TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX PAPON 2011

CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX PAPON 2011

samedi 10 septembre 2011, par Ben

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Voir en ligne : Association pour l’Art et l’Expression Libres

Captation de la Remise du « prix P.A.P.O.N » ( Prix Attribué Pour Obéissance Notoire)

Durée : 36’

Quelques informations sur la cérémonie :

L’ Association pour l’Art et l’Expression Libres (A.A.E.L), avec le soutien de nombreuses organisations a organisé le jeudi 8 septembre 2011, à Toulouse, une cérémonie au cours de laquelle un jury a remis le « prix P.A.P.O.N » au Préfet de la République qui, sur directives gouvernementales, a procédé au plus grand nombre d’expulsions de sans papiers !

Afin d’être parfaitement équitables, et que tous les Préfets de la République aient leur chance, une distinction a été faite entre le territoire métropolitain et les départements et territoires d’outre mer. Un certain nombre d’accessits ont également pu être décerné aux fonctionnaires préfectoraux pour leur zèle dans ces expulsions.

Il ne s’agit évidemment pas de faire des assimilations abusives avec des évènements passés, mais de clairement "tirer la sonnette d’alarme", une fois encore, sur des pratiques scandaleuses dont on sait à quoi elles peuvent conduire.

Le gouvernement a, ces dernières années, engagé une chasse sans merci contre des hommes, femmes et enfants… Ainsi il n’est pas de jour sans que l’on n’arrête dans la rue, l’on piège aux guichets des préfectures, l’on sépare des familles, l’on détruise des vies et des avenirs en enfermant, jugeant, embarquant, souvent manu militari, dans des bateaux des avions…

Des fonctionnaires de la République, n’écoutant que les ordres et la voix de leur maître, contribuent, par leur servilité et leur zèle, à cette politique inqualifiable… au premier rang de ces serviteurs, nos "héroïques" préfets, assistés de leurs directeurs de services.

Il n’était que temps de leur rendre l’hommage qu’ils méritent !

La cérémonie s’est déroulée, comme il se doit, au Monument de la Résistance de Toulouse

en présence de citoyennes et citoyens

afin que chacune et chacun soient témoins de leurs exploits.

Les soutiens à la cérémonie

Avec le soutien de Réseau Education sans frontières 31, La Cimade, Ligue des droits de l’homme Toulouse et Colomiers - REFI M-P - CLIC : Cercle des voisins du Centre de rétention de Cornebarrieu - Confédération syndicale des familles de haute Garonne - RESF 31, - La Case de santé- Le réseau du coin- Brancaléone - L’oeil du silence - SINAVI - COUAC- Comité de soutien aux faucheuses et Faucheurs Volontaires du 31 - Collectif anti-OGM 31 - Alter Echos- EELV 31 et Midi-Pyrénées - CNT Toulouse - - Aget FSE - A.L - SOS Racisme Toulouse - Le cri 31 - La Maison du Gabon - Tournefeuille sans papiers - Fonsorbes sans papiers - Sans papiers de Cugnaux -

Laisser un message, un commentaire...

12 commentaires
  • Quand la ldh et certains "médias militants" collabore au fascisme 10 septembre 2011 16:10, par Olivier Theron

    Un petit mail de la LDH à mon sujet et dernière infos en ce qui me concerne et indirectement la Vélorution toulouzen

    En mai 2008, quelques jours avant ma libération de la taule" expérimentale et semi-disciplinaire" de Seysses, après 180 jours de séquestration pour avoir osé yaourté la bagnole du gnôme de l’intérieur en 2004, la Ligue des Droits de l’Homme et son président à Toulouse se permettent un petit mail sur moi :
    "> Bonjour Jean Claude,
    > j’ai diffusé le communiqué. Je connais le cas - c’est le mot.
    > Au delà de la situation parfaitement intolérable qu’il subit, le
    > comportement incontrolable - et de mon point de vue inutilement et
    > systématiquuement provocateur - du personnage rend sa défense
    > compliquée... J’ai toujours été assez prudent, encore un fois toute en
    > pensant qu’il est victime d’un acharnement sécuritaire et judiciaire.
    > Voilà ce que j’en sais.
    > JF MIGNARD - Toulouse"

    Ce mail en interne ne devait jamais me parvenir, manque de bol...

    Depuis tout ce temps, j’ai donc essaié de contacter la LDH, par tous les moyens, mais jamais la moindre réponse à ma demande de rencontre. Ainsi, tout comme les ordures de magistrats, la LDH juge sans laisser à la victime la possibilité de se défendre.

    Il y a quelques jours j’ai reçu du juge d’application des peines une nouvelle menace d’enfermement, que j’assimile à une menace de mort vu que lorsque j’étais à Seysses son collègue précédent et ses complices (chef matonne, direction de l’AP et le procureur de l’application des peines) m’avait collé dans ma cellule un fou dangereux, violeur d’une gosse de 6 ans, en prenant soin de vider les cellules adjacentes à la mienne, de supprimer les cachetons du violeur et de le descendre en cour de promenade au milieu des autres détenus avant de l’amener en sang, à moitié inanimé et sans soin ni traitement directement dans ma cellule.

    Jugé en février 2010 par la cour d’apple de Toulouse, le juge m’a interdit d’avoir accès à un avocat commis d’office. Dans la salle étaient présents deux avocats connus de la LDH locale, Simon Cohen et Zapata, que j’ai alors apostrophé pour les prendre à témoin ; ils ont rangé leurs affaires et sont sorti sans un mot de la salle d’audience... Hasard aussi, le procureur Belacel, le plaigant qui était aussi mon procureur de l’application des peines, est aussi membre de la LDH de Toulouse. Me voilà donc condamné illégalement à 2 mois fermes, mais le JAP dans sa missive prétend que c’est 3 mois... Et j’essaie de poster sur indy à paris et toulouse et c’est la censure totale...

    Il y a des infos sur le blog olivierlibre, les vélorutionnaires tentent de m’aider à surmonter les épreuves mais eux aussi se heurtent aux silences volontaires des prétendus militants anticarcéraux, tels ceux de l’envolée... Il y a de quoi être vraiment dégouté, alors je compile, je note, j’écris, en attendant d’être arrêté et peut-être assassiné en taule.

    Depuis ma sortie de taule j’ai relancé l’asso -on arrive à 500 adhérentEs, 5 artisans et un commerçant qui nous soutiennent, sans compter les activités avec les autres ateliers ou collectifs (notredame deslandes, squatteurs, etc.)-, ouvert un nouveau lieu, tout en continuant à subir quasi tous les mois des procès et contrôles judiciaires. J’ai décidé de ne plus me soumettre au moindre contrôle, de ne plus participer aux farces judiciaires, de me donner à fond sur les bicyclettes mais rien n’y fait. Juger par des "juges" et juger par les militants BCBG de la LDH, de l’envolée, des prétendus "anars" et autonomes qui ne rêvent que du grand soir où ils prendraient le pouvoir... C’est peut-être ça qui dérange tant de gens, mettre le doigt là où ça fait mal mais aussi agir et rester cohérent. Aucun ne me fait peur et je continue.

    Et du côté de TV bruits, est-ce qu’il y a du relais, du soutien ou de la censure ?

    Répondre

  • Ô Toulouse, merci !
    - qui a écrit le texte lu à la fin au porte-voix ?
    - . celui qui le dit, du fond de ses tripes ?
    - . un (ex) sans-papier / sans-ceinture ?
    - nommer,
    - dénommer,
    - dénoncer les atteintes aux droits
    -       sans oublier
    - d’énoncer le nom
    -       incontournable
    - sur les chemins de (re)naissance à la dignité.
    - Ajout possible dans le texte de commentaire ?
    fs

    Répondre

    • CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX PAPON 2011 12 septembre 2011 14:19, par Asso

      L’intervention au porte voix est de Serge Pey.

      Réaction de l’AAEL, initiatrice de l’évenement :


      Nos oreilles sifflent des propos orduriers, racistes, stupides aussi,
      que l’on peut lire sur certains sites internet à propos de cette action.

      Ni voir, ni entendre, ni comprendre, juste rejeter, camper sur la xénophobie exacerbée

      voilà le credo de ceux qui vomissent ainsi,
et voilà leur unique préoccupation : « moi ! moi ! moi ! »
      Tant pis pour eux…

      Nous, aujourd’hui nous pensons à Bernard qui avait eu cette idée forte,
      à Michel qui s’engageait sans compter.

      Le prix PAPON, avec eux, nous l’avons pensé pour contribuer à la prise de conscience
      que notre monde n’est plus un monde d’humains, mais de chiens et de loups
      qui se battent à mort pour préserver leurs territoires, leurs os, leurs misérables existences…

      Le Prix PAPON n’a tué ni spolié personne.

      Le Prix Papon c’est une parole libérée

      Le droit de dire, de se révolter, de résister.

      Nous revendiquons ce droit.

      l’A.A.E.L.

      Répondre

      • CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX PAPON 2011 13 septembre 2011 19:08, par Serge Utgé-Royo

        Je viens de découvrir la vidéo de la remise des prix Papon 2011, grâce à un compagnon de la région : je suis un peu rassuré qu’il existe des gens comme ces comédiens et ce poète pour mettre en scène, sur la place publique, comme les saltimbanques de la comedia dell arte, les indignités nationales... Bravo pour le rire face à la force imbécile. Salut et fraternité.
        Serge Utgé-Royo.

        Répondre

      • Encore merci pour cette initiative mise en scène avec briOOO !
        merci d’avoir rompu le silence...
        fab

        Répondre

  • Salut mes amis,

    Nous sommes très heureux d’entendre parler de cette action.
    Nous sommes un groupe de jeunes réfugiés et des migrants en Allemagne qui font beaucoup d’actions publiques, et de lutter pour plus de droits pour les réfugiés.

    Nous faisons une cérémonie annuelle des récompenses pour le « ministre d’expulsion ».
    Nos militants de recueillir d’infos sur les conditions de vie des réfugiés et des déportations, puis à la fin de l’année aura lieu la remise des prix.
    Il s’agit d’une campagne pour attirer les médias à en apprendre davantage sur la situation des réfugiés est signalé.

    http://jogspace.net/
    http://www.facebook.com/jogspace

    Voir en ligne : http://jogspace.net/

    Répondre

  • Bravo à l’AAEL pour une nouvelle action brillamment organisée !
    Une seconde caméra n’aurait pas été de trop pour en faire une captation plus "officielle" mais bien heureuse de trouver ce témoignage en ligne.

    Répondre

  • est ce vraiment juste ? 23 octobre 2011 19:25, par Jehan Moulinet

    Je trouve dommage les choix opérés par le jury. Il manque de recul... Je pense par ailleurs qu’on pointe du doigt les mauvaises personnes.

    Personne n’ignore que Mayotte et le Pas de calais sont deux départements au coeur du problème de l’immigration. J’ai du mal à comprendre ce qui justifie que ces deux hommes soient fustigés de la sorte. Un exemple simple : le préfet du Pas de Calais n’a rempli q’un tiers de ses objectifs cette année. je n’appelle pas cela du zèle ni de l’obéissance notoire...

    Je comprends bien les intérêts que cherchent à défendre ces associations. Beaucoup sont louables. Mais ce jeux de mots, ces comparaisons sont de mauvais goût... D’ailleurs je crois que d’un point de vue médiatique, ça n’a pas été une réussite...

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |