TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > Urgent : appel à la solidarité pour les pavillons sauvages - squatt culturel (...)

Urgent : appel à la solidarité pour les pavillons sauvages - squatt culturel et de vie

vendredi 7 décembre 2007, par jlg


Pour ceux qui ne connaissent pas les pavillons sauvages c’est un squatt de vie et culturel avec la philosophie suivante : Se loger d’abord, s’activer ensuite, s’engager toujours. Ce lieu nommé la frichette est situé au 22 rue Jean Dagnaux fut un lieu d’habitation pour militaires qui a été abandonné suite au départ de la garnison. En janvier de cette année un groupe de gens ont investi le lieu Depuis cette date ils ont mis en place :

- en plus d’un hébergement permanent (ils sont 23 résidents à l’heure actuelle), un hébergement d’urgence pour les gens de la rue.
- Une crèche parentale pour les 3 petits.
- Deux studios de répétitions en corollaire des résidences d’artistes
- Un local de théâtre et de projection
- Un local informatique avec accès à Internet gratuit.
- A l’extérieur, un square public et un jardin potager
- et certains soirs, la musique reprend ces droits dans la « Salle des Musiques Libres et Indépendantes ». 22 associations artistiques se sont regroupées en collégiale et y organisent de nombreux concerts.

Mais tout cela c’est sans compter la SNI (Société Nationale Immobilière) à qui le ministère a donné la gestion du terrain. En effet, elle compte raser les constructions (c’est quant même 5 ou 6 bâtiments - environ 2000m2) pour :
a) construire en sous-sol un garage sur à peu près toute la surface du terrain
b) au dessus construire des bâtiments dont le standing est hors de notre portée comme on s’en doute.


Depuis Octobre les habitants sont menacés d’une expulsion. Actuellement, la préfecture a laissé un sursis aux résidents du Pavillon Sauvage jusqu’au lundi 17 décembre 2007 après la réunion de la collégiale du 15. A cette date ils doivent quitter les lieux sous peine d’expulsion imminente.

Réunion samedi 8 décembre prochain à 16h

pour définir les modalités d’actions envisageables.

Nous comptons sur votre soutien. Venez nombreux pour sauver cette exception toulousaine

Pavillons sauvages : 23 avenue jean dagnaux – près de la rue Chaussas –
métro Canal du Midi

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |