TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > " La solidarité n’est pas un délit " (et quelques états d’âme sur la (...)

" La solidarité n’est pas un délit " (et quelques états d’âme sur la manif)

vendredi 10 avril 2009, par Ben

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

(quelques commentaires personnels et amers sur le rassemblement ci-dessous)

Il est devenu criminel d’accueillir, d’accompagner, ou seulement d’aider une personne en situation irrégulière…..
Les dernières informations ministérielles font état de 28.000 sans papiers à renvoyer chez eux cette année et de 5.500 " nationaux" qui se seraient rendus complices de leur séjour irrégulier en France. (plus d’infos)
Un rassemblement de 500 personnes s’est tenu face au palais de justice le mercredi 9 avril à Toulouse, comme dans de nombreuses villes de France pour protester contre la mise en place d’un délit de solidarité.

(4’)

QUELQUES ÉTATS D’ÂME du réalisateur de la vidéo :


L’engagement et la présence de personnes à forte visibilité médiatique
était souhaitée et assumée par les organisateurs de la manifestation.

J’avais pris ma caméra pour filmer et prendre part au rassemblement.

Je n’ai pas filmé toutes les prises de parole.

Je m’attendais à un évènement "citoyen et militant" face à cette horreur , pas à un coup médiatique et électoral (des élus en campagne enchainés entre eux et posant pour la photo devant une horde de journalistes, j’ai trouvé cela assez grotesque...).

La parole n’a été ensuite offerte qu’à une parlementaire et aux membres de la liste Europe Ecologie : José Bové, Noël Mamère, Eva Joly... il y avait un meeting ce soir là d’où leur présence à Toulouse.

Ils se sont mis en avant, ont assumé leur acte de désobéissance civile.
C’est louable de leur part mais j’ai néanmoins trouvé cela ambigu et paternaliste dans un contexte électoral.

J’ai rangé ma caméra, papoté avec deux amis militants aussi déconcertés que moi. L’un d’eux me fit remarquer que si il aidait des sans-papiers il avait plutôt le sentiment que c’était ceux-ci qui le soutenaient par le courage dont ils font preuve dans leur quotidien.

Filmer des mises en scène médiatiques ou des journalistes au travail, je l’ai fait et refait ( un très court film réalisé il y a bien longtemps et que je vous invite à voir : Foule et Frénésie médiatique).

Et là je n’ai pas eu envie de faire la même chose devant la cause défendue.
Parce que j’ adhère pleinement à celle-ci, et par lassitude.

Je pensais ne rien faire de mes images, puis j’ai monté cette courte vidéo et rédigé cette note quand mes petits camarades de Tv Bruits m’ont dit que je faisais de l’auto-censure en n’exprimant pas ma perception de l’évènement...

Ben(oît)

VOIR AUSSI :

un article sur Libé Toulouse (qui donne la parole à des militants, ce que j’aurais pu faire....)

Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit !

des films sur les sans-papiers sur Tv Bruits

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires
  • Super Ben ! Je suis content que tu es mis en ligne ton dégout. Je ne mets pas en doute la sincérité de la révolte de la bande d’Europe écologie. Mais les politiques doivent savoir poser des limites dans leur engagement ... médiatique.
    Manu

    Répondre

    • OUI OUI bien sur ,
      mais encore ...

      c’était quoi le but de la manip ?

      Que des "militant-e-s engagé-e-s" se retrouvent
      pour la énième fois ensemble
      pour se convaincre qu’ils ou qu’elles ont raison
      sans que les médias ne soient là pour diffuser les" justes causes
      qu’ils et qu’elles peuvent défendre "
      Vous l’avez vécu tout comme moi sans doute ;

      On peut reprocher à Jeff Mignard sa sincérité (ironie)quand dans ses
      remerciements de fin , il remercie donc les verts , le pc , le ps et ...aprés..
      il ne sait plus ...évoquant (Dedebant,toujours devant lui a soufflé ?) la "société civile ...

      Et après ...?

      Oui les grandes manœuvres "à gôche" sont à l’œuvre ;
      serions nous surpris-e-s en période pré-électorale ?
      Faut-il pour autant ne pas être présent-e à ce genre
      de "spectacle "quand il rejoint nos luttes et touche
      un large public qui sans cela resterait dans l’ignorance dans sa grande majorité ...
      à nous d’être plus présent-e-s pour influer sur ce "spectacle ",
      Y’a du boulot sur Toulouse autant qu’ailleurs ...

      A quand le mouvement social autonome libre et festif qui attire les foules
      ou les médias ?

      Hubert

      Répondre

  • Travailleur social, je suis payé pour aider les personnes et les familles qui viennent me voir qu’elles soient sans papiers ou pas.

    Comme tout service public qui se respecte, nous ne pratiquons pas la discrimination et n’entendons pas le faire.

    Aussi, s’il faut être poursuivi pour faire son boulot, où va t on ?

    Cette démocratie, "Notre" démocratie a bien besoin de se refonder. Autrement. Et c’est pas une parade d’élus ni de partis politiques quel qu’ils soient qui va le permettre. Trop à perdre peut être pour eux ?

    Et nous ?

    Il est temps qu’un grand mouvement citoyen repose les bases d’une nouvelle société.

    Pour des états généraux citoyens dans les meilleurs délais possibles.
    Pour cela, mobilisons nous.

    Rapproprions nous l’espace public.

    A Toulouse, rejoignons la ronde des obstinés, prenons la place du Capitole et tenons des AG, fixons nous y pour constituer un véritable point de convergence pour construire ensemble un autre projet de société, une alternative qui relève le défi écologique, démocratique et social du siècle qui débute...bien mal.

    C’est ce que je proposerai mardi soir à l’assemblée générale Interlutte qui se réunit à 18 h au Mirail.

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |