TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > NI PAUVRE NI SOUMIS INTERPELLE LA DELEGUEE INTERMINISTERIELLE AUX PERSONNES (...)

NI PAUVRE NI SOUMIS INTERPELLE LA DELEGUEE INTERMINISTERIELLE AUX PERSONNES HANDICAPEES AU SALON AUTONOMIC A TOULOUSE

mardi 5 mai 2009


Communiqué de NI PAUVRES NI SOUMIS Midi-Pyrénées : http://nipauvrenisoumis.mp.free.fr


NI PAUVRE NI SOUMIS INTERPELLE LA DELEGUEE INTERMINISTERIELLE AUX PERSONNES HANDICAPEES AU SALON AUTONOMIC A TOULOUSE

NON ! VOUS NE NOUS AVEZ PAS ASSEZ ENTENDU ! ET VOUS N’AVEZ PAS FINI DE NOUS ENTENDRE !

Le salon Autonomic à Toulouse le 23 avril était pour nous, NPNS, une occasion de plus de porter publiquement nos revendications. Une bonne occasion d’interpeller Patrick Gohet, délégué inter-ministériel aux personnes handicapées, annoncé comme représentant le gouvernement pour inaugurer ce salon. Une bonne occasion de parler de la situation de pauvreté des personnes handicapées dans laquelle les maintient le gouvernement en ne bougeant pas d’un yota sur cette question !

Certes il y a eu une modeste augmentation de 2,2 % de l’AAH et 1 % pour les pensions d’invalidité au 1er avril mais nous sommes toujours bien en dessous du seuil de pauvreté. Certes une augmentation, mais en avril et non plus en janvier ! Quatre mois d’AAH en moins à payer sur l’année ! Pour le gouvernement, il n’y a pas de petites économies, surtout sur le dos des plus démunis !!

Fuite d’informations sur la mobilisation il dû y avoir car, la veille à 21 h, Mr Gohet en personne appelait les deux personnes coordinatrices de l’action. Complètement au courant de la mobilisation du lendemain, il s’excusait de ne pouvoir être à Toulouse le 23 mais Mme Soraya Kompany chef de son cabinet était prête à discuter avec nous...

Personnes handicapées et valides, travailleurs de l’ESAT de Colomiers et salariés de cet établissement, syndicat qui soutient nos mobilisations depuis plus d’un an, voilà un beau cortège hétéroclite prêt à interpeller et à dialoguer avec la représentante de l’état venu inaugurer le salon en compagnie des instances politiques de la Mairie de Toulouse et du Conseil Général de la Haute-Garonne. Nous leur jetons quelques confettis et serpentins en guise de bienvenue et leur signifier que pour nous c’est tous les jours la fête !
C’est avec le mégaphone que nous pûmes donner de la voix, ou du moins essayer... car dès que nous sommes arrivés à leur hauteur, trois Cerbères des renseignements généraux se jetaient sur la personne au mégaphone et tentait de le lui arracher pour l’empêcher de parler, lui envoyant au passage un coup sur la figure... (Enormément de policiers, en uniforme et en civil dans ce salon. Deviendrions nous dérangeants ? Cachez cette misère que nous ne saurions voir ?!)

On aurait pu s’attendre à un peu de soutien de la part des élus présents et témoins de la scène, c’est tout l’inverse qui s’est passé. Certains s’en sont pris ouvertement à nous, nous disant "qu’ils nous avaient assez entendu et que ce n’était pas comme ça que l’on faisait avancer les choses".
Nous avons bien compris que l’on vous dérangeait. Vous qui étiez entrain de vous « montrer », déambulant dans les allées du salon en compagnie de Mme la représentante de l’Etat et des journalistes, vous nous demandiez purement et simplement d’aller nous faire voir ailleurs !!!

Quel MÉPRIS une fois de plus à notre égard !

NON ! VOUS NE NOUS AVEZ PAS ASSEZ ENTENDU ! ET VOUS N’AVEZ PAS FINI DE NOUS ENTENDRE !

Car vous, Mesdames et Messieurs les élus, qui savez "comment on doit s’y prendre pour faire avancer les choses" et qui nous représentez, n’hésitez pas, faites ! Nous sommes preneurs ! Des milliers de personnes dans ce pays comptent sur vous et attendent que vous vous intéressiez enfin à leurs préoccupations vitales !

Nous n’aurons pas vu Mme Kompany. Elle s’est dérobé tout le temps de notre action.

Sûr, le handicap fait peur !

A 13 h elle nous proposait de recevoir une délégation. Nous déclinons cette invitation bien tardive. Quel intérêt une délégation de 3, 4 personnes ? Nos revendications, elle les connaît. C’est la vie et l’avis de ceux qui sont présents qu’elle doit entendre. Aussi nous lui suggérons de venir à la rencontre des personnes au stand APF. Elle n’est pas venue.

Anne Marie

Voir un extrait du reportage de France 3 SUD sur le sujet (avec un mégaphone dans la figure de la rédactrice de l’article )

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |