . . ).

Ovejas Toreadas, Balaclava y Tropico Media Films, 2013, 8’, VOSTF

Ce documentaire donne la parole à des agriculteurs et des paysans colombiens, qui ont, comme d’autres secteurs particulièrement touchés par les politiques de libre-échange, entamé un grand mouvement de grève et d’actions pacifistes violemment réprimé par le gouvernement.

Arde la capital, Kinorama, 2013, 8’, VOSTF

La mobilisation des agriculteurs contre le TLC.


VENDREDI 28 MARS

19H30 : Projection-rencontre avec Juan Guzman Cuevas

Mexico : Résistance des zones rurales face à l’explosion urbaine

Au moment de l’invasion espagnole de Tenochtitlan (ville de Mexico) en 1 521 , il y avait 200 000 habitants, la majorité étaient des paysans. 500 ans après, devenue une des plus grandes villes du monde (25 millions d’habitants périphérie incluse) , ses derniers quartiers ruraux, originaires, résistent face à la menace de l’expansion urbaine effrénée, en luttant pour la préservation de leurs terres, modes de vie, agriculture, et de leur mémoire.

San Miguel Topilejo. Terre vendue, terre morte, Atelier vidéo coordonné par Ulises Chavez et Juan Guzman Cuevas, 34’ , VOSTF

Documentaire qui traite de l’importance qu’occupe la culture du maïs dans ce village de San Miguel Topilejo. Face à la menace de l’urbanisation, les habitants s’organisent pour conserver leurs terres pour la production de cette plante ancestrale, pilier de l’identité mexicaine.

Tlahuac, notre maison, Elier López Basilio, 20’ , VOSTF

La délégation de Tlahuac, située au sud-ouest de la capitale, fait face à un processus de transformation suite à la construction récente d’une ligne de métro (la ligne 12), la plus moderne d’Amérique latine, au coeur de la zone paysanne. L’urbanisation de Thahuac représente la perte de l’identité et d’une importante réserve naturelle qui maintient l’équilibre d’une des villes les plus polluées du monde.

21H : Projection-rencontre avec Juan Guzman Cuevas

Le terrain de foot le plus cher du monde, Juan et Samuel Guzmán Cuevas, 201 3, 70’, VOSTF

Des pêcheurs trouvent des sacs qui flottent dans la mer alors qu’ils réalisent leur activité quotidienne. De retour au village, ils décident de donner à manger la mystérieuse poudre blanche contenue dans ces sacs aux cochons, aux poules et aux chiens. Certains animaux en meurent. Pensant alors qu’il pourrait s’agir de poison, de peinture ou de chaux, ils utilisent la poudre pour tracer des lignes sur le terrain de foot de leur village avant un match.

La découverte de ces sacs de cocaïne sert d’anecdote pour connaître la vie des pêcheurs dans un petit village de la Costa Chica. Une histoire incroyable mais vraie, retraçant un événement insolite qui s’est produit dans les années 90, dans le village "Barra de Tecoanapa", État du Guerrero, Mexique.


SAMEDI 29 MARS
Histoires et géographies zapatistes 1994-2012.

16H : Projection-débat

18 años de rebeldía y resistencia, Clayton Conn, Mexique, 201 2, 20’ VOSTF

A l’occasion du Colloque International "Planète Terre : Mouvements Anti-systémiques" réuni à San Cristobal de las Casas, le journaliste américain indépendant Clayton Conn a interrogé pour la revue "Desinformémonos", intellectuels et représentants de mouvements sociaux, venus réfléchir aux luttes mondiales contre le capitalisme.Le résultat est un tour d’horizon des réflexions sur les répercussions du soulèvement zapatiste, bien au-delà du Chiapas.

Koltavanej - « Libération », Concepción Suárez, Mexique, 201 2, 20’ VOSTF

Rosa Lopez Diaz a été arrêtée de manière arbitraire et emprisonnée au Chiapas en 2007. En prison elle s’engage dans le combat collectif pour la dignité et la liberté. Via communication radio, au-delà de l’enceinte de la prison, elle raconte son histoire, avant d’être libérée en juillet 2013 avec 9 autres compagnons de lutte.

17H30 : Rencontre autour de l’Exposition

Pour célébrer l’anniversaire du soulèvement zapatiste nous vous invitons à une rencontre conviviale autour de l’exposition Femmes zapatistes 1994-2014 et La "petite école" de la liberté selon les zapatistes présentée à l’Espace des Diversités.

En présence des "artisans" de l’exposition, ce sera l’occasion de découvrir, d’échanger, de partager, lors de discussions informelles, quelques regards sur cet autre Mexique rebelle.

20H : Projection-débat
CHIAPAS : LES 20 ANS DE L’INSURRECTION

La escuelita zapatista, Ricardo Aguilar, Mexique, 201 3, 25’ VOSTF

Ricardo Aguilar, vidéaste mexicain, s’est rendu en août dernier au Chiapas pour participer à "La Escuelita". Le documentaire revient sur cette "semaine de cours" proposée par les Zapatistes, les raisons de cette initiative et l’avancée de leur processus d’autonomie, 20 ans après le début du soulèvement armé.

Los mas pequeños : un retrato del EZLN, Collectif Perfil Urbano, Mexique, 1 994, 65’ VOSTF

Ce portrait de l’armée zapatiste, tourné au Chiapas au mois de juin 1994, donne la parole aux insurgéEs de l’EZLN. Il constitue à la fois une sorte de chronique de l’histoire de l’armée zapatiste et un portrait de leur vie quotidienne.

Espace des Diversités et de la Laïcité
38 rue d’Aubuisson - Toulouse.
Métro François Verdier ou Jean Jaurès

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |