TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > Resf 31 - contre les centres de rétention - Rassemblement samedi 19 janvier (...)

Resf 31 - contre les centres de rétention - Rassemblement samedi 19 janvier à 11 h - Place du capitole à Toulouse

dimanche 13 janvier 2008


Le pire serait de s’habituer

Samedi 19 janvier 2008

Journée européenne d’action contre l’enfermement
des personnes sans papiers dans
des centres de rétention (CRA)

C’est toute l‘Europe qui est de plus en plus hostile aux étrangers, qui se transforme en une forteresse cadenassée et multiplie les lieux d’enfermement : ainsi des camps de « tri » des demandeurs d’asile se mettent en place en Lybie et aux frontières de l’Est.

Le projet de directive européenne qui sera soumis au Parlement européen prévoit une rétention administrative pouvant atteindre 18 mois et une interdiction de séjour en Europe de 5 ans pour les personnes expulsées. Les députés européens doivent refuser cette directive ! (appel à signer : www.directivedelahonte.org)

En France, ce sont 1800 places dans 24 centres de rétention administrative (CRA de 8 à 280 places), en tout 2400 places avec les locaux provisoires de rétention. Les CRA sont le plus souvent inconnus du public, qu’ils soient en pleine ville ou près des aéroports. Mais ils enferment de plus en plus de personnes : 31 232 personnes en 2006 dont 197 enfants, près de 300 enfants en 2007, beaucoup étant nés en France.

C’est le résultat de la politique du chiffre, 25000 reconduites décidées par le gouvernement pour 2007, 26000 pour 2008.

Mais c’est aussi de rétention qu’il s’agit quand on entasse des personnes dans les « zones d’attente » - officiellement hors du territoire français - comme à l’aéroport de Roissy la semaine passée : environ 150 demandeurs d’asile, principalement tchétchènes, étaient maintenus dans la zone internationale dans des conditions inhumaines.

Depuis 2 semaines, les personnes retenues aux CRA du Mesnil-Amelot et de Vincennes, ont entamé des grèves de la faim, brutalement réprimées : outre leurs conditions de rétention, elles dénoncent cette chasse à l’étranger au mépris du droit à la vie privée et des risques encourus par certains.

A Toulouse le centre de rétention de Cornebarrieu, ouvert depuis le 1er juillet 2006, a une capacité de 126 places dont 25 réservées aux familles. En 2007, 37 enfants y ont été enfermés.

RESF 31 appelle dans le cadre de la journée européenne à un rassemblement

Samedi 19 Janvier

à 11h – Rassemblement

métro Capitole

Les étrangers ne sont pas dangereux mais en danger !

Et nous aussi, si nous laissons faire.

NON au délit de sans papiers !

NON à l’enfermement des étrangers !

NON AUX EXPULSIONS !

Le pire serait de s’habituer et de laisser faire.

RESF 31

Voir des films réalisés par Tv Bruits sur les sans-papiers

Laisser un message, un commentaire...

2 commentaires
  • Nous étions environ cent cinquante ( sans compter les flics très discrets ) devant le centre de rétention de Cornebarrieu à l’appel de la CNT qui avait organisé le transport des manifestants.

    Nous avons pu communiquer avec des adultes enfermés par delà les murs et les barbelés.L’un d’ entres eux nous a raconté un peu de son histoire...il ne connait plus personne dans son pays d’ origine où il va se sentir étranger et encore plus seul....tristement classique !
    Le plus poignant c’ étaient ces enfants qui nous demandaient de les libérer parce qu’ils voulaient retourner à l’école , retrouver leurs potes...
    Nous nous sentions à la fois impuissants bien sûr et en même temps satisfaits d’être là malgré tout pour rompre un peu l’isolement et le silence assourdissant de ces camps.

    Nous sommes partis après avoir recueilli un peu de fric , de clopes et des messages de soutien que nous avons transmis à des familles qui venaient pour profiter de parloirs et qui étaient bloqués à l’extérieur " à cause " de notre présence...

    Il me semble vital de continuer régulièrement ces rassemblements DEVANT les centres de rétention et d’ y être de plus en plus nombreux (aucune orga politique exceptée la CNT et aucun média "officiel"n’étaient présents).
    Patrick

    Répondre

    • bonjour et merci pour ce retour très juste de ce qui a eu lieu.
      je chipotte juste sur ta dernière phrase : "nous" sommes des médias officiels (déclarés en asso 1901, et/ou attribution de fréquence par le CSA...) "nous" ne sommes juste pas mass-médias ou suffisamment visibles. Je ne sais pas vraiment comment dire, mais les mots ont une importance. Lµà aussi.
      Le rôle du média est joué même si l’auditoire est infinime.

      Alexandra.

      Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |