TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > 1000, MIL, Mouvement Ibérique de Libération - deux films et un (...)

1000, MIL, Mouvement Ibérique de Libération - deux films et un livre

jeudi 24 avril 2008

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

Le MIL est "officiellement" formé en janvier 1971. Il est lié à l’émergence d’un mouvement ouvrier radical en Espagne aux débuts des années 1970 dans un pays, sous Franco, où le simple fait d’écrire un tract ou d’assister à une réunion pouvait vous conduire en prison pour un bout de temps. Durant ces années le renvoi des conflits sociaux devant les tribunaux militaires (conseils de guerre) était chose courante. Le MIL organise des hold-hup ("expropriations de banques") pour financer ses activités, éditer des brochures théoriques révolutionnaires, alimenter les caisses de grève...

La gauche et les catalanistes ont voulu présenter les membres du MIL comme des antifascistes mais la réalité est autre : « Nous étions rebelles à la dictature franquiste mais aussi à l’ordre capitaliste et à la vie quotidienne métro-boulot-dodo qu’il imposait »

Pour qui s’intéresse aux mouvements contestataires, le MIL (1000 en espagnol ou Movimiento Iberico de Liberaciòn) est une pièce de la mosaïque mais il fut surtout connu à la suite des arrestations de septembre 1973 et l’exécution de l’un de ses membres, Salvador Puig Antich, le 2 mars 1974. La campagne de solidarité a marqué un tournant dans l’effervescence en France au milieu des années 1970. A travers l’histoire du MIL, c’est aussi celle d’une époque, d’une génération, ou du moins celle d’une frange de la jeunesse.(CRAS)

"MIL"


54mn
Réalisation : Martina Loher Rodríguez

Présentation du film par sa réalisatrice :
À travers l’histoire de la famille Solé Sugranyes, le documentaire « MIL » retrace l’existence du Mouvement Ibérique de Libération, cellule révolutionnaire catalane à la fin de la dictature franquiste.

Lors d’un long voyage qui commence à Genève, qui passe par l’Espagne pour revenir finalement en Suisse, le film fait découvrir le réseau entre les différents personnages et lieux. A Barcelone, nous rencontrons Xita, 85 ans, mère de onze enfants, dont cinq ont été impliqués dans la lutte du MIL, groupe pratiquant l’agitation armée lors de nombreuses expropriations de banques. Après une année de vie clandestine ils sont persécutés par les autorités. L’un d’eux, Oriol, perd la vie lors d’une tentative d’évasion. Il est abattu par un membre de la police franquiste.
Au long des entretiens avec la famille, des pistes qui ramènent en Suisse surgissent…

Plus d’infos sur ce film : http://www.elmil.net/

"1000
Movimiento Iberico de Liberaciòn"


21mn30’’

Le texte de cette vidéo est librement inspiré du livre :
Mouvement Ibérique de Libération, mémoires de rebelles (Edition CRAS)
de Jean Claude Duhourcq & Antoine Madrigal

Voici un extrait de la présentation de ce livre :
Le livre, composé des témoignages des différents protagonistes, s’intéresse davantage au vécu des membres du MIL et à leur démarche qu’à l’aspect purement politique parce que l’histoire même du MIL est bien plus éloquente que la plupart des analyses critiques faites sur lui. Non seulement de faire voler en éclat le cliché réducteur et consensuel du groupe antifranquiste, elle tord le cou à de nombreuses idées reçues à son sujet, notamment celles qui réduisent l’utilisation des fruits des expropriations « aux financements des caisses de grévistes et des éditions ». Si tous les membres critiquaient le travail salarié, certains le refusaient et le MIL/GAC ne s’était pas seulement constitué pour appuyer les luttes ouvrières. Les membres du MIL ne se sont pas battus au nom d’une vengeance idéologique ou pour appliquer la théorie du prolétariat et attendre que ce dernier se mette en marche, mais parce qu’ils voulaient vivre.

Au delà des hold-up qui finançaient les activités et des publications, c’est aussi une aventure humaine où l’amitié va au delà du politique. En même temps que les acteurs forgent le MIL, ils apprennent à vivre en rupture avec le mode de vie dominant. C’est l’apprentissage du combat politique et de la clandestinité avec son lot de certitudes, de questions, avec ses moments de joie et ses dangers.

Attention, le film commence après 7 secondes de noir.

Le livre Mouvement Ibérique de Libération, mémoires de rebelles est en vente en librairies ou par correspondance en écrivant directement au CRAS :

CRAS
BP 51026
31010 TOULOUSE cedex 6 (France)

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |