TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Camps No Border à Bruxelles du 27 septembre au 3 octobre

Camps No Border à Bruxelles du 27 septembre au 3 octobre

dimanche 4 juillet 2010, par Patrick

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

UN NO BORDER CAMP ?

Le Camp No Border de Bruxelles s’inscrit dans la tradition des camps No
Border organisés à travers le monde depuis les années 90. Ni cadre
normatif, ni organisation, le camp No Border est avant tout une
rencontre, une convergence de luttes visant à obtenir la fin du système
des frontières qui nous divise tous et toutes.

Comme à Calais ou à Lesbos en 2009, il s’agira de créer un espace
provisoire et autogéré de vie, de réflexions, de partages (expériences,
compétences, informations, analyses, ...), de démarches et d’actions
autour des questions de frontières, de migrations et de la légitimité
des êtres humains à pouvoir se déplacer et vivre où bon leur semble.

durée 5min20

No border Camp Bruxelles

NOS REVENDICATIONS DE BASE ?

- personne n’est illégal !
- ni frontières ni nations !
- les mêmes droits pour toutes et tous !
- la liberté de circulation et d’installation !
- contre les systèmes capitalistes et autoritaires qui entraînent exil
forcé, guerres et misères

POURQUOI À BRUXELLES ?

La Belgique assumera la présidence du conseil de l’UE du 1er juillet au
31 décembre 2010.
Comme capitale de l’Europe, Bruxelles est le symbole de la mise en œuvre
des politiques (anti)migratoires européennes.

En effet, l’Union Européenne s’emploie, depuis plus de 10 ans, à fermer
ses portes aux migrants en érigeant une véritable Europe Forteresse,
renforçant la répression (maintien dans l’illégalité, rafles,
enfermement et expulsion des personnes « sans-papiers ») déjà menée par la
Belgique et les autres états membres.

Ainsi, L’Europe se dote de patrouilles de gardes-frontières,
d’hélicoptères et de navires grâce à son agence Frontex (Agence
européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux
frontières extérieures) et externalise ses frontières en Asie et en
Afrique, rémunérant désormais des états, de l’Ukraine au Maroc, pour
qu’ils effectuent à sa place le travail de « prévention » de
l’immigration.

En organisant un camp No Border à Bruxelles, nous remettrons en question
ces politiques (anti)migratoires.

QUAND À BRUXELLES ?

La construction du camp No Border aura lieu du 24 au 26 septembre 2010.

Les activités débuteront le 27septembre pour se poursuivre jusqu’au 3
octobre.
Une grande manifestation est prévue le 2 octobre 2010.

Une semaine pendant laquelle nous aimerions voir Bruxelles fourmiller
d’activités autour des politiques (anti)migratoires et de leurs
conséquences, une occasion de lutter ensemble sous divers modes d’action
mais aussi de créer des dynamiques communes à plus long terme. Nous
invitons tout le monde (personnes ou collectifs) à participer comme il
le souhaite et à proposer des activités ou des collaborations.

COMMENT APPORTER SON SOUTIEN ?

Un NO BORDERCAMP est ce que l’on veut en faire, chacun peut y jouer un
rôle et apporter son soutien

- en participant à l’organisation du NBC, via les différents groupes de
travail (mobilisation, logistique, médias, manif, internet, médical,
programme, accueil, finances, traduction, cuisine & juridique).
- en proposant un atelier, une projection de films, une exposition, un
débat, une émission radio ou d’autres idées modestes et/ou géniales.
Nous souhaitons aborder principalement les thèmes suivants :
- Les politiques sécuritaires : Frontex et la militarisation des
frontières
- La clandestinité et les luttes des migrants
- Capitalisme et migrations
- Les centre fermés pour étrangers et les expulsions
- Les Politiques (anti)migratoires européennes
- en mobilisant, en manifestant, en rejoignant les actions ou en
inventant tes propres actions visant à enrayer la machine à expulser
- en organisant une activité de soutien (soirée, concert, souper, ...)
- en mettant à disposition un lieu (un terrain ou un local) permettant
de loger des activistes et/ou d’y organiser des activités
- en prêtant du matériel (cuisine, tente, camionnette, sono, ...)
- en faisant un don (matériel ou financier)

Toi aussi, rejoins-nous !
Plus nous serons nombreux à provoquer le changement, plus vite la
forteresse tombera !

Contact : nobordercamp@vluchteling.be
Infos :www.noborderbxl.eu.org
Compte bancaire : 880-4955551-62
IBAN : BE51 8804 9555 5162 /// BIC : HBKA BE 22

PDF - 328.8 ko

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires
  • Lundi 6 septembre au "Kiosk" - Maison des associations 3, rue Escoussières Arnaud-Bernard, Toulouse - http://infokiosques.net/kioskarnaudben

    Répondre

  • Là, çà, d’eécologie primaire : 25 mai 2012 11:51, par CoeurXCroisé de Playtexte

    Dire que l’on n’existe n’est pas une réalité pris pour tel tant que l’on a pas regardé par delà des refoulement de l’espace foncier inconscient où spéculent toutes sortes de titres attribuées fort déplaisament à nôtre égo comme une professsion de foi reconue est adulée par l’ésprit d
    ’un non lieu de l’infortune de nôtre modernité  ! $

    ¤

    Coment alors savoir par son regard redéfinir nôs contoures en zone par soi ? $

    ¤

    Coment trouver ce nouveau regard libre & necessaire sans en refaire d’autres intérprétations éronées du térritoire d’environ humain, la pénombre de la raison, l’incarnation où encors bien trop de nombreuses vies s’ébauchent dans la vugarité des épreuves d’enracinement dans nôs quartiers de ville ou dans les sillons de nôs campagnes  ! $

    ¤

    Cet espace foncier inconscient pourrait se dénombrer par son environ humaniste ou pas ! Que faut’il choisir , est’ce toutefoi un choix que d’indéfinir cet relation permanente du temps par son adresse, par sa voi, là çà Ô ! $

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |