TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > NOUS SOMMES TOUS DES GAZAOUIS - Rassemblement à Toulouse samedi 3 janvier (...)

NOUS SOMMES TOUS DES GAZAOUIS - Rassemblement à Toulouse samedi 3 janvier 2009, à 14H place du Capitole

vendredi 2 janvier 2009


SOUTENONS LE PEUPLE PALESTINIEN DE GAZA QUI RÉSISTE

Les violents bombardements effectués depuis samedi 27 décembre par l’armée israélienne dans la bande de Gaza ont abouti à ce sinistre bilan : plus de 400 morts et près de 1000 blessés. Ils s’ajoutent à la longue liste des victimes de l’occupation.

DU BLOCUS DE GAZA A L’ASSASSINAT COLLECTIF : UNE ATTAQUE PRÉMÉDITÉE

Contrairement à la présentation par une partie des politiques européens et des médias dominants, l’attaque israélienne n’est pas une riposte aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza ! Ce matraquage médiatique a pour but d’inverser les rôles, de pervertir la réalité en faisant passer l’agresseur pour la victime. Quand Israël bombarde la bande de Gaza, ce n’est pas de l’auto-défense ou de la légitime défense, pas plus que ne l’était l’attaque du Liban en juillet 2006 par les mêmes Israéliens, pas plus que ne l’était l’invasion de l’Irak par les USA en mars 2003.

Le bombardement de Gaza vient s’ajouter à un blocus criminel imposé depuis maintenant plus de deux ans par Israël à la population de la bande de Gaza, un blocus qui viole délibérément toutes les lois internationales. Le blocus fût partiel à partir de juillet 2007, total depuis janvier 2008.

Un million et demi de civils sont prisonniers de l’armée israélienne et privés de tout : de nourriture, de carburant, d’électricité, de médicaments, de matériel scolaire … Moins d’un dixième des camions nécessaires au ravitaillement normal de la population parvient à passer. L’aéroport et le port ont été détruits avant même d’avoir jamais pu fonctionner. Il est interdit de pêcher. Seuls quelques bateaux affrétés par des militants ont pu forcer le blocus.

La population subit une « punition » collective impitoyable pour avoir « mal » voté il y a 3 ans.

Pendant que le Hamas respectait la trêve conclue le 19 avril dernier, Israël accentuait le blocus de Gaza, aggravant l’insécurité alimentaire et sanitaire, le chômage et la pauvreté.

1million et demi de personnes assiégées, affamées, bombardées depuis 18 mois, c’est une punition collective et donc un crime de guerre aux termes de la 4ème Convention de Genève art.33bis.

1million et demi de personnes qui subissent une agression d’une violence sans précédent de l’armée israélienne, c’est encore un crime de guerre.

Qui peut imaginer qu’une telle politique n’entraînerait aucune réaction de résistance ?

UNE POLITIQUE MEUTRIERE DE COLONISATION - OCCUPATION

Ce bombardement de Gaza est la continuation du mur de la honte en Cisjordanie, des exécutions extra-judiciaires, c’est la continuation des crimes de guerre de Jénine et Naplouse en 2002. C’est la continuation de la politique d’apartheid, de nettoyage ethnique et de massacres à laquelle nous disons : « ça suffit ! ».

« 498 Palestiniens ont été tués et 2148 ont été blessés au cours des 11 mois qui ont suivi Annapolis », d’après une ONG israélienne.

Depuis 2000, Israël a détruit l’ensemble de l’infrastructure de l’Autorité Palestinienne, tué près de 5500 Palestiniens, blessé plus de 32000 personnes et démoli près de 8000 maisons en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est.

11700 Palestiniens sont prisonniers en Israël dont des élus : maires, députés … et 300 enfants.

Depuis 1948, Israël n’a respecté aucune des résolutions que l’ONU a prononcées à son encontre.

La campagne électorale, en cours depuis la démission du Premier ministre Olmert est propice à toutes les surenchères nationalistes et guerrières.


LE GOUVERNEMENT FRANCAIS ET L’EUROPE SONT COMPLICES

Ces crimes ont été rendus possibles par l’impunité totale accordée à Israël depuis bientôt 9 ans et le soutien actif dont il bénéficie au sein de l’Union Européenne. Ils ont été encouragés par la décision récente du conseil des ministres de l’Union Européenne de « rehausser » la coopération de l’UE avec Israël. Cette décision a été prise sous l’impulsion de la présidence française et contre l’avis du Parlement Européen qui s’était prononcé pour un report du vote à ce sujet.

ÇA SUFFIT !

Il faut arrêter immédiatement l’offensive criminelle d’Israël contre la bande de Gaza. Il faut en urgence mettre un terme à la politique et la logique de guerre qu’impose le gouvernement d’Israël à cette région. Il faut en finir avec la loi de la jungle, la loi du plus fort ! Il faut de toute urgence arrêter ce massacre. Il n’y aura pas de sécurité pour le peuple israélien sans sécurité et reconnaissance des droits du peuple palestinien. Il faut que l’Europe choisisse enfin la voie de la paix et le droit et qu’elle prenne les mesures pour les imposer et mettre ainsi un terme au cycle de mort créé par l’occupation et la colonisation.

Appel que nous adresse Michel Warschawski, militant israélien pour le droit des Palestiniens :« Plus que jamais, le peuple palestinien a besoin de votre mobilisation, de votre solidarité et de vos efforts. Plus que jamais vous devez faire pression sur vos gouvernements pour imposer des sanctions sur Israël et pour qu’il soit clair qu’un Etat qui viole les règles les plus élémentaires de la loi internationale doit être mis à l’écart de la communauté des nations civilisées. PAS D’IMPUNITE POUR LES CRIMINELS DE GUERRE ISRAÉLIENS ! »

Ici, de chez nous, exigeons :

- l’arrêt du massacre
- la levée immédiate et totale du blocus
- la suspension de tout accord d’association entre l’U.E. et Israël
- des sanctions immédiates contre Israël
- la protection de la population de Gaza et de tout le peuple palestinien.


NOUS SOMMES TOUS DES GAZAOUIS

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |