TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Nœud ; blanc et vide - Jean OURY

Nœud ; blanc et vide - Jean OURY

lundi 30 mars 2009, par jlg

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Jean OURY, psychiatre et psychanalyste, est directeur de la clinique de La Borde où est mise en œuvre la psychothérapie institutionnelle.


J’ai filmé deux interventions de Jean OURY le jeudi 16 octobre 2008 lors d’une des initiatives pour les 150 ans du Centre Hospitalier Gérard Marchant à Toulouse.
Chacune de ses interventions est un commentaire et une réflexion suite à une "présentation" d’atelier (c’est le terme que j’utilise mais ce n’est pas forcément le bon). J’ai fait le choix de ne pas filmer ou de ne pas restituer ces présentations.

Il me semble que ces deux vidéos n’intéresseront pas seulement les spécialistes. En les regardant ma pensée s’est mise en mouvement et a vagabondé, les mots se sont mis à se frotter à d’autres, dans d’autres champs. Bref, cela fait gamberger...

N’ayant pas pu placer la caméra là où je le désirais (pas eu l’autorisation de la mettre devant), le son n’est pas terrible.

Le nœud

Voir la vidéo, 19’15’’ :

Après Gilles MARAIS qui présente et commente son atelier "extravagances" de réalisation de costumes de théâtre à la clinique La Borde.

Le vide et le blanc

Après Patrice HORTONEDA, psychologue au Centre de Guidance Infantile de Toulouse, qui montre et analyse l’évolution des dessins d’une enfant.

Voir la vidéo, 18’19’’ :

Laisser un message, un commentaire...

3 commentaires
  • Nœud ; blanc et vide - Jean OURY 30 mars 2009 23:02, par roland

    Merci pour ces deux films ! ça me parle beaucoup !

    Roland

    Répondre

  • Nœud ; blanc et vide - Jean OURY 28 août 2014 02:43, par sement

    J’ai eu la chance d’accueillir en Avril 2013 au sein de mon Club "l’Amicale du Bouffadou" Jean Oury pour un témoignage -débat sur les clubs thérapeutiques e la psychothérapie institutionnelle..ce fut comme un passage de bâton par transmission passant par mon corps. Depuis , j’enseigne aux étudiants cette dimension d’approche de l’être humain en souffrance, je me sens comme en filiation à sa pensée...merci, vous contribuez et contribuerez au sens de ma vie Dominique Sement

    Voir en ligne : http://dsement.fr

    Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |