TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Ici et là > ZAD du Testet

la ZAD au jour le jour

ZAD du Testet

Tous au rassemblement du 25 octobre !

mardi 26 août 2014, par Annie


La coordination des opposants au barrage de Sivens organise
un grand rassemblement sur site le 25 octobre 2014.
Pour plus de détails, voir
Appel pour le 25 octobre : enracinons la résistance !
En attendant
Beaucoup d’autres rendez-vous et d’actions à venir !!!!!

jeudi 9 octobre

Quelques rapides nouvelles du jour…

Sur la zone à défendre : Gazad a été expulsé aujourd’hui (en partie illégalement et avec présence du Préfet !), la maison des Druides a subit un 6ème passage en une semaine des GMs avec casse, gazage et vol d’affaires personnelles !

Les terrassements et sondages des sols continuent.

Les grévistes en sont à 43 et 37 jours de grève. Ils étaient tous les 3 ce matin devant l’hôtel des impôts à l’invitation d’opposants au barrage de Sivens qui se sont enchaînés symboliquement aux grilles pour dénoncer le gaspillage d’argent public pour le projet de barrage de Sivens. En parallèle, le Collectif a relancé les médias qui lui ont proposé, ainsi qu’au CG, un débat contradictoire retransmis au public. Ils relancent Thierry Carcenac demain dans l’espoir d’obtenir un accord de principe (pour une date ultérieure après remise du rapport des experts à la Ministre) qui mettrait fin à la grève.

jeudi 25 septembre

Encore une journée calme. Cela construit de partout (cabanes, plates-formes,…) avec les gens de passage. Spectacle pour enfant et jeu de plein-air. On prépare activement le 25/10 (réservez la date, des infos tout bientôt).

Notre avocate recherche des témoins visuels de la destruction du Contre-Temps. Contactez nous et on vous transmettra le formulaire à remplir.

On reçoit toujours autant de mails de soutiens, les lettres dont vous inondez Carcenac et autres conseillers généraux et des liens super intéressants :

- aujourd’hui, notons le taclage en règle du ministre de l’agriculture Le Foll qui lui non plus ne semble pas connaitre grand chose du dossier : voir la réponse de Corinne Morel Darleux qui, elle, connait le dossier : lettre ouverte et émission sur Radio Albigès.

- le réseau des agriculteurs Bio de Midi Pyrénés est contre le barrage de Sivens : voir ici le communiqué de la FRAB.

- d’après constatations sur la terrain, les flashballs utilisés seraient non réglementaires…voir un article détaillé là-dessus par ici.

- pour finir en beauté, voici la lettre d’un Carcenac aux abois aux grands électeurs de la prochaine élection sénatoriale…il est marrant Carcenac, s’il veut rencontrer les gens qui écrivent à lui et ses collègue, il n’a qu’à sortir dans la rue !

mercredi 17 septembre

Tout d’abord, mauvaises nouvelles venant des tribunaux .
Les 2 décisions rendues hier sont défavorables.
En cohérence avec la politique gouvernementale pour le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes, les opposants demandent d’attendre que les 3 recours au fond soit épuisés avant de poursuivre le chantier du barrage de Sivens.

Sur la ZAD, à 8h50, saccage du campement Gazad, par 25 gendarmes mobiles qui ont tout cassé et brulé, pendant que 5 autres gendarmes ont tenus 5 occupants enfermés dans la caravane, gazeuse à la main !!!!

Mais le combat continue et les soutiens arrivent toujours plus nombreux.
Le projet GROZAD est maintenu.

(avec lieux et horaires mis à jour définitivement !)

Voir la vidéo !

Visites de soutien, venues du Festival International du Film Grolandais de Toulouse ! (membres du jury, réalisateurs, acteurs...)

MERCREDI 17 SEPTEMBRE : Noël GODIN, Raoul VANEIGEM et J.-H. MEUNIER

8h45-9h30 Rassemblement devant le Conseil général à ALBI (choix définitif de l’Assemblée générale des opposants à Albi ce soir, même si ce n’est plus le lieu d’occupation sur Albi depuis l’expulsion de ce mardi matin).

puis 10h15-11h15 à la ZAD du TESTET (entrée Barat, croisement D132-D32, à 10 km de Gaillac)

puis 11h30-12h avec les lycéens en grève à GAILLAC (lycée Victor Hugo)

JEUDI 18 SEPTEMBRE : Sergio GHIRARDI, Alessandro DI GIUSEPPE et l’Eglise de la Très Sainte Consommation

10h-11h30 à la ZAD du TESTET (bénédiction des tronçonneuses et des flash-ball !)

puis 12h-13h30 Rassemblement devant le Conseil général à ALBI (choix définitif de l’Assemblée générale des opposants à Albi ce soir, même si ce n’est plus le lieu d’occupation sur Albi depuis l’expulsion de ce mardi matin). Alessandro et l’ETSC feront une messe de soutien à Thierry Carcenac !

puis 14h-14h30 avec les lycéens en grève à GAILLAC (lycée Victor Hugo)

Des surprises se préparent...

lundi 15 septembre

9h : les flics ont chargé Gazad, tirs de flashball, on ne dénombre pas de blessés, mais il y a une très grande violence policière.
Les flics semblent avoir comme objectif de virer Gazad.

9h30 : 4 personnes ont été blessé par les armes de la police (flashball). 2 personnes (parmi ces 4 personnes) ont été passé à tabac par les flics, qui les ont ensuite évacuées, la tête ensanglantée. 1 autre personne blessée a été évacué par les zadistes.
Les pompiers refusent de venir prendre en charge les personnes blessées en venant par Barat, ils sont sous les ordres de la gendarmerie.

9h40 : les affrontements se temporisent, des personnes rapatrient leur affaire de Gazad.

Après l’événement organisé le week-end du 23-24 aout, les opposants au barrage du Testet (Tarn) ont eu droit lundi matin à une intervention des CRS pour les expulser et préparer l’arrivée des entreprises qui doivent couper les arbres et dégager tout le terrain.


Retour sur deux semaines mouvementées :


Mercredi 10 septembre

Occupation jour et nuit devant le Conseil General du Tarn à Albi.
Besoin de monde !
Amenez tentes sac de couchage !
Le déboisement continue. pas de répit malgré la mission de dialogue"Royal".

La brutalité policière toujours aussi incompréhensible. Sur la ZAD durant ces derniers jours lacrymos, flashballs coups de matraques , coups de pieds pleuvent sur les défenseurs de la nature.
Mardi un gréviste de la faim accroché sur la façade du Conseil Général.

LUNDI 8 SEPTEMBRE

15H Rassemblement à Toulouse devant la Prefecture pl St Etienne.

Sur la ZAD 5 zadistes enterrés pour bloquer engins et bucherons qui ont reculé. L’abattage est momentanement stoppé.
Opération escargot sur la D999 avec tracteurs de la Conf.
Une rencontre est prévue cet apres midi à Toulouse entre le collectif Testet et le chef du cabinet de S.Royal et vice pdt du Conseil Général.

Dimanche 7 septembre

Forte mobilisation sur le site 700 personnes ont répondu à l’appel du collectif.

Lundi 1er septembre

L’ALERTE ROUGE EST LANCEE sur la Zad du Testet dans le Tarn : depuis ce matin lundi une part de la foret se fait déboiser, une centaine de Gardes Mobiles sur place. Nous proposons à tous celles et ceux qui ne peuvent pas venir sur la zone de nous rejoindre, cet après-midi à 13h30 devant le Conseil Général à Albi.
Venez protester et montrer votre colère ! Refusons la destruction de la zone du Testet !
Source : http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/

GRÉVISTES DE LA FAIM CONTRE GARDES MOBILES
Ils sont 4 à se faire cette violence là pour protester et faire barrage au barrage : Christian, Rolland, Ben et Marc. Rencontre avec deux d’entre eux à leur 5ème jour sans manger. Pacifistes oui mais déterminés plus que jamais face aux dénis de démocratie du CG du Tarn et décidés à sauver la zone humide du Testet
Ecoute de l’interview de 7min30 CANAL SUD LES PETITS PAPIERS :
http://www.canalsud.net/?Zad-du-Testet-c-est-maintenant-ou&var_mode=calculillégale et illégitime de zone humide en cours !.

DIMANCHE 31 AOUT
Communiqué du collectif Bonjour à toutes et à tous,

Environ 200 personnes cet après-midi lors du rassemblement, beaucoup de soutiens aux grévistes (associations départementales, régionales, Confédération Paysanne Tarn et Aveyron, élus EELV, PC et Parti de Gauche...), beaucoup de détermination !

Nous mettrons des images bientôt, vous pouvez déjà voir la vidéo passée dans le journal 19/20 de France 3 de Midi-Pyrénées.

L’heure est à la mobilisation, nous savons qu’au moins 120 CRS dorment à proximité ce soir. Il faut s’attendre à une tentative de déloger les opposants du site afin de commencer le déboisement.

Nous sommes une trentaine à tenir une vigilance citoyenne sur la zone (sur un terrain privé autorisé) afin de faire tampon entre les occupants de la ZAD et les forces de l’ordre pour tenter d’éviter des affrontements.

Nous avons que le plus grand nombre de personnes nous rejoignent pour montrer au Conseil Général la forte mobilisation citoyenne. Plus nous serons, moins les pouvoirs publics n’oseront employer la force.

Nous allons redemander un moratoire du projet, au moins jusqu’à la décision du Tribunal administratif autour du 15 septembre 2014.

samedi 30 aout :

Le Conseil Général du Tarn a pris un arrêté interdisant l’accès en forêt de Sivens. Est-ce légal ? Bravant l’interdiction et pour soutenir la mobilisation, Le collectif Tant qu’il y aura des Bouilles invite tout le monde à un grand week end
[Samedi 30 et Dimanche 31 Août] avec au programme :Pique-nique, cirque et assemblée

Le collectif Tant qu’il y aura des Bouilles appelle les citoyens tarnais outrés par les récents arrêtes liberticides du Conseil Général à venir en masse se promener en forêt de Sivens ce week end !

vendredi 29 aout : 3 personnes maintenues en garde à vue sont relaxées.

jeudi 28 aout :
Manif de soutien de la Confédération Paysanne du Tarn, venue avec tracteurs en compagnie de certains occupants du site. Dispositif léger de gendarmerie qui contrôle les entrées du site par la D132.
Un chapiteau est monté sur le terrain de la Bouillonnante. La solidarité s’organise pour les 3 gardés à vue.

Des copains du collectif pour la Sauvegarde de la zone humide du Testet commencent une grève de la faim. Soutenez les en signant et en faisant signer la pétition ! :

mercredi 26 aout : les flics sont entrés sur le site et franchi les barricades.Tirs de lacrymos, grenades assourdissantes et flashballs.

mardi 26 aout : les barricades s’enflamment, des tirs de flash balls en masse, des flics dans les bois avec des naturalistes qui font des prélèvements d’espèces et les travaux de terrassement continuent !
lundi 25 aout :
Un déploiement massif de forces de l’ordre (50 gendarmes au moins + qques PSIG et RG) a eu lieu aujourd’hui le long de la rivière du Tescou.

- destruction de cabanes installées depuis le 15 aout,

- protection d’une petite opération de terrassement le long de la route
- protection d’une nouvelle opération de relevé d’espèces protégées par des naturalistes.

voir l’article du lundi 25 aout

http://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com
http://www.collectif-testet.org/actualite-200-mobilisations-sur-le-terrain.html

Voir le site du lot en action http://www.lelotenaction.org/pages/content/archives/mobilisation-general-au-testet-le-bras-de-fer-a-repris.html

Canal Sud- Les petits papiers-


Communiqué du Collectif :

Bonjour,

Les Rencontres d’été ont été un beau succès grâce à une très belle mobilisation bénévole. Nous prévoyions de mettre en ligne aujourd’hui des photos et des remerciements mais l’intervention des forces de l’ordre sur le terrain nous a bien occupée...

Ce lundi 25 août, le Conseil Général n’a toujours pas répondu à nos questions posées à nouveau il y a près de 6 mois mais il a envoyé les gendarmes protéger la capture d’espèces protégées (au moins la lamproie de Planer mais sans doute aussi les amphibiens).

Une centaine de gendarmes se sont relayés toute la journée pour empêcher les opposants de freiner l’avancement du chantier de déboisement.

Mais ils n’ont pas pu expulser les occupants d’une parcelle. L’expulsion n’est pas possible sans décision de justice et les opposants sont déterminés à ne pas laisser faire une expulsion illégale. Il y a eu quelques tensions et au moins 2 occupants ont été emmenés en garde à vue.

Le journal de France 3 Tarn a relaté les événements de la journée ainsi que Radio 100% et la Dépêche du Midi publiera un article ce mardi 26. Le Tarn Libre publiera un article dans son édition hebdomadaire vendredi prochain.

Après un an de demandes répétées de réponses à nos questions (voir ci-dessous) et d’un débat public contradictoire, le refus du Conseil Général nous oblige à commencer une grève de la faim pour obtenir satisfaction. Nous commencerons mercredi 27 août et la grève prendra fin à la réception de réelles réponses à nos questions et de l’acceptation par le Conseil général de participer à un débat public contradictoire. Le Président du Conseil Général et la Préfète (qui vient de quitter ses fonctions dans le Tarn) ont présenté le barrage de Sivens comme un projet d’intérêt général et même d’utilité publique mais ils ont été incapables de venir le justifier auprès du public (et des contribuables pourtant très sollicités).

Nous vous donnerons plus de détail sur le déroulement de la grève de la faim très bientôt... Tous les opposants sont invités à se mobiliser sur le terrain, notamment en se rendant sur place. Attention, la route D132 qui longe la zone humide est interdite à la circulation des véhicules. Voir le plan pour se stationner.

Extrait de notre courrier du 27 février 2014 au Conseil Général :

"Dans notre précédent courrier, nous avons détaillé les événements qui se sont déroulés depuis les enquêtes publiques et qui justifie que le Conseil Général vienne expliquer au public pourquoi il poursuit ce projet. En refusant le débat contradictoire, il nous semble que vous avez peur de reconnaître que les élus du Conseil Général et les citoyens qu’ils représentent n’ont toujours pas de réponse aux questions essentielles suivantes :

Quels sont les besoins qui justifient aujourd’hui 434 000 m3 d’eau pour la salubrité ?

Quelle est l’étude qui justifie un soutien d’étiage du point de vue de la vie aquatique et qui compare, de fait, les impacts positifs et négatifs du barrage de Sivens sur la qualité écologique du Tescou ?

Quelle est la surface irriguée concernée par le barrage de Sivens et qui sera plafonnée comme vous l’affirmez ? Comment est-elle répartie sur le territoire, sur le parcours du Tescou ?

Combien d’agriculteurs s’engagent aujourd’hui à acheter de l’eau du barrage de Sivens et pour combien d’ha ? Quels sont les types de cultures concernées (en hectares ou en proportion) ?

Comment le volume d’1.5 Mm3 est-il justifié ?

Pourquoi, en 2007, le Conseil Général a-t-il fait le choix de réaliser un barrage d’un tel volume plutôt que de mettre en œuvre, d’abord, des mesures d’économies d’eau et une optimisation des 184 retenues collinaires existantes ainsi que leur mise en conformité avec la DCE 2000 à propos des débits réservés ?

Combien sera facturée l’eau au m3 ? Quel est le montant estimé de la participation des irrigants au coût de fonctionnement ?

Suite aux nouveaux engagements du Conseil Général sur les mesures environnementales, à l’actualisation du prix d’achat des terres agricoles et du coût des travaux, quel est le montant actualisé du coût de l’investissement ?

Quel est le montant actualisé du coût de fonctionnement sur 20 ans ?

Il ne nous semble pas déraisonnable de considérer que le Conseil Général doit apporter des réponses à ces questions afin de rendre des comptes sur l’utilisation de l’argent public et des ressources naturelles. Il nous paraît légitime que des citoyens membres d’associations agréées et qui étudient ce projet avec rigueur puissent exposer leur point de vue lors d’un débat contradictoire et équitable".

Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet
http://www.collectif-testet.org

Pensez à signer la pétition en ligne pour obtenir un moratoire du barrage !

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |