TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Ginestous 2000

Ginestous 2000

vendredi 24 novembre 2006, par Co

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

La mairie vient de rendre son audit sur la gestion de l’eau à Toulouse. La concession à la Générale des eaux de la gestion de la distribution et l’assainissement des eaux dans l’agglomération n’y est pas remise en cause. "Eau-secours 31" organise une conférence de presse demain à 11h30 au CASC.


Le projet Ginestous2000 est un projet d’agrandissement et de réhabilitation aux nouvelles normes européennes de la station d’épuration des eaux usées de Ginestous-Garonne. Située en zone urbaine et sur un site considéré jusqu’en 2005 comme une zone inondable, l’usine est passée d’une capacité de traitement pour 450000 à 800000 habitants.

Voir la vidéo Ginestous 2000 - 13’06’’

Ginestous 2000

A Toulouse, l’assainissement comme la distribution de l’eau est géré de manière privée par le groupe Véolia-Environnement, ex-Vivendi-Environnement, ex-Compagnie Générale des Eaux (CGE).

Véolia et la mairie ont choisi de retraiter les boues pour faire de l’épandage agricole et le reste pour l’incinération. Les épandages réalisés ont posé problème, par manque de contrôle sur les boues, par la trop forte concentration, ainsi que par la mauvaise répartition des boues sur les terres. L’incinération, elle, produit des nuisances olfactives et sanitaires, elle correspond à "un non sens écologique" puisqu’elle revient à bruler de l’eau.

Face à ces problèmes (et d’autres) et face au manque de transparence de la part de la société Véolia, un collectif contre le plan Ginestous2000 s’est créé. En 2002 lors d’un plateau Tv Bruits sur le problème de l’eau à Toulouse, le collectif nous expliquait ses revendications. Le 29 septembre 2006 Ginestous2000 était inauguré, Jean Diebold 2e adjoint au Maire / Conseiller Délégué chargé de mission :
eaux, assainissement en relation avec la communauté d’agglomération, hydrologie pluviale - Protections contre les crues (à vos souhaits), partie prenante au projet pour la mairie de Toulouse nous faisait part de sa satisfaction.

Laisser un message, un commentaire...

2 commentaires
  • Ginestous 2000 13 octobre 2007 16:01

    Dans le cadre du « Grenelle citoyens », les Amis de la Terre, Attac, Green Peace Toulouse et Eau-Secours 31 demandent un moratoire sur les incinérateurs sur la région. Le collectif a ainsi remis un rapport, coordonné notamment par le professeur Belpomme, dénonçant ces incinérateurs aux responsables politiques des collectivités territoriales.

    [...]

    La France détient le triste record d’incinérateurs d’ordures ménagères en Europe, et est le second au monde après le Japon, au détriment de méthodes alternatives. Pourtant il existe des risques sanitaires et environnementaux reconnus, tant lors de l’incinération que de l’utilisation des matériaux résiduels. Pourtant, le coût énergétique est déplorable. Pourtant, il existe de grands intérêts socioéconomiques à privilégier des méthodes alternatives.
    [...]
    L’exemple de Toulouse et la région est significatif : destruction des méthaniseurs il y a quelques années, une politique du tout incinérateur, des unités surdimensionnées pour traiter des ordures de toute la région au mépris du coût de transport, etc.

    La dégradation de la planète, la contrainte écologique nous rattrapent. C’est pourquoi nous appelons à la mise en place d’autres politiques énergétiques de traitement des ordures ménagères, afin de fermer au plus vite ces usines obsolètes et dangereuses.

    Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées

    Attac

    Green Peace Toulouse

    Eau-Secours 31

    Voir l’article en entier

    Répondre

  • Ginestous 2000 8 janvier 2010 15:31

    Excellent article sur la gestion de la station d’épuration Ginestous 2000 du blog : -Carnets-d-eau-

    Rappel ce mois-ci le résultat de l’audit mené par la mairie sur la gestion de l’eau par Véolia.

    "Plusieurs années avant la tragique explosion de l’usine AZF, Toulouse commençait à vivre un autre feuilleton catastrophe, qui est loin d’être arrivé à son terme : celui de l’agrandissement de la station d’épuration des eaux usées de la ville et de son agglomération. Initié au début des années 1990, le projet « Ginestous 2000 » a très vite tourné au cauchemar. Pour les Toulousains, mais aussi pour la municipalité et la Générale des Eaux, filiale de Veolia qui réalise dans l’agglomération un chiffre d’affaires annuel de près de 100 millions d’euros. Au terme d’un invraisemblable feuilleton qui aura vu les autorités concernées multiplier les impairs en s’affranchissant trop souvent des contraintes légales, des centaines de milliers de Toulousains s’apprêtent désormais à vivre aux côtés de deux incinérateurs géants qui vont être édifiés à trois kilomètres à vol d’oiseau de la place du Capitole, cœur emblématique de la Ville rose. Après les stocks d’ammonium, la dioxine ? [...]"

    la suite

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |