TV BRUITS

Accueil > L’ASSOCIATION > Notre histoire > TV-Bruits se déchaîne

Relancé, le projet d’une télé associative toulousaine s’est conclu par trois jours d’émission pirate

TV-Bruits se déchaîne

Article paru dans La Dépêche du midi du 31 Janvier 2001 (Toulouse)

mercredi 31 janvier 2001


Au lendemain de l’entrée de Dominique Baudis au Conseil supérieur de l’audiovisuel, branle-bas dans les champs herziens de Toulouse. Piratage en vue et canal sans dessus-dessous.

Vendredi dernier, le canal 36 a frémi des prémices d’une nouvelle télévision associative, TV-Bruits. En catimini, la nouvelle lucarne a émis trois soirs d’affilée, coincée entre M 6 et TLT.

Du direct, de l’info, des reportages, du débat, de la fiction. Un pêle-mêle revigorant concocté par un collectif d’allumés herziens, niché dans le giron de l’association Myrys. Dans le nouveau QG des artistes squatteurs, rue de Metz, un studio de télévision a été improvisé au troisième étage de l’ancienne préfecture. Sur le plateau, dans le studio de montage, au four et au moulin, Jean-Luc, réalisateur, monteur et ingénieur du son. Après ces douze heures de diffusion historiques, le bonhomme est lessivé, crevé, mais heureux. Pari tenu et projet en route. « On rêve d’une véritable télé différente, citoyenne, alternative. Sur notre plateau, on donnera la parole à ceux qui ne l’ont pas et on prendra le temps de le faire. Notre logique de plateau, c’est pas de temps défini. Le week-end dernier, on a fait d’un quart d’heure à cinquante-deux minutes », explique Jean-Luc.

Ouverte à tout, TV-Bruits exclura « la pub et la langue de bois ». Adhérente du collectif national Tiers Secteur Audiovisuel, la nouvelle venue a signé l’appel au gouvernement et au CSA. Désormais, légalisées par la nouvelle loi sur la liberté de communication, les télévisions libres sont autorisables par le CSA. « Mais pour qu’elles soient viables, le gouvernement doit créer un dispositif de co-financement et le CSA attribuer des fréquences », rappelle Jean-Luc.

Dans les jours à venir, le collectif toulousain tirera le bilan de sa première expérience télévisuelle. Devrait être déposée dans la foulée et les règles une demande d’autorisation d’émettre.

TV-Bruits ne manquera pas de rappeler au président du CSA l’extrait de l’article 29 sur la télévision herzienne analogique : « Le CSA veille, sur l’ensemble du territoire, à ce qu’une part suffisante des ressources en fréquences soit attribuée aux services édités par une association et accomplissant une mission de communication sociale de proximité... » Une ligne de mire toute trouvée.

Myriam LAFFONT.
Une liste sur la culture Le collectif TV-Bruits a fait des petits sur le web. « Ni moulin à paroles, ni magazine », le site Bruits, www.bruits.abri.org,se veut un espace interactif de réflexions, d’états d’âme, d’analyses sur la culture et sur l’art. Parce que Bruits aime échanger et partager, il propose de s’inscrire à une liste de discussion sur la culture en Midi- Pyrénées. Une bonne adresse pour se tenir au courant des circuits off.

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |