TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > AKUTUK ou quand l’eau est un instrument à percussion

AKUTUK ou quand l’eau est un instrument à percussion

vendredi 4 février 2011, par Ben 2, Nico

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Tatazongo vient du Cameroun, d’un petit village du golfe de Guinée qui s’appelle Kribi. Sa grand-mère s’y est installée il y a maintenant de nombreuses années, déplaçant vers l’embouchure une tradition ancestrale de percussions aquatiques.

Aujourd’hui Tatazongo vit à Paris et est devenue l’ambassadrice d’Akutuk en France. Akutuk est une pratique qui consiste à frapper la surface de l’eau comme un tambour. Tout au long de la rivière, divers peuples et notamment les pygmées, accompagnent la plupart de leurs activités, comme la pêche ou la lessive, en jouant des percussions dans l’eau. Liée aux activités sociales des femmes, Akutuk leur est strictement réservé. Elles se réunissent donc pour jouer à 2 ou 3 et célébrer les esprits de l’eau avec des polyrythmies qui peuvent parfois contenir de véritables messages pour les oreilles initiées...

La première rencontre avec le son d’Akutuk prend toujours une allure de révélation. Il faut le voir et l’entendre pour le croire. Tant que nos yeux ne nous l’auront pas confirmé, il sera difficile de se convaincre que les basses rondes, sourdes et puissantes ou que les claps sonores, mélodiques et variés ne sont pas produits par une peau tendu sur un fût, mais bien par une main percutant la surface de l’eau !... Vous ne verrez plus votre bain de la même manière !

akutuk, percussions aquatiques

contact : associationbooloosai@gmail.com / 06 61 30 74 04

Laisser un message, un commentaire...

5 commentaires
  • Domagequle court_métrage laisse Tatazongo sans voie seule dans l’image pour clore cette séquence, même cela me laisse (avec son visage articulé dans le silence) comme une impréssion de naturalisme à la française façon 19ème, c’est à dire face à mes fatasmes de bon sauvage dans le musée de l’homme. Heureusement de ma langue alsascienne d’origine, je comprends"akutuk" sans que l’on me le traduise, de mémoire toute les route mène à R*h0M*

    Répondre

    • AKUTUK ou quand l’eau est un instrument à percussion 19 février 2011 14:19, par nicolas Belaubre

      Je ne comprends pas bien ce message. A la fin de la séquence, tatazongo chante. Peut-être la vidéo à eu un problème et que tu n’as pas eu le son. Par ailleurs, je ne saisis pas le lien entre l’alsacien et Akutuk. Tatazongo donne la traduction du terme, parce qu’elle pense que ça a du sens et qu’il est bien que tous le saisissent. Ceci dit, c’est vrai, on peut s’en passer. Les images et les sons parlent d’eux-mêmes.
      Enfin, pour le côté naturaliste du 19ème, ce n’était absolument pas l’intention de départ. Le but était plutôt de réaliser un petit portrait d’une copine qui partage sa musique.

      Répondre

      • Je voulais dire par là qu’il n’y pas de sang blanc, juste O+ qui est donneur universel n’est ce pas, d’ailleurs, ne disons nous pas allo pour savoir si quelqu’un un est au bout du fil ! Que se soit la maison de mon père, où celle de ma mère qui peut aussi bien être là, même !

        A+...

        Répondre

  • C’est tout simplement fantastique ! J’adore !

    Je trouve magique qu’on puisse faire chanter l’eau de cette manière et jouer ainsi avec une matière aussi insolite ! Le rendu est excellent. Les dimensions ancestrales et mystiques sont aussi très intéressantes. Ce reportage touche tous les aspects de cet art : explique d’où il vient, comment il se pratique, ce qu’il apporte.

    Merci de nous avoir fait découvrir Akutuk !

    Félicitation et bonne continuation

    Répondre

  • AKUTUK ou quand l’eau est un instrument à percussion 6 avril 2012 09:38, par Loïc SALLET

    Superbe approche du lien entre l’humain et l’eau à travers le son !
    Une belle voie de dynamisation de l’eau, dans le mouvement corps esprit. Je reconnais bien ici le coté tactile de l’Afrique lié à cette élan rythmique de la nature. Une tradition à perpétuer dans le présent.
    Pour quand les concert dans nos piscines, qui seraient ravies de sentir leurs eaux résonner au naturel ?!?

    Que la force de transmission soit avec vous :-)

    Voir en ligne : Dynamisation de l’eau

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |