TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Le revenu de base

Le revenu de base

mercredi 4 janvier 2012

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

Voir en ligne : Le site du revenu de base

« Un revenu, c’est comme l’air sous les ailes de l’oiseau ! ». C’est ainsi que commence le film. Est-ce que ce revenu devrait être inconditionnel pour chacun ? Est-ce possible, un droit civique économique ?

Le film est captivant, il fait réfléchir, il touche et met le doigt sur ce qui est raisonnable. Il permet de voir la situation de la société et le devoir de l’argent sous un jour nouveau. Un thème d’une actualité brûlante.

durée 1h25

Le revenu de base

Ce film est en Licence Creative Common

Laisser un message, un commentaire...

9 commentaires
  • "le revenue de base c’est comme l’air sous les ailes d’un oiseau (image de cigognes en vole) !" :
    >je suis un ex-libériste alscacien (ex-parapentiste & travailleur social au quartier *haut-les-mains* des aviateurs : pire des quartiers ghetto de Strasbourg), actuellement au R.S.A., donc directement concerné par cette phrase.
    D ’abords il est bon de savoir : qu’une aile vole par effet dynamique de son extrados (dessus) parce qu’il est un peu bossu par rapport à son intrados(dessous), soit, elle sustente sous l’air parce que la différence d’accélération du même filet d’air se divisant sur son bord d’attaque(devant) va parcourir plus de surface du coté bossu en un même laps de temps que l’autre qui ne l’est pas avant de se rejoindre à son bord de fuite, cette action crée ainsi un effet d’aspiration que l’on va opposer au poids et à la vitesse de l’inertie du corps.
    Soit c’est donc comme il n’y a pas d’air sous les ailes d’un oiseau qu’il vole.
    D’autre pars il y a ce que l’on nomme en jargon de liberiste >les pompes à couillons< : soit une aspiration par cuisson de l’air ambiant qui bouillonne en courants ascendant parce que les plaques chauffantes que sont les surfaces exposées aux morsures du soleil lui ont chauffées sa couche, cette différence de température augmentant au fur et à mesure de son ascendance et cela va produire littéralement une pompe-à-couillon que nos chères et grandes cigognes alscaciennes enpreintent cautidiennement avec alègresses en faisant les belle boucles tournicotées que nous observons dans le ciel !...

    Répondre

    • mon père -qui n’est pas de gauche- estime qu’il faut un revenu de base et général qui permette de vivre...

      Répondre

      • Mon père à moi a travailler de 14ans à 65ans, après il s’est bonnement laissé crever comme un chien attaché dans sa niche, il s’est tellement fait chier qu’il a rendu son anus cancéreux ! Jamais il n’a pu même comprendre ce que travailler pour soi-même veux dire. Il m’a détruit idéalement simplement pour avoir voulu penser par moi-même. Renaître pour moi ne signifie plus rien qu’une ombre qui hante ma mémoire morte ! Que m’importe l’esprit critique si vos esprits n’ont pas encore conscience de ce grave paradoxe de la matière de la raison ! Quel est l’écologie de cette question si non que le mieux restera toujours par inertie l’ennemie du bien ! Que mon père lui n’a plus a faire puisqu’il n’est plus. & que moi simplement par mon opposition à lui je suis un revenue de base !...

        Répondre

  • L’esprit critique s’impose au delà de la profession de foi que ce film nous montre déjà au bout de la 15 minute...

    Répondre

  • assurance & concubine 6 janvier 2012 13:12

    Elle, elle qui pu bénéficier du revenu garanti d’une rente, elle qui travaillait sans répit, elle toujours disponible, elle pour qui battait les jours, se noya dans son propre flot sangin débordant les rives de l’oxigène de la plèvre de ses poumons, au beau milieu de jeunes enfants par un beau matin de juillet qui fut le dernier de ces jours !... Et pas même son premier salaire de femme.

    Répondre

  • >>Une vie radieuse dans la cité...>>

    Répondre

  • >>88mn55s...même en égypte...>> 6 janvier 2012 14:42

    Même l’armée qui ne veut pas rendre le pouvoir au peuple ?

    Répondre

  • Au fond de ma berline classe A...

    Répondre

  • Aucune trace de Tarbes au générique, peut-être même pas pour le doublage de voix ? Oui c’est vrais qu’il faut y relançer le marcher fraud’maçonnique de l’immobiler !...Attention !... Ne soyez pas dupe !

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |