TV BRUITS

Accueil > L’ASSOCIATION > DISCUSSIONS > Le magazine du mois « Retour sur les mouvements sociaux »

Le magazine du mois « Retour sur les mouvements sociaux »

mardi 2 février 2010, par tvbruits

Le magazine est consacré actuellement aux mouvements de luttes de ces dernières années. 2006, bien entendu avec le mouvement dit "anti-CPE" en France mais aussi ailleurs dans le monde. 1995 les grèves contre le plan Juppé, et d’autres...


Qu’entendons nous par là ? me direz-vous. Les mouvements sociaux sont ces moments dans l’année où les journaux s’ouvrent pour parler d’actualité sociale, quand le pays est bloqué alors le temps semble s’arrêter pour que chacun parle un peu de politique. Ce sont des instants, des sursauts sporadiques de citoyenneté.

Opposition. Souvent cela démarre par une colère, un ras le bol, le projet de loi en trop, la goutte d’eau qui fait déborder le vase qui sort les syndicats de leur léthargie habituelle. Du projet de loi Juppé en 1995 à la loi sur l’égalité des chances de 2006, les mouvements sociaux se déclenchent exclusivement en opposition à une proposition de loi du gouvernement. Ensuite quand le mouvement se prolonge on voit apparaître un ensemble d’initiatives constructives, des utopies...

Médiatisation. Entre 1995 et 2006, une des principales différences a été la médiatisation du conflit. Il y a quelques traces de films indépendants en 1995, comme « Ce n’est qu’un début... », mais assez peu si on compare à 2006. Là les caméras étaient présentes à foison, parfois trop. Avec la démocratisation des outils audiovisuels le rapport aux médias a évolué. Les conflits d´importance et généraux vont être filmés, enregistrés, analysés et disséqués à outrance alors que les petits conflits locaux seront superbement ignorés (à moins d´être violents ?).

Continuité. Revenir sur les mouvements sociaux ce n´est pas seulement les analyser ou les juger, c´est tenté de comprendre leur continuité. Comment ils s´inscrivent dans une mémoire des luttes. Les révoltes que l’on voudrait nous faire passer comme des instants fragmentées et isolées donc sans aucune raison d´être, s´inscrivent en réalité dans un processus continu de résistance. Mieux comprendre cela, c´est donner du sens à toutes ces luttes. Ces manifestations populaires sont-elles de simples moments chroniques de respiration pour ne pas étouffer dans un monde qui n’est pas transformable ou sont elles des secousses annonciatrice de bouleversements plus importants ? ...

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |