TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Envoyé très spécial... Au sommet anti-Otan

L’intégrale...

Envoyé très spécial... Au sommet anti-Otan

lundi 13 avril 2009, par André

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.



30/ 3, je pars cet après-midi !

[fiction]

Ils m’ont dit ;

"Tu es le plus vieux, c’est à toi d’y aller. Tu as risqué déjà deux fois de te faire tuer, jamais deux sans trois… Nous on est jeune, si tu meurs là-bas, la perte sera moins grande…"

Ca se passe comme ça chez les islamo-gauchistes de Tv Bruits ( "Quand Tisséo se dévoile " )

Je me suis dit qu’il fallait que je sois à la hauteur, et tant qu’à faire autant mourrir en beauté.

Je me ferais propre, j’astiquerais bien ma caméra, avec le logo de Tvbruits bien en évidence, et je marcherais droit sur les CRS, jusqu’à ce qu’ils m’abattent, quelqu’un récupèrera la cassette, et mes images feront le tour du monde. Jolie fin, non ?

[/fiction]

J’avoue que les nouvelles que j’ai sur le « comment ça s’organise », etc, me laissent un peu dubitatif… Sans compter les 4500 membres des forces de l’ordre…

Il y aura un village associatif, et une grosse manif. Le village associatif sera perdu au milieu de nulle part, en pleine campagne, s’il pleut bonjour le marécage, mais d’après la météo il va faire beau..…

La grande manif passera notamment dans une zone industrielle, (les hangars seront content de voir du monde), et contournera Strasbourg pour ne surtout pas gêner…

J’ai dit que j’y vais, j’y vais, mais c’est un peu bizarre…

Et puis il y aura aussi certain-e-s manifestant-e-s qui vont refuser de se faire filmer, ce que je peux tout à fait comprendre…

Quand on lit les recommandations juridiques ça fait peur http://dissent.fr/node/169

J’ai été sur le site http://sommet-otan-2009.blogspot.com/ je tente de les contacter en tant que média alternatif, mais ça ne réponds pas…

J’ai des contacts avec http://www.laguerretue.org/ qui montent de Toulouse avec deux bus… On verra si l’on peut faire quelques chose ensemble…



31/03 j’y suis ! ;=]]

Le village ne veut pas d’images...

31/03 16h30 Photo P.S

A peine arrivé à Strasbourg, on file au village auto-géré, à 8 km de là. Un panneau à l’entrée indique que les images ne sont pas autorisées. Après discussion on nous propose de revenir à la plénière du soir pour se présenter et discuter…

A cette entrée du village, une tente marabout avec une bonne dizaines d’ordis en ordre de bataille tous sous logiciel libres et reliés à internet. A l’entrée je discute avec Yvan qui a mis en place cet espace. Nous attaquons une discussion autour de la question « le logiciel libre peut-il sauver le monde ? » Je caricature bien sûr, moi vu mon grand âge, j’ai des doutes, lui en a beaucoup moins… A ma question « qui va être là, pour surveiller tout ça pendant ces journées folles, il me répond « personne, très vite il y aura une queue pour accéder aux machines, et ça va s’autoréguler. Et puis c’est toutes des machines de récup, qui va aller piquer ça ? » Je me sens idiot avec mes questions…

Sur les lieux une petite centaine de personnes s’affairent…

Sur le retour nous faisons le parcours de la manif, c’est surréaliste, aller manifester soit dans les bois, soit sur une zone industrielle déserte, et ça sur 8km, ça fait réfléchir sur ce qu’est une manif aujourd’hui. A qui on manifeste ? J’essayerais, ce mardi, de faire, des images du parcours..

Le soir nous retournons au village pour la plénière, il est 21h30, ce n’est toujours pas commencé, l’occasion de discuter avec Flo, qui fait partie de la commission médias, si j’ai bien compris. Ce qui est assez marrant, c’est que lorsqu’on discute de la possibilité de filmer, on me parle d’I-télé et autres médias dominants… Bref, j’en arrive à lui proposer la solution suivante, je filme, je monte, je mets le sujet en évaluation sur Tvbruits. Et j’attends qu’ils le valident pour le mettre en ligne. C’est noté, mais elle n’a pas l’autorité pour accepter cette proposition, et ensuite pour ce qui est de valider… qui ? quand ?

En fait ils n’ont pas encore eu le temps de réfléchir sur la question de leurs rapports aux médias…

Je suis étonné de la relative notoriété de Tvbruits si si !

Assister à ce genre de plénière, c’est toujours passionnant, l’impression d’être au cœur de la machine… Bien, 80 personnes discutent en Français, et Allemand, via l’Anglais. Une belle discipline dans les tours de paroles, dans les traductions , à part un enlisement de quelques minutes sur la question de savoir si la merde des chiottes séches peut être mélangée avec le compost organique destiné au paysan du coin, les sujets sont traités avec efficacité.

Bon pour ce qui est de mon problème… je vais voir ça aujourd’hui au point presse qui a lieu de 13h à 14h sur le camp.





31/03 Le parcours de la manif !

Nous avons fait parler le bitume, quand on fait de l’investigation, peu importe les moyens, du moment qu’on ai l’info.

La manifestation de Samedi, de par son parcours, est d’une très grande originalité puisque elle passe au milieu de nulle part ou presque…

Nous l’avons faite pour vous, bandes de veinard-e-s.

Attention il y a un piège, qui devrait être l’endroit d’affrontements. Et oui, dans une manif , tout est prévu ! Tv bruits vous indique à l’avance l’endroit !
Si c’est pas du scoop ?

Nous avons mis dix minutes en voiture à faire le parcours, j’ai extrait 10 secondes à chaque minute.

Je tiens à disposition de qui veut le plan entier de 10 minutes 40.



01/04 La conférence de presse me dépresse…

Visiblement, le village n’arrive pas à avoir une position claire sur son rapport aux médias… D’où des explications toujours un peu boiteuses…

Je trouve que les gens sur place font un très bon boulot, et je n’ai pas de reproche à faire à qui que ce soit… Ceci dit ça ne me donne pas envie de tenter quoique ce soit sur ce lieu. Je n’ai pas envie de me retrouver à côté des médias dominants à quémander une quelconque autorisation.

Une polémique s’est engagée à propos du port du…. non, pas du voile, mais du masque !

Pas mal de gens du village se masquent à l’approche des caméras, à un moment un journaliste en discutant avec des collègues dit « Ce n’est pas bien de filmer des gens qui sont masqués, ça donne une mauvaise image de ce qui se passe, c’est comme s’ils avaient quelque chose à se reprocher…

Je déteste me retrouver avec tous les médias, en troupeau. Dans ces cas, en général, je fais le contrechamp, je filme les médias en train de filmer, mais là ou ça se complique c’est quand d’autres médias « alternatifs » font la même chose, je me sens à nouveau en troupeau. Bref je n’ai pas aimé être là.

Mais comme j’y étais, j’ai essayé des trucs, par-ci par là.

Extrait des Dernières Nouvelles D’Alsace .Au village anti-OTAN, l’image masquée

Ouverture à tous, aujourd’hui, du village anti-OTAN posé en bordure de la rue de la Ganzau à Strasbourg. Et rencontre pas simple, hier, entre les médias et des militants méfiants. Retour sur image...

En face donc, d’assez nombreuses caméras de toutes natures, cherchant un peu désespérément à ne pas se cadrer l’une l’autre.

Effet-miroir : « Pourquoi tu filmes ces filles masquées ? », demande, armé d’une caméra elle-même filmant une confrère d’un site de web-info, un représentant de la web-télé toulousaine TV Bruits Et elle, en somme assez conséquente : « Pour avoir leur image ». On ne saurait mieux dire que la première bataille qui va se livrer, dans les jours qui viennent, dans les rues de Strasbourg ou à sa périphérie immédiate, sera en effet celle de l’image.

Jérôme Mallien

Incidents aux abords du village anti-OTAN.-

Vers 23h, hier soir, de brefs incidents se sont produits entre les forces de l’ordre et les militants anti-OTAN aux abords du camp installé rue de la Ganzau à Strasbourg. Selon des témoins présents dans le camp, la tension est montée entre les militants de plus en nombreux et les forces de l’ordre à la suite, semble-t-il, de la multiplication des contrôles d’identité.

Pour se dégager, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes, avant un rapide retour au calme.

Édition du Mer 1 avril 2009





02/04Des clowns, partout ?

Mercredi , journée pas terrible…

Le matin conférence de presse du CCI, ce sont les « sérieux » du projet, les adultes responsables, qui tireront sûrement les marrons du feu à leur profit…

Très classique, le conférence de presse, le leader nous fait un show en anglais pendant 20 minutes, puis les subalternes glissent quelques indications…

Ca parle du village, comme on parle de « ces gens là »…bizarre…extrait de deux interventions en français… Je me retrouve à nouveau coincé avec les pros, je déteste…

L’après-midi, la parade de clown. En plein quartier populaire, à peu près personne du quartier, c’est pourtant Mercredi…les clowns, les enfants, ça devrait aller…

Faut dire qu’il n’y a pas que les clown, des flics de la BAC sont là au pied des immeubles, avec leurs bagnoles immatriculées toutes dans des départements différents. En arrivant, je n’y ai pas fait attention, mais très vite, je sens un truc qui cloche… Ils sont une soixantaine…

C’est juste une démonstration de force…

Le jeu des clowns est plein de bonnes intentions, mais dans cette situation particulière, ça fait presque incongru… Ca fait chahut plus qu’autre chose…

Dans l’ après-midi nous retournons au village…

Même blocus pour la « presse ». Ca m’énerve, mais en même temps c’est une excellente occasion de gamberger en grandeur réelle sur cette question des médias, qui en est ? qui n’en est pas, etc, etc…

Il faut aussi reconnaître que sur le camp, ça donne une ambiance très sereine, du fait de l’absence de « prises » de vues…

Oui, une impression que rien ne risque d’être « pris » que rien d’eux ne leur est pris, comme un sentiment de sécurité…

Bon, si vous n’êtes pas satisfait-e-s de ce que je tente de faire là, vous pouvez aller voir l’excelllllllllllllent travail que Pierre fait en parallèle ici :
http://otan.divergences.be/spip.php?article74



03/04 nouveau parcours

On vous refait le parcours, ils l’ont changé, après d’âpres négociations… C’est presque pareil, en un tout petit peu moins pire… Je n’ai pas insisté sur le croisement de tout les danger de la dernière fois, il est toujours là, les flics ont installé d’immenses rouleau de barbelés qu’il déploieront le jour J.

Impressionnant de voir autant de forces du désordre dans une ville, c’est la première fois que je vis ça, entre les hélicos, les camions en tout genre, les motards en grappe de quatre voir six, ça grouille dans tout les sens…

Ce n’est qu’un des bus…

En arrivant au camp, le bus de Toulouse arrive aussi… Je sors la caméra… et là,, va commencer mon calvaire… Toutes les 3 minutes, quelqu’un m’explique gentiment en allemand, en anglais, et même parfois en français que les caméras ne sont pas autorisées, alors j’explique, ceci cela… Et l’on me dit, ah bon d’accord… Et trois minutes après quelqu’un-e d’autre me tapote l’épaule, et il faut tout recommencer… A la douzième fois, je ferme la caméra, et m’oriente vers la sortie, mais là encore quelqu’un…

Bref voilà quelques images, genre « souvenirs de vacances » du premier bus toulousain qui est arrivé ce Jeudi matin sur le camp.

L’après-midi, après avoir mangé dans une cantine allemande autogérée, je vais (sans caméra) assister au démarrage des ateliers « bloquages », je suis peut-être le seul à ne pas comprendre quel groupe organisateur fait quoi, et en quoi il est différent des autres, mais ce n’est pas grave.. Nous sommes là une bonne centaine à recevoir les explications sur la mise en place de groupes d’affinité d’une dizaine de personnes …

Il semblerait que la « tactique » contre les bloqueurs sera tout simplement d’utiliser les lacrymos… Parmi les groupes d’organisateurs, les « désobéissants » s’entrainent à carrément passer les barrages… Ah bon !

Mon idée serait, si Toulouse fait son propre groupe, de les filmer, et d’être accrédité pour ça…

Je verrais ça aujourd’hui…

Pendant ces explications sur la non-violence, une autre partie du camp est en manifestation anti-répression… Et là ce n’est pas non-violent. Je ne suis pas sur le scoop, comme d’habitude, mais je ne sais pas si j’aurais aimé y être… Filmer des gens en uniformes allant de façon délibérée à la baston… J’ai trouvé sur Strastv.com une vidéo à ce sujet http://strastv.com//actuequotidienne/1ejouredemeutesestrasbourg.html

Reste une impression accrue après avoir vu cette vidéo, de ne pas être à ma place, d’être toujours entre deux chaises…



03/04/09 Filmer les flics…

Strasbourg est assiégée, plus que prévu, ce matin nous avons fait le tour en vélo de pas mal de points de blocage… Alors filmer les flics, et les refilmer, et les filmer encore et encore ? Une façon d’intérioriser la répression ambiante ? Ca, les médias vont le faire dans tout les sens…

Je cherche un contre-pied, alors j’essaye de prendre des plans de Strasbourg, sans flics, c’est pas forcément évident…

En rentrant on tombe sur Brian qui se ballade une clarinette à la main, je lui demande s’il veut jouer ?

Bonjour, l’attentat artistique, une fois fini, un passant vient le remercier, bien sûr j’ai coupé trop tôt la caméra…


Hier soir j’écrivais ça

Pas le temps, ce soir, on est rentré tard et on repart demain matin,tôt, (6heures du matin)sur les blocages, donc pas le temps de monter des images.. ça sera pour plus tard..
Demain c’est une journée un peu surréaliste, bloquer une ville qui est déjà bloquée, et manifester dans le désert On verra……
----



04/04 Du bleu, du noir et des clowns...

Vendredi, au camp il y a un appel pour aller délivrer les clowns, qui sont bloqués par les flics au Neudorf, où ils avaient fait une performance…

A quelques centaines ça part sur la route, après 400 m les clowns arrivent , ils sont libres, ils sont applaudis et signe est donné de rebrousser chemin, ce qui à l’air à mon grand étonnement de se faire… Et c’est alors que les flics balancent quelques tirs de lacrymos… Et c’est parti, le face à face va durer des heures… Sur le camp la vie continue ponctué par les bruits des tirs de lacrymos, à 300m de là, pendant qu’un hélico , tourne en permanence dans le ciel.

J’ai tenté de filmer le début de la manif, pour une fois que je pouvais filmer, puisque j’étais en dehors du camp… J’étais aux premiers rangs quand les flics on fait leurs premiers tirs, j’essaye de faire des plans des derniers rangs de manif qui refluent et des nuages de lacrymos, mais on me l’interdit, No camera !!!

Je m’éloigne, et ça ira pour ce coup ci…

Mais je ne vois pas pourquoi, je filme en fait, à part un côté « Je me prends pour un grand reporter en Afghanistan par exemple, et j’ai tout les courages, pour vous apporter la vérité ! oh yeah ! »

Srastv est comme d’hab sur le coup http://strastv.com//actuequotidienne/affrontementelaeganzaue200emeduecampeantieotan.html



07/04 Avant de repartir…

J’ai encore trois sujets dans la boite, le blocage et la manif du samedi, et les comparutions immédiates aujourd’hui, ce lundi…

Je sature, je n’arrive pas à monter les images, j’ai du mal à voir et revoir des flics sur l’écran, j’en ai trop vu en si peu de jours, que les revoir encore sur l’écran, bouh….
Et puis il y a cette vidéo piquée sur Dailymotion

[je m’énerve…]

Déploiement de force, on mets de la « force », on montre sa « force » comme les abrutis se montrent leurs biscoteaux…

Le « maintien » de l’ordre, ne peut se faire que de « forces ».

Dans cet engrenage qui ne fera qu’augmenter la seule solution non-violente serait que l’état retire ses « forces »pour ne pas provoquer la montée des forces en face…Dans un face à face policiers manifestants, l’état est d’abord coupable de n’avoir que cette force qui provoque l’expression « forcée » en face, et qui va s’auto-alimenter.

J’habitais ici à Strasbourg avec quelques partisans de la non-violence, et l’on a pas mal discuté de ces questions… En ayant vu ces centaines de cars de flics passer et repasser, en voyant des vidéos, celle-là par exemple, je me disais que le festival Camino http://www.acse.info/db/acse.nsf/Festival-Camino?open était une belle foutaise, une façon de détourner l’origine de la violence… et, que faire une marche non-violente sur …. Le Festival Rio Loco, c’était du n’importe quoi… http://www.acse.info/camino-marche.htm

Je n’accepte pas la non-violence de ceux et celles qui ne reconnaissent pas, que c’est d’abord, l’état qui est violent… Et qu’il faut d’abord l’interpeller lui, sur ces pratiques avant d’aller l’enseigner aux enfants dans les écoles, ou alors il faut dire aux gosses que c’est l’état, les états qui sont violents, et les faire réfléchir sur cette base là. Que nous dominés violemment, totalement, par cet état là… C’est un préalable incontournable.

On peut, après, réfléchir sur comment lutter, etc… Mais il y a ce préalable, nous vivons dans un état policier.

[/je m’énerve…]

Bon on verra tout ça demain… En tout cas rien n’aurais pu se faire sans l’accueil affectueux et constant d’Arlette et Pierre...



10/04De retour à Toulouse

J’ai monté les trois derniers sujets que j’avais tournés…

Même, une bonne semaine après, il me reste plein de questions, d’énervements, d’ennui aussi. Bon je vais essayer de faire un bilan plus tard…

Voyons donc cette dernière livraison :

Samedi 4 Avril, à 6h du matin, on va bloquer Strasbourg.. Ben quoi, c’est pas les hélicos, les lacrymos, les milliers de flics équipés jusqu’au dents qui vont nous gêner… Comme nos idées sont justes, ça doit passer… Tu parles !

Je n’y ai jamais cru à cette histoire, mais j’étais prêt à apprendre , même si je n’étais pas très fier… Un, des gros problèmes, était que , pour plein de raisons , j’étais non-intégré à un groupe, ce qui fait que dans des conditions telles, on se sent encore moins en sécurité.

Après une heure de ballade sous les lacrymos, j’en ai marre… Faut que je reconnaisse, que de ma vie, je n’en avais pas autant reçu… A ma grande honte je n’ai jamais aimé les affrontements virils face aux flics… Là il n’y avait rien de viril, simplement une fuite constante, sous l’hélico et les lacrymos…

Tiens, je me rends compte que j’avais déjà écrit un texte sur place ; Bon on recommence...

Samedi 4 avril

Ce matin rendez-vous à 6 heures Rue de l’Université, c’est un secret pour personne.Une fois tout le monde là, on part, après des consignes données en Anglais et en Allemand, je comprends toutes les langues du monde, mais le matin à 6 heures j’ai un peu de mal, ce qui est déjà insécurisant. Je pensais retrouver un groupe de Toulouse, mais ils sont peut-être ailleurs.

A peine partis, les flics arrosent, je m’en prends plein de partout, je ne suis pas fier, le groupe trouve un passage et déambule dans la ville accompagné « gentiment » par des jets de lacrymos, j’aime toujours pas, je fais des plans tant bien que mal.. Après une petite heure à ce jeu là je décroche, pas du tout par manque de courage, je me connais bien sur ce point, je suis à la fois très courageux, et très modeste, ce qui est rare,je sais. Non , c’est simplement pour moi, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Autour de moi une demie douzaine d’équipe télé filme…On aura les mêmes images, et pourquoi faire… ?

Cet après midi,13h30 la manif, la grosse, l’immense promise…Dès le début, j’aime pas, je m’ennuie.

Des blackblocs s’en prennent à un réverbère sur lequel est fixée une caméra de surveillance. Tous sont masqués, soit avec un foulard, soit avec des masques blancs, ce qui, sur leurs ensembles noirs est d’un effet troublant… Mi -ange mi démon. En tout cas ils s’y prennent assez mal, ou alors, c’est le réverbère qui résiste bien.

Ils ont fixé une corde en haut du réverbère, et n’arrivent pas à le faire plier. Moi qui suis un grand analyste, j’y vois là une métaphore de leur impuissance. Ils n’arrivent pas à tirer ensemble, et au bon moment. Il aurait suffit, qu’un des leurs, donne l’ordre de tirer au moment exact où le réverbère revenait vers eux, à la longue, par accumulation le réverbère aurait cédé… Mais voilà, ils tirent n’importe comment, mais ils tirent…. Pour rien, en fait…

Il s m’empêchent de filmer, un peu plus tard l’un d’eux détruira l’objectif d’un camescope d’un coup de tournevis. Je n’insiste pas…

Un peu plus bas c’est la grande scène où les orateurs gueulent dans le micro contre l’Otan, comme si , plus on poussait la sono plus le message était efficace… C’est totalement abrutissant, mais comme d’habitude c’est satisfaisant pour celui qui s’excite la main sur le micro. Les quelques femmes que j’ai vues semblaient avoir une façon plus pondérée d’intervenir…

Pendant que le Sofitel où logent des flics brûle, et que d’autres flics, (ou les mêmes ?) commencent à arroser avec les lacrymos… La manif démarre… et ça va être le grand n’importe quoi.. Il semblerait qu’hurler dans un micro perché sur une scène, est bien plus facile que de gérer des milliers de manifestants pas tous propres sur eux, c’est vrai… et alors ?

Là aussi, après un certains temps, sentant que la souricière, je range la caméra et nous essayons de fuir , en longeant la voie ferrée, le long d’un canal. Mais c’est une impasse, il faut retourner dans la souricière et en ressortir au bon vouloir des flics qui voyant que ceux et celles qui sont là ont des bonnes têtes nous laissent partir au compte goutte…

Lundi 8 Avril 14h

Allez, pour finir je vais au tribunal, là aussi je me sens coincé avec les journaleux qui, en grappe à faire les mêmes images, les mêmes Interviews…

Le hasard fait qu’avant de partir je retrouve Yvan, celui avec qui j’avais discuté à mon arrivée, logiciel libre, etc… Il est dans un état de fatigue avancée. Il tiens plus que tout à son bilan qui se veut positif du moins au niveau du village…

Quand je lui parle que Dimanche soir, les flics qui cernaient le village en fouillant systématiquement ceux et celles qui sortaient, ce n’était quand même pas terrible, il s’esclafe ! « Mais c’est classique, c’est toujours comme ça, on savait qu’ils rentraient chez eux le soir même, il suffisait d’attendre… C’est pas méchant..

On rediscute de la question des médias sur la camp, il me dit qu’à chaque AG, la question a été redébattue, et qu’à chaque fois c’était « non » !

Ben voilà, la boucle est bouclée…

Laisser un message, un commentaire...

19 commentaires
  • Sommet anti-Otan, je pars cet après-midi ! 30 mars 2009 14:51, par Le Yéti

    Avant de partir, va voir Gran Torino, de Clint Eastwood. Non seulement c’est plus que formidable (un des dix films que j’emmène sur une île déserte), mais ça illustre ton propos sur le "sacrifice" !

    André Eastwood, ça vous classe un mec, même mort pour la cause !

    Voir en ligne : http://yetiblog.org

    Répondre

  • Le village ne veut pas d’images... 31 mars 2009 21:33, par jlg

    Je suis de Toulouse tes pérégrinations.

    Je perçois les problèmes que tu rencontres à filmer ce contre sommet. C’est quelque chose qui m’a souvent étonné car c’est comme si en face ils nous avaient enfoncés dans une non restitution d’une image de nous-même, parti intégrante de notre histoire, d’une mémoire qui reste, d’une mémoire qui se transmet. Une mémoire Histoire.

    La seule mémoire qui restera sera celle des images d’en face, celle des capitalistes ?

    Pourtant nous avons une autre manière de filmer ? Une manière de restituer les gestes, les relations humaines, les efforts, les hésitations, les débats, les gardes d’enfants, les repas, les solidarités, les questionnements, les affections, les peurs, celles de ceux d’en face...

    Des gestes et dire qui font sens au delà des discours et tracts ? Montrent que vers une autre vie est possible ? Une autre vie en gestation ?

    J’ai vu des images de manif en Grèce filmées de l’intérieur, et bien ce n’est pas pareil que celles filmées de derrière les forces de répression : pourtant des visages sont à découvert ?

    Il y a comme une illusion dans les mouvements en France de penser qu’en interdisant de filmer il n’y aura pas de flicage. Impression puérile pourtant habituer aux caméras cachées de la télé. Comme si la caméra la plus dangereuse est celle qui est vue ?

    Mais quelle image restera pour comprendre et s’approprier la suite, ce combat, le futur ?

    Bon, j’ai vu que pour l’instant tu ne t’es pas trop foulé ? Ces images en voiture pleine de camions et tout ? Je n’ai pas réussi à suivre sur la carte.

    Qu’est-ce que cela a donné la rencontre avec la commission communication ?

    C’est quoi la vie en ce moment là-bas ?

    Bz de Toulouse con,
    Jluc

    Répondre

    • Le village ne veut pas d’images... 5 novembre 2010 14:33

      Je conçois ce que tu dis et le comprend mais je ne peux pas m’empêcher de penser que tu dois avoir les fesses bien au chaud pour ne pas pouvoir comprendre plus que ça leurs démarche...

      Sans conter une ignorance flagrante de certaines idéologies qui explique très logiquement la volonté de "no camera" pour ceux qui y adhèrent.

      T’es tu demandé un jours si ton "autre manière de filmer" leurs plaisait ? Si elle était en accord avec leurs idéos ? Si tu peux leurs garantir que vous avez bien la même conception de "l’autre manière de filmer" ? Est ce marqué sur ta gueule que tu ferras bien ce que tu dis de ces images ?

      Oh cher journaliste tout puissant, la force de tes convictions et ta volonté de transmission est belle mais on ne le dira jamais assez, CONVERGENCE !! TOLÉRANCE !!! RESPECT !!!! COMPRÉHENSION !!!!! AMOUR !!!!!!!

      Répondre

      • Le village ne veut pas d’images... 5 novembre 2010 19:33

        Merci pur ce message, mais tu m’attribues des pensées que je n’ai pas... Je respecte le no-caméra, mais ça ne m’empêche pas de m’interroger sur les conséquences..

        Quand à me faire traiter de "Journaliste" là c’est limite insultant... En tout cas tu sembles n’avoir rien compris à ce qu’est tvbruits..

        merci encore

        André

        Répondre

  • Sommet anti-Otan, Ce soir pas le temps.. 3 avril 2009 22:54, par jlg

    Prends ton temps André, prends ton temps. On ne vise pas à pulvériser l’audimat. Tv bruits ne cherche pas à prouver qu’elle est la meilleure. On n’est pas dans ce genre de délire. On ne se positionne pas dans une concurrence.

    Prends tout ton temps et prends soin de toi aussi. Bonjour aux ami-e-s de Toulouse monter là-haut et à Pierre.

    Amitiés

    Jluc

    Répondre à c

    Répondre

    • Sommet anti-Otan, Ce soir pas le temps.. 4 avril 2009 11:36, par André

      Jean-Luc, t’es bien gentil avec tes conseils, mais toi dans ton château, tu ne te rends pas compte de la réalité, et de l’urgence. Moi je veux que Tvbruits devienne la première télé de toutes les télés, toujours sur le coup, au top de l’info ! Alors là on pourra avoir des cartes de presse et dire enfin la vérité au monde entier !

      Toi, pété aux as, tu cherches le sens des images, tu veux réfléchir sur la démarche, etc etc... c’est bien un truc de bourgeois... Moi je ne théorise pas, je suis sur le terrain, Moâ, j’agit, je prends des risques. Ce matin les lacrymos à 6h du mat, c’est d"un romantisme que tu ne connaîtras jamais, c’est géant, un point c’est tout...

      Je suis un héros, et tu n’es qu’une larve, et je t’embrasse, parce
      que c’est quand même sympa d’avoir des retours...

      Mais plus sérieusement, je suis très content d’avoir vécu ça, ça me fait sacrément réfléchir, avec les difficultés de tournage, au projet de Tvbruits... et à la question des médias audiovisuels plus particulièrement.

      Parce que c’est vraiment d’abord l’image qui pose problème à ceux et celles qui en sont l’objet. Et à mon avis ça ne va pas s’arranger... Que faire avec ça...

      Faudrait peut être mettre au point une charte des médias audiovisuels alternatifs, histoire de gagner plus vite la confiance des gens qu’on filme...

      J’avoue que je n’ai pas de réponses, et que je doute que nous soyons capable collectivement d’y arriver, chacun étant pour sa boutique...

      Et puis avoir un label c’est forcément exclure ceux qui n’en ont pas... Pas terrible...

      Bon on en reparlera.. là faut que je parte bientôt à la manif, au milieu de nulle part, moi qui n’aime pas filmer les manifs, je suis servi...
      Bises

      André

      Répondre

  • Plusieurs témoignages font état de l’impossibilité de l’origine de l’incendie de l’hotel Ibis par des manifestants. Les vitres et les portes ont été enfoncées par des manifestants, et le mobilier a été sorti de l’hotel pour alimenter la barricade qui se trouvait devant. La police provenant des rues adjacentes de l’hotel a évacué les alentours de l’établissement dans une charge, et a contrôlé l’ensemble de la place devant l’hotel. Il n’y avait à ce stade aucun incendie de l’Hotel Ibis. Un autre témoignage publié sur internet déclare : "nous étions au 1er rang lorsque les flics ont lancé leur 1ère charge, et ce qui est sûr est qu’il n’y avait aucun signe d’incendie dans l’hôtel à ce moment. ce qui signifie : soit il y avait un petit début d’incendie donc on ne voyait rien de l’extérieur, et dans ce cas il était facilement maitrisable, mais d’après ce qu’on voyait rien de cela, car ni flamme ni fumée, soit la cause de l’incendie ne provient pas des manifestants." Un groupe qui se situait "près de l’église taguée à 50 m des deux bâtiments" témoigne, concernant l’hotel Ibis, qu’ils ont été témoins de "tirs tendus des hélicoptères de fusées gaz lacrymogènes et de fusées incandescences" qui ont touchées ce bâtiment avant de s’embraser Sur une video publiée sur youtube, le cameramen déclare à la fin du film " ils les envoient de l’hélico" ( sous-entendu : les fusées lacrymo et incandescentes) (http://www.youtube.com/watch?v=PnfH...) Deux autres témoignages que nous avons recueillis affirment que la police maitrisait l’espace autour de l’hotel Ibis lorsque l’incendie s’est déclaré, et que les manifestants étaient à distance. Enfin d’après plusieurs témoignages la police française aurait renvoyé les pompiers allemands arrivés rapidement sur le site.
    Au total au moins douze témoignages concordants remettent sérieusement en cause la version des faits avancée par la police, et relayée largement par les médias. Rappelons que la ministre de l’intérieur Mme Alliot-Marie, à propos de l’hotel Ibis a parlé aujourd hui d’ "incendie volontaire" et de "tentative d’homicide volontaire".
    La legal team de Strasbourg recueille d’éventuels autres témoignages.
    tel : +33 (0)3 68 46 02 62.

    Répondre

  • gnaaaaaaaaaaaaaaaaaa 6 avril 2009 20:39, par mumu

    hola, hola camarade !!
    bon eh bien moi, c’est pas mieux...j’ai perdu Ma cassette, La cassette qui aurait pulverisé les records d’audiences de TV bruits, qui aurait révolutionné le regard sur le contre sommet, qui posait la question de la légitimité de la violence, de la desobeissance civile, une caméra qui s’est allumée à 3h du mat pour suivre l’essai du blocage du sommet et de la guerilla civile qui s’en ai suivi, qui est partie interroger les militaires s’ennuyant sur le pont..., les clowns activistes en action...c’est bien quand on a plus quelque chose on peut exagérer, maintenant il ne faut plus que je la retrouve...
    non sans blague...lors d’une énième attaque à la lacrymo, (on s’en lasse pas) et une balle de flash ball dans le mollet la sangle s’est detachée, la cassette s’est barrée de la pochette avec la batterie, je sais plus... je me suis retrouvée dans les fumigènes toute seule avec mon mollet en feu en train de chercher ma cassette...sans succès...mes camarades avaient disparus, les black blocs se rapprochaient, je suis partie pleurer dans mon coin...de rage j’ai ensuite arrêter de filmer
    bon...je mettrais en ligne mes quelques pauvres minutes ...en essayant de bien expliquer
    bon aller on y pense plus, en tout cas c’était bien bien fou tout ça...
    mumu

    Répondre

    • gnaaaaaaaaaaaaaaaaaa 6 avril 2009 21:39, par jlg

      On avait passé la consigne aux envoyé-e-s très spéciaux de Tv Bruits d’avaler les K7 en cas de problème. Mais là vraiment ? Perdre une K7 parce qu’une malheureuse baballe de flashball a mis en feu un mollet négligemment posé avec inattention sur le sol alsacien ? Mumu, est-ce une excuse recevable par Tv Bruits ? Je vous le demande ?

      Bref Mumu, la prochaine fois vous serez envoyée en Afghanistan et en plein désert. Na ! Cela vous apprendra à interroger des militaires qui s’ennuient sur les ponts devant des clowns en action pour à la fin perdre le précieux ruban magnétique sous un chant de black blocs.

      Répondre

      • anti-otan 7 avril 2009 15:40, par alexandra

        bonjour,

        je lis ici et là que les anti-otan sont soit des pacifistes, soit des Schwarzer Block (black block).
        Ces derniers seraient des idiots n’ayant aucune conscience politique (d’ailleurs c’est quoi une conscience politique ?) jouant contre les flics dans une cour d’école la violence en plus.
        qu’est-ce que vous vivez vous là-bas ?

        Répondre

        • anti-otan 7 avril 2009 23:00

          Là-bas ? C’est où ?

          Répondre

          • anti-otan 8 avril 2009 23:31

            merci de mettre en évidence ce qui n’a aucun intéret et de déplacer la question.
            (ici et ailleurs)

            Répondre

    • gnaaaaaaaaaaaaaaaaaa 8 avril 2009 20:51

      JE comprends pas...comment tu as su que j’ai interrogé des militaires s’ennuyant sur le pont devant des clowns activistes ? tu as retrouvé ma cassette ou qoui ? rends la moi !!!

      Répondre

  • Un jeune homme du quartier populaire du Neuhof à Strasbourg s’est joint à une manifestation. Il est accusé d’avoir prêté un briquet à une deuxième personne qui est accusée d’avoir jeté un pétard dans les pieds de policiers. Le procureur réclame 18 mois de prison ferme. Le jeune homme étant déjà sous le coup de trois mois de sursis. En conclusion, si cette réquisition était suivie, le jeune homme du Neuhof serait condamné à 21 mois de prison ferme pour avoir prêté un briquet.

    Un homme est accusé d’avoir blessé un policier qui a eu trois jours d’interruption de travail. Le procureur réclame un an ferme avec comme circonstance aggravante l’ivresse de l’accusé au moment des faits.

    Répondre

  • Des milliers de casseurs se sont réunis ce week end à Strasbourg. Selon nos sources, il s’agirait de militant-e-s bien connu de la nébuleuse liée à l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord (OTAN).

    Cette nébuleuse s’est illustrée par de nombreux actes de destruction et de vandalisme, particulièrement à Bagdad, Kaboul, mais aussi en Yougoslavie.

    Certains sous groupes, notamment la branche française de l’organisation, auraient trempé dans des violences telles que le génocide rwandais, ou la guerre civile algérienne.

    Selon des sources bien informés, l’organisation opérerait de manière directe ou indirecte, en lien avec d’autres organisations terroristes du même type.

    Habillés en treillis, en costumes à cravates, ces casseurs tenteraient d’infiltrer ce sommet pour en faire une tribune, sous prétexte de « défendre la paix dans le monde ».

    Ils sembleraient, selon des spécialistes, que ces hooligans utilisent les moyens de communication les plus modernes pour coordonner leurs actions terroristes.

    D’aucun parlent même de lien avec la mouvance politicienne-bourgeoise internationale (MPBI) ; elle même liée à des réseaux troubles de financement telles l’organisation de combat des traders et banquiers pour le triomphe du profit (OCTBTP)...

    Une polémique a émergé sur le laxisme dont auraient fait preuve notamment les forces de l’ordre journalistique, accusées de complaisance avec les casseurs.

    Les syndicats de journalistes ont opposé un vigoureux démenti (soutenus par leur ministre de tutelle, Michelle A. M.) et exigé des moyens supplémentaire pour pouvoir assurer leur métier dans de meilleures conditions.

    « C’est à cette condition que sera assuré la paix républicaine » a précisé leur représentant syndical.

    Une dépêche de l’Agence France Policière (AFP)

    Répondre

  • eh andré, bon finalement je me suis decidée a monter mes trois images récuperées...je vous file ça tout bientôt, oui oui on m’a dit faut pas tarder, j’essaie ce week end de faire ça...
    bisous
    mumu

    Répondre

    • Sommet anti-Otan, Avant de rentrer… 14 avril 2009 20:47, par Co

      Je pense que ce qu’il manque ça aurait été un questionnement de fond sur l’OTAN, qu’est ce que c’est, pourquoi ça existe ? Pourquoi tous ces gens se retrouvent ici à se faire taper par la police ? Pourquoi ? Quel cause ? La paix, la paix de qui de quoi ?

      Ce n’était pas nécessairement un manque de recul que tu avais, enfin d’une manière physique si et tu n’as put faire que les mêmes images que les journalistes ; mais comme eux tu manquais aussi de recul on dira intellectuelle ; pourquoi tout ce rassemblement et comment, c’était peut être trop évident pour toi.

      Bon après moi je dis ça assis confortablement, j’aurais sans doute fait un peu pareil sur place.

      Répondre

      • Sommet anti-Otan, Avant de rentrer… 15 avril 2009 08:23, par André

        Oui tu as raison, mais ce n’était pas trop mon sujet, et puis pour moi c’était une évidence, que l’Otan est une abérration, mais ça aurait été un angle suplémentaire inréressant.. Surtout qu’on serait étonné des réponses , je crois qu’un pourcentage très important des gens qui étaient là, se foutaient de l’Otan ou presque...

        [perso]Mais je croyais que tu étais sur le blocage, au début on entends ton nom, non ??[/perso]

        Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |