TV BRUITS

Accueil > INFOS DIVERSES > Humeurs > LISA DAVID INTERPELLE LA DIRECTION DE RFO

LISA DAVID INTERPELLE LA DIRECTION DE RFO

vendredi 10 avril 2009

Lisa DAVID est journaliste et déléguée syndicale SNJ/CGT à RFO Martinique.


Voir en ligne : Montray Kreyol

Madame,

Je viens de prendre connaissance de l’organisation de la rédaction concernant les Etats Généraux et l’anniversaire de la mort d’Aimé Césaire. Je suis choquée de n’être pas associée, une fois de plus à cette organisation.

Pire, j’apprends que je ne suis pas la seule à ignorer tout ce qui est déjà prévu, puisque la plupart des journalistes de la rédaction s’étonnent de cette mise à l’écart. Ni moi, ni Camille Alexandre, responsables d’édition ne sommes informés de ce qui est prévu.

En interrogeant ce jour plusieurs collègues, le constat est là : Camille Alexandre, Sophie Lonété, Edouard Estripeaut, Catherine Gonier, William Zébina, Eric Tang, Christian Auguste-Charlery Alain Desroc

Décidément la situation s’aggrave dans notre rédaction. Je croyais que la direction souhaitait que la paix sociale soit préservée dans cette entreprise. Est-ce possible quand une partie de la rédaction est exclue de la réflexion sur deux évènements aussi importants dans notre pays ?

Comment comprendre que pour évoquer Aimé Césaire, aucun journaliste martiniquais ne soit choisi pour animer un débat. En quoi Serge Bilé ou Cécile Marre peuvent-ils avoir plus de légitimité pour évoquer Aimé Césaire ?

Je me sens en tant que Martiniquaise encore plus proche de la pensée d’Aimé Césaire quand il évoquait le "génocide par substitution". Il est en action à RFO quand aucun martiniquais n’est choisi pour animer ces débats.

Que n’aurait-on dit en Bretagne, en Corse ou à Paris si on excluait ainsi un français au profit d’un "venu d’ailleurs" ?

C’est vrai qu’aujourd’hui il se trouve dans cette entreprise des personnes qui n’étaient pas choqués du banissement d’Aimé Césaire sur nos antennes, et qui aujourd’hui sont devenus fans.

Née fan, je mourrai fan d’Aimé Césaire et c’est forte de sa pensée que je revendique le droit de ne pas me taire face à l’inadmissible.

"Je parle de millions d’hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme"

(Aimé Césaire, discours sur le colonialisme)

Lisa David

Laisser un message, un commentaire...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |