TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Villes en transition / In transition

Villes en transition / In transition

jeudi 7 juin 2012

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

Voir en ligne : Plus d’info

« In Transition" est le premier film détaillé sur le mouvement des villes en transition, filmé par ceux qui connaissent le mieux le sujet, ceux et celles qui sont en train de changer les choses. Le mouvement de Transition concerne des communautés du monde entier, réagissant au pic pétrolier et au défi climatique avec créativité, imagination et humour, et se mettant en action pour reconstruire leur économie et communauté locale. »

durée 50 min

In transition

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires
  • Quartier en transit-ION / IN-terre-section 23 juin 2012 18:10, par AsphyxiE2 & par SapieM3

    L’on n’occultera par la vocation à toujours rendre le privilège à l’Amèrique moderne, débarassée de ses soucieux soucies sociaux des rues bruyantes des grandes métropoples, où, à ce jour reçoivent torans bruyant de contestation populaire, la bonne réception d’usage du titre de l’histoire de nos cam-pagn-es (compagnionem : partage du pain avec son co-pain).

    .

    .

    .

    L’on occultera pas les personnages de nôtre histoire tel que Quointereau François chargé de l’éducation paysanne au passage à la mesure métrique : son petit livre destiné à tous les citoyens du monde qu’il a publié chez lui à compte d’auteur & préfacé en lettres manuscritse & qui est encors à ce jour consultable à Toulouse à la Bibliothèque du Patrimoine ! L’on occultera pas qu’il fut le pionnier des architectes rureaux à se déstiner à la préservation des "bourines du marais de la Sartes" qui sont nos plus anciennes "maison de pailles" à ce jour encors conservées en l’état grâce à son Ecole d’Architetecture Rurale où il établiera quelques normes de protection incendie. Ces bourines seront même exportés vers le nouveau monde où elle seront améliorées aves la mécanisation de la batteuse :"Trech-manchine" mécanisant le geste des "bourins"(ancestrales ramasseurs de paille), & modernisant le code ancestrale séculaire définissant la réglementation sanitaire naturel qui va avec ! Il sera même construit des villages de garnions vers Lion, mais ils furent maleuresement repris en pierre plus tard : préstige de la bourgeoisie oblige ! Mais à Paris déja grondait le rafut des "Communes".

    .

    .

    .

    Il ne faudra pas non plus occulter les "Indiens" : ces "Compagnons du Devoir de Liberté" qui après la commune construisèrent nos village dans les traditions séculiaires en rendant le pouvoire au peuple des pays-âges, souvant d’ailleur en haute lutte avec leurs patrons qui les exploités, rien avoir avec la choucroute saussice des Lepeniste fussent-ils du Quebec libre ! Moi, je suis un indien d’Alsace est je m’appel "Nuage de Primtemps" est je vous enme...! J’aimes nos banlieux car ce sont nôs hèritages indiens, de ce jour, où, je ne suis pas ingnorant, malgrès toutes les confusions mentales de ces derniers néologismes écologiste, je suis un "écologue des "grands", "ensembles" ! Je sais que c’est mon HOPItal, mon histoire indienne parce Là, çà, ne s’écrit pas sans le peuple, mais incontournablement avec lui ! Comme des "grands", "ensembles", YOU NOW WHAT ! I’M HAPPY ! I’M from a New Town, it is a BIG VILLA JE ! Mais JE n’y habite pas, JE n’y suis personne, car JE cherche seulement à Me re-conaître Toi-même ! Je pense donc je fuis & c’est comme çà !...

    .

    .

    .

    Mais putain qui c’est qu’a défait les noeuds des grands chapiteaux, y sont où, Là, même ?

    Répondre

  • diagonAR : ° >/ ùolf loùf Öful Flöu flùo ùflo 24 juin 2012 14:34, par < :/] oùfl ùofl oùlf ùolf ]°PsymieuX

    prose vocalchimique en homage à Chandigar située au pied de l’Himalaya

    Répondre

  • Vies transitives / territoires intransitifs 2 septembre 2013 10:01, par L’Bombé & La Denrê

    Humm, belle photo, belle musique, belles voix, mais toutes ces belles choses, qui d’une main, se conjuguent avec le verbe AVOIR, de l’autre, ne se conjuguent toujours qu’avec un trop grand nombre de complément d’objet indirect & produisent "EN FAIT" à la fin une classe gardée intransitives sans aucun complément du tout ! Une communauté qui s’emmure derrière son utopie & deviens par là même xénophobe, la belle histoire ! Voyons plutôt les luttes pour la défense du droit collectif & individuel au logement avant que de coutume (par l’effet Doppler-Fizeau) nous avisions de ces écoloriaristes de bien de belle classe !

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |