TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Réquisition à la Cité Blanche. Un sans logis, un logement vide...

Un sans-logis, un logement vide....

Réquisition à la Cité Blanche. Un sans logis, un logement vide...

lundi 3 mars 2008, par Ben

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

La cité Blanche – Quartier des Trois cocus. Toulouse.

Le DAL Toulouse (l’association Droit au logement ) réquisitionne une maison vide pour un sans-logis, avec le soutien actif des habitants du quartier, s’inquiétant devant la prolifération de logements murés et de l’avenir du quartier.

Durée : 17 minutes.

" Réquisition à la Cite Blanche " (17') from Benoît Maestre on Vimeo.

Tv Bruits / Luciole Prod 2008

Quelques infos glanées sur le site internet du DAL TOULOUSE :

Construite dans les années 50, cette cité-jardin permet à des personnes de petits revenus (ouvriers, artisans, employés) un logement dans une sorte de village où
l’entraide, le petit jardin permettent une vie sociale dynamique.
En 1994, les habitants apprennent, quand l’opération est terminées que la Mairie a vendu cette cité aux « nouveaux-logis ». Une rénovation est faite.
Depuis, les habitants doivent assurer l’entretien à leur charge. A partir de 2006, plus inquiétant encore, au départ (ou décès) des locataires aucun nouveau bail n’est signé, les logements sont murés !
Ainsi des logements vides, en parfait état sont condamnés, les jardins deviennent des friches, l’entretien n’est plus assuré... Une spéculation immobilière visant à chasser les actuels habitants semble dans l’air.

Pour le Comité DAL Toulouse interpellé par les habitants de la Cité Blanche, le mot d’ordre fut :
Un sans logis + un logement vide = une réquisition
C’est ce qu’a organisé le DAL de Toulouse en contribuant à une installation correcte.

Les décideurs et, au premier les élus et représentants de l’Etat ne manquent pas de souligner la gravité des problèmes de logement. Pourtant, ils laissent condamner des logements en parfait état (quand-ils ne le planifient pas comme c’est le cas dans le GPV).

Les promesses de logements qui vont être construits ne répondent pas aux attentes des milliers de personnes déjà à la rue ou expulsées. Il faut dès à présent geler les démolitions et reloger les sans logis et mal-logés en réquisitionnant s’il le faut les logements vides ... comme la loi le prévoit.

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires
  • 20 Minutes Toulouse du 4 mars 2008 :

    A la Cité blanche, elle a fini de broyer du noir

    Thérèse a le sourire. Depuis hier, elle vit avec sa fille dans une maison de la Cité blanche, aux Trois Cocus, réquisitionnée par l’association Droit au logement (DAL). Après la destruction de son appartement par l’explosion d’AZF, la mère de famille avait été hébergée par une amie dans le Gers. Sans permis de conduire, Thérèse a perdu son emploi à Toulouse et s’est retrouvée à la rue. « Pour moi, cette maison représente la côte lors d’un naufrage, explique-t-elle. Je renais. » Nouveau Logis méridional, le bailleur social concerné par cette occupation, n’a pas souhaité réagir, faute d’éléments.

    Le DAL défend aussi le dossier d’un autre SDF, Jean-Marie. « C’est un cas très grave, précise Henri Célié, un militant de l’association. Jean-Marie est handicapé. Il rentre dans les critères du dispositif d’urgence du conseil général. Mais la seule solution qu’on lui a trouvé, c’est de dormir par terre à la halte de nuit de Saint-Cyprien. Nous exigeons qu’il ait un hébergement digne avec au moins une pièce personnelle. »
    Le DAL va mener une action au conseil général aujourd’hui, à 14 h, et interpeller les candidats sur le logement social jeudi.
    Ludovic Olivo - ©2008 20 minutes

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |