Poster un message

En réponse à :

A Toulouse, les Don Quichotte s’accrochent

5 mai 200710:44

Le mouvement rebondit après une plainte de la mairie contre le camp. Par Gilbert LAVAL Libération du samedi 5 mai 2007
A l’inverse de ce qui se passe dans plusieurs villes en France, les Don Quichotte ne lèvent pas le camp à Toulouse, au contraire. Jeudi, la mairie a déposé plainte pour occupation illégale d’un espace public, ce qui a décidé les vingt-quatre SDF encore présents à ouvrir leur campement à leurs soutiens, dont François Simon, conseiller municipal altermondialiste, ou Cyrus et Florence, des voisins descendus de leur immeuble. Eric Sevrin, 47 ans, gérant d’une société, vient y faire un (...)



Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.