TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > EXTERIEUR A TV BRUITS > Inculture(s) 5 - "Travailler moins pour gagner plus" LES RETRAITES

Inculture(s) 5 - "Travailler moins pour gagner plus" LES RETRAITES

mercredi 22 septembre 2010

Attention : les films de cette rubrique ne peuvent être reproduits ailleurs qu'avec l'autorisation de leur(s) auteur(s).

SCOP Le Pavé

Lors du festival "La Belle Rouge" le 26 juillet 2010 Franck Lepage et Gaël Tanguy nous explique les retraites dans un extrait du spectacle Inculture(s) 5 - "Travailler moins pour gagner plus"

Extrait sur les retraites

Librement inspiré par Bernard FRIOT " L’enjeu des retraites "

durée 22min

Inculture(s) 5 - les retraites

Laisser un message, un commentaire...

10 commentaires
  • Bonjour,

    Merci pour cette présentation pédagogique. Ce qui était à ce jour plus du sentiment a pu être exposé au travers de chiffres et de schéma.

    Bonne journée,

    Régine

    Répondre

  • C’est édifiant, la pédagogie gouvernementale à la chinoise... Je vais réviser mon Chomsky de ce pas !

    Répondre

  • La démonstration de ces 2 comiques ne restera qu’une démonstration comique :

    >>>> C’est faux, il n’y a pas d’accroissement de richesses, mais il y a accroissement de monnaie en circulation dans notre pays, ce qui n’est pas la même chose !!!! En effet, la monnaie perd de son pouvoir d’achat et cela de manière beaucoup plus rapide que cette augmentation de monnaie en circulation. Concernant l’évaluation de notre richesse, la gauche a une perception purement monétariste quantitative ce qui fausse son jugement.

    Répondre

  • se référer à l’hyper-inflation de Weimar : :

    L’inflation allemande, un phénomène de longue date

    Selon l’historien Alfred Wahl, l’inflation était significative en Allemagne dès le déclenchement de la Première Guerre mondiale ; elle a pris un tournant décisif en 1916. Toutefois, jusqu’à la fin 1922, l’économie allemande reste forte (plein emploi, croissance, hausse des salaires)[1], une situation qui contraste avec celle des pays voisins, où sévit une crise économique sérieuse en 1920-1921. L’Allemagne parvient tant bien que mal à redresser ses finances ; cependant les entreprises et les ménages détiennent une quantité de monnaie supérieure au total de la production du marché. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande s’aggrave encore quand les acteurs économiques apprennent le montant de la dette et cherchent à dépenser le plus vite possible leur monnaie.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperinflation_de_la_R%C3%A9publique_de_Weimar

    Répondre

    • Inculture(s) 5 - Comiques et réalités 31 mai 2013 16:45, par haga

      Parler de comique, des personnes qui nous font une démo qui tient la route, avec son lot d’imperfections, c’est péjoratif.
      En revanche au sommet de pyramide des finances mondiales, le comportement d’une bande d’aigrefins (Goldman Sach en tête) qui décident aujourd’hui, qui doit vivre (pour que ça leurs rapportent plus) et qui doit mourir (Je force à peine le trait) parce que ça ne leurs rapportent rien, ça c’est bien réel.
      Tant, que c’est gens là (connus de tous les gouvernements) ne seront pas mis au pas, les fameuses crises financières mondiales bien orchestrées perdureront.
      Et nous n’aurons pas fini, de débattrent en pure perte. Parce que même la logique et l’intelligence des intervenants précédents par exemple (pour ne citer qu’eux) se heurterons à des manipulations qui défient l’entendement, parce que nous avons tous été élevés dans le respect des lois qui ont été instituées pour que nous puissions vivre en bonne société.
      les bandits de grands chemins étaient reconnus facilement par le moindre des citoyens lambda.
      Aujourd’hui nous avons à faire à du grand banditisme en col blanc, qui court-circuite de plus en plus les hautes sphères des banques et des gouvernements de la terre entière.

      Ce qui fait que, même en n’étant plus les naïfs d’antan nous raisonnons encore avec notre honnêteté viscéralement chevillée au corps et le nez dans le guidon nous argumentons sur des sujets qui nous préoccupent pendant un certain temps et perdurera encore demain. Et pendant ce temps là d’un simple clic, les malandrins en cols blancs ont largement le temps de modifier et trouver un autre des sujets de nos futures conversations, pour nous occuper les esprits.
      Bien sûr alors que nous sommes à débattre, le simple clic qui modifie et nous trouve un autre et futur sujet de discutions a des conséquences incalculables sur le terrain. De quoi, nous occuper encore. Il est vrai, qu’une fois au chômage nous avons le temps de discuter.

      Voyez- vous les vrais, comiques (involontaires) de l’histoire c’est bien nous tous. Ça ne finira que quand nous (via des institutions aux dirigeants non corrompus ou corruptibles) interviendrons enfin (A commencer sur des lois qui les protègent) efficacement (manu-militari si c’est nécessaire (Parce que certains, ont des portes flingues) aux bons endroits.

      D’aucuns savent parfaitement qu’un seul ver, peut corrompre toute la pomme, aussi grande soit-elle. C’est gens là, ont des ambitions bien plus grande, puisqu’ils pourrissent toute la terre, qui est comme chacun le sait bien plus vaste ou plus grande. Le point commun, c’est qu’ils s’engraissent de la même manière. Et nous pendant ce temps, nous "on cause" et comme l’exemple ici, des comiques se font traiter de comiques. Ce n’est vraiment pas grave quand on pense aux milliers de personnes dans le monde qui meurent de faim ou de faits de guerres.
      la récente et dernière causerie, à concerné le mariage pour tous ou des gens descendus dans la rue pour la première fois de leur vie ont été choqués par la brutalité dont ils ont été victimes. C’est vraiment triste de constater la différence entre personnes qui vivent pourtant dans le même pays et qui découvrent profondément outrés, ce que les employés et autres ouvriers subissent depuis des dizaines ou centaines d’années ! Pensez-vous qu’ils pousserons aux côtés de leurs prédécesseurs qui ont arpenter le bitume avant eux, les membres du ou des gouvernements à débusquer, éradiquer, étêter les véritables affameurs et assassins qui œuvrent en toute impunité sur la terre ? Et ils sont instruits, ils ont le droit de vote et ils sont dans le pays des droits de l’homme !! Ce qui est loin d’être le cas partout.
      Ce n’est pas gagné dites donc ! Comme on dit à Marseille... "Bonne mère !"

      Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |