TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > SDF

SDF

dimanche 12 novembre 2006, par Ben

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Toulouse, novembre 2006. La lutte d’un collectif de SDF contre un amendement de la mairie visant à exclure les sans-abris du centre ville.

" SDF " (19') from Benoît Maestre on Vimeo.

Le 12 septembre 2006, Edouard Rihouay, un étudiant de 26 ans a été battu et jeté dans la Garonne par un groupe de SDF.
Quatre personnes âgés de 20 à 24 ans ont été mis en examen pour meurtre et écroués.

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a annoncé la création d’une nouvelle délégation municipale chargée de "mettre en oeuvre un certain nombre de mesures pour lutter contre la marginalité agressive", stigmatisant injustement au passage l’ensemble de la population SDF.

Il s’en est suivi une intensification des contrôles de police et de nombreuses expulsions de squats et de campeurs, à l’approche de la trêve hivernale.

Le GAF (Groupe Amitié Fraternité) entame avec le soutien d’un collectif d’associations (Médecins du Monde, Secours catholique, Emmaüs) une série d’ actions de protestation.

Huit sans-abri ont effectué début novembre une grève de la faim “pour dénoncer la politique de la mairie qui conduira à la disparition des SDF dans la ville”.

Le GAF (Groupe Amitié Fraternité, quartier des Minimes)

13 rue du professeur James
31000 Toulouse
Tel : 05 61 57 95 20

Un autre film :

« 115 »
Toulouse, fin novembre 2006. La mobilisation des travailleurs sociaux du "115" (numéro d’appel pour les SDF) contre la pénurie d’hébergements d’urgence.

5’30’’
Luciole Prod / Tv Bruits 2006

voir la vidéo 5’30’’

Laisser un message, un commentaire...

13 commentaires
  • SDF 13 novembre 2006 22:22

    C’est en voyant ce genre d’images, que l’on se rends compte, non pas de ce que la télé ne nous montre pas, mais de ce qu’elle nous cache...
    Parcequ’il ne faut cacher ça, montrer des sdf, qui sont des êtres humains, c’est dangereux, on préfère gaver les jt avec du rien, au moins ça fait pas de mal...

    Merci pour ce travail...
    André

    Répondre

    • Luttes SDF - Pour aller plus loin ... 15 novembre 2006 09:23

      L’Atelier Idéal accueillera le GAF et le Collectif S.D.F. lundi 20 novembre lors de la soirée RELACHE à la Chapelle, 36 rue Casanova, à Toulouse.

      Chacun pourra participer à une discussion sur ces problématiques et les luttes de ce collectif.

      Pour rappel « La Relâche » c’est tous les lundis entre 18h et 22h à la Chapelle 36 rue Danielle Casanova. Entrée libre, bar et petite restauration sur place à prix modiques...

      L’Atelier Idéal

      Voir en ligne : + dinfos sur le site web de la chapelle

      Répondre

  • SDF 19 novembre 2006 17:19, par mario

    les s d f continuent a faire de la resistance

    MARIO

    Répondre

    • SDF 24 novembre 2006 16:38, par Asso

      Les SDF protestent avec des fleurs

      20 Minutes Toulouse | édition du 24.11.06

      Une fois n’est pas coutume, hier matin les policiers municipaux ont esquivé les sans domicile fixe. Pourtant, ces derniers voulaient juste leur offrir des fleurs. « Des oeillets pour notre droit à la liberté. Pour leur dire que nous ne sommes pas du bétail et protester de façon pacifique contre la politique de la mairie qui vise à nous expulser », explique Florian, du collectif SDF 31, encore tout amusé d’avoir vu les agents « décamper au petit trot » devant ses assauts de gentillesse. Après la distribution, les membres du collectif ont rejoint l’Ile du Ramier, où ils n’ont plus le droit de camper. Ils y ont planté « un arbre de la liberté ».

      ©2006 20 minutes

      Répondre

  • les enfants de Donquichotte 30 novembre 2006 20:23, par Lartmement

    Les enfants de Don Quichotte
    Mobilisation en soutien aux SDF samedi 2 décembre

    « Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l�homme sont violés. S�unir pour les faire respecter est un devoir sacré » J. Wrésinski

    Les premiers enfants de Don Quichotte sont Augustin et Pascal, qui sont devenus volontairement SDF le 23 octobre 2006, et se sont engagés à rester au plus proche des sans-abris dans les rues de Paris jusqu’au mois de décembre 2006.

    Ils s’emploieront durant ce temps à fédérer le plus possible de personnes, SDF et bien logés, autour de l’idée d’une occupation citoyenne le 2 décembre 2006 dans un lieu symbolique de Paris

    Par leur mise en situation ils entendent montrer aux français la défaillance de l’État dans son rôle de garant des « moyens convenables d’existence » ; Par cette occupation ils entendent inciter les SDF et les biens-logés à exiger de l’État l’application du droit à une vie décente pour tous sur le territoire français ;

    Par ce combat ils entendent lutter contre les trop nombreux préjugés que nous avons sur les SDF et restaurer par l’action la place des SDF au milieu de la communauté des hommes.

    Pour faire connaître leur action les Enfants de Don Quichotte diffusent sur leur site des clips vidéos documentaires retraçant au mieux leur quotidien dans les rues de Paris, la progression de leur travail et surtout le portrait des hommes et femmes qu’ils côtoient dans leur aventure afin que nous apprenions à les connaître.

    Parce qu’une action citoyenne mérite d’être populaire, nous avons besoin de chacun d’entre vous.

    L’action s’organise a Toulouse : nous sommes quelques motivé-e-s à préparer la nuit du 2 décembre. Rejoignez-nous !

    Par solidarité avec les SDF, venez camper avec eux. Sans bannière ni drapeau, exercice de SURSAUT CITOYEN et de FRATERNITÉ, l’ambiance se veut solidaire et digne. Apportez l’utile et le nécessaire, tente, duvet et casse-croûte...

    PS :

    Pour plus d’info sur l’action du 2 décembre a Toulouse ou pour aider à son organisation, contactez Lartmement@no-log.org

    Pour des renseignements sur le mouvement des enfants de Don Quichotte rendez-vous sur le site http://www.lesenfantsdedonquichotte.org/

    Répondre

    • les enfants de Donquichotte 4 janvier 2007 14:39

      un grand merci à l’ équipe de cette élan de solidarite il était temps ...OUF au nom de la LIBERTE EGALITE FRATERNITE
      à quand ? la récup des immigrés dans les forêts de CALAIS repoussé comme une meute de loup...
      peut on immaginé des hommes vivrent comme des animaux en plein hiver au milieu des bois.

      pas plus de commentaires je laisse votre immagination naviguer sur la misere
      cordialement
      yasmine

      Répondre

  • SDF 24 septembre 2007 14:01


    Le collectif SDF dénonce le harcèlement de la mairie

    « Les SDF subissent une pression et un harcèlement de la mairie pour nettoyer la ville avant la Coupe du monde de rugby », a dénoncé hier le collectif SDF de Toulouse. « Le trottoir appartient à tout le monde et la mendicité n’est pas interdite. Quelqu’un qui fait la manche pacifiquement ne peut pas être viré », a expliqué son porte-parole, Jean-Marc Legagneux.

    Selon eux, le nombre de procès-verbaux dressés par la police municipale aurait augmenté depuis quelques mois. Des amendes n’ayant aucune valeur. « Ces PV n’existent pas car ils ne sont pas nominatifs : aucune identité n’y est relevée. Ils sont ubuesques », a indiqué leur avocat, Christian Etelin. « Une démarche amiable devrait être entreprise auprès du procureur de la République pour qu’il en discute avec la police municipale », a-t-il rajouté. De son côté la mairie nie avoir donné des instructions particulières et ne constate aucune inflation du nombre de PV dressés par la police municipale. « A Toulouse, elle dresse quatre à six PV par jour depuis six mois. La loi prévoit une sanction pour les personnes avec des chiens qui ne sont pas tenus en laisse et ceux en état d’ébriété sur la voie publique. La police tente de faire le maximum de social », a indiqué Jean-Paul Escudier, le maire adjoint chargé de la police municipale. « La mendicité agressive est sanctionnée », a-t-il complété avant de rajouter que « la jurisprudence n’est pas assez bien définie pour limiter précisément l’acte agressif ».
    Amandine Rancoule - ©2007 20 minutes

    Article paru dans la Dépêche du Midi, septembre 2007

    SOCIÉTÉ. LE COLLECTIF SDF DÉNONCE UN HARCÈLEMENT ACCRU DE LA PART DES POLICIERS MUNICIPAUX À L’APPROCHE DE LA COUPE DU MONDE DE RUGBY. LA MAIRIE CONTESTE. Les SDF bottés en touche

    Exprimez-vous... Que pensez-vous de l’action municipale en direction des SDF ?

    De longue date, les SDF se disent victimes de harcèlement de la part de la police municipale. Qualifiés il y a quelques mois de « marginaux agressifs » effrayant les « honnêtes gens » par le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, ils n’avaient jusqu’ici que leur bonne foi en guise d’arguments.

    Depuis la semaine dernière ils disposent de preuves. Équipés d’un caméscope et d’un lecteur MP 3, ils ont procédé à un testing au centre-ville. Place du Capitole, rue Croix-Baragnon, devant les Galeries Lafayette. Dans les deux premiers cas, on y voit les policiers municipaux inviter plus ou moins poliment les SDF à « se casser » au prétexte que la mendicité est interdite à Toulouse.

    Dans le troisième, ce sont les vigiles du magasin qui bousculent un SDF avant qu’une responsable des Galeries lui signifie : « Il y a des consignes de la direction. Pas de clochards devant le magasin. » LES PREUVES BIENTÔT SUR DAILY MOTION

    Jean-Marc Le Gagneux, porte-parole du collectif SDF a annoncé hier que ces enregistrements seront mis en ligne très prochainement sur Daily Motion. « Les SDF ne sont pas des cafards. Dès qu’ils sont trop visibles, on les chasse » dénonce-t-il en rappelant ce fâcheux épisode du mois de mars lors duquel les tentes et toutes les affaires de quatre SDF dormant sous le pont Saint-Michel avaient été saccagées par les policiers municipaux : « Six mois plus tard, on attend toujours une réponse du procureur de la République. Aujourd’hui, déplore-t-il en montrant une liasse de PV « dressés pour faire peur (lire par ailleurs) », la pression devient insoutenable dans la rue. Ils sont en train de nettoyer la ville pour la Coupe du Monde de rugby. »

    Ce que conteste Jean-Paul Escudier, le conseiller municipal chargé de la police municipale : « Il n’y a eu aucune instruction donnée à l’approche de la Coupe du Monde. Ni de ma part ni de celle du directeur de la police. Et le chiffre de PV - entre quatre et six par jours - est constant. Ils sont dressés pour ivresse publique manifeste, divagation de chien ou occupation abusive de l’espace public ». Jean-Paul Escudier reconnaît toutefois le flou de la notion de « mendicité agressive » que la mairie combat, à défaut d’avoir pondu un arrêté anti-mendicité, et son absence de fondement juridique.

    Le harcèlement, alors ? « Non, mais plus de présence policière, ajoute-t-il. Pas pour de la répression, mais pour plus de contact, pour orienter les gens vers les structures sociales ou médicales. Nous leur indiquons par exemple qu’ils disposent d’un terrain de camping, avec des sanitaires, à Rupé. Autant demander l’aumône dans le désert.

    Une hypothèse que le collectif SDF considère de toute façon hors sujet : « Notre action ne se situe pas dans une lutte pour le droit au logement ; nous défendons la place des SDF dans la rue, c’est tout ».

    Jean-Louis Dubois-Chabert

    Répondre

  • Un collectif dénonce des aménagements anti-SDF 21 décembre 2007 10:07, par Ben

    20 Minutes, éditions du 21/12/2007 -

    L’aménagement de la place Occitane n’est pas du goût des sans-abri. « Il y a des bancs avec des barres métalliques, c’est clairement un aménagement anti-SDF », dénonce Jean-Marc du collectif SDF. Hier, ses membres ont démonté les barres avant de les « offrir » au maire. « Les bancs sont faits pour s’asseoir. Le domaine public est pour tout le monde, il ne peut être confisqué », a réagi hier Françoise de Veyrinas, première adjointe au maire.

    Répondre

  • SDF 23 mai 2008 21:43

    Le maire de Lavaur (Tarn) vient de promulgué un arrêté anti-SDF...

    Répondre

    • SDF 3 juin 2008 17:33, par Ben

      Et maintenant à Castres (Tarn)...

      Répondre

  • SDF / COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU DAL TOULOUSE ET ALENTOURS 31 août 2008 22:02, par DAL Toulouse et Alentours

    Campement devant la gare : Expulsion des sans toits ! ! !

    Les sans logis qui ont installé leurs tentes le long du canal du midi, face à la gare MATABIAU,
    ont 10 jours pour quitter les lieux et s’exiler en périphérie de Toulouse, à Rupé (terrain à Sesquières insalubre et inondable proposé depuis des années).
    Ainsi en a décidé cette nouvelle municipalité de gauche qui perpétue ainsi la tradition bien droitière : déplacer le problème
    hors des murs de la ville, sans proposer des solutions adaptées ! ! !
    Le DAL dénonce cette situation, il soutient les revendications des personnes du campement et appelle les
    citoyennes et les citoyens à rejoindre l’écluse Matabiau mardi 2 septembre à 18h00 pour partir en manifestation organisée par les expulsé-e-s.

    http://www.daltoulouse.org

    Répondre

  • SDF 4 janvier 2009 22:12, par Judex

    Un arrété anti SDF à Angoulême en Charentes

    Source : Le Grand Soir : http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7707

    Répondre

  • SDF 27 juillet 2009 18:27, par Rajjahrave

    Un arrétés municipal à été mis en vigueur le 1er Juin à Castres dans le Tarn, visant à interdire la circulation des vélos et des chiens dans certaines Rues du centre ville.
    Cet arrété inclus les avenues et boulevard les plus empreintés ainsi que le boulevard principal de la ville. Celui-ci vise à " expulser" les gens qui ont des chiens du centre ville, à savoir que les policiers sont autorisés à mener les chiens en fourrière sur le seul fait qu’ils soirent tenus en laisse à votre pied.

    Répondre