SOMMEIL D’AUTOMNE - FILMDANSE - SEVE

Une rencontre, un échange, une femme, trois réalisations , trois univers. Delphine KLOS, un regard à découvrir.

lundi 16 mars 2009 , par hocine dans EXTERIEUR A TV BRUITS


"MA VISION DU CINEMA"
par Delphine KLOS

Le langage cinématographique a un potentiel inhérent incroyable de pouvoir réunir tellement d’éléments sur le même plan. C’est donc tout à la fois, la multiplication des possibles. Mêler les temporalités (quand passé, présent, futur et même conditionnel s’imbriquent), estomper les frontières entre réel et fiction. Et avant tout : créer une atmosphère particulière.

Une citation me parle droit au coeur et rejoint mes préoccupations et mes tentatives quant aux capacités multiples du langage cinématographique :

“Et son originalité vient essentiellement de sa toute puissance figurative et évocatrice,de ca capacité unique et infinie à montrer l’invisible tout aussi bien que le visible,à visualiser la pensée en même temps que le vécu,à réussir la compénétration du rêve et du réel,de l’envolée imaginative et du constat documentaire,à ressusciter le passé et à actualiser le futur,à conférer à une fugitive image plus de prégnance convaincante que n’en offre le spectacle du quotidien.”

(Page 19
Introduction
Le Langage cinématographique,
Marcel Martin, Editions du Cerf,1985)

SOMMEIL D’AUTOMNE (Voir le film 1’46)

Sous l’automne immobile. Un sourire se surprend lui-même de porter le masque d’une angoisse.Incompréhension,ambiance latente.Le voile d’une rencontre.Une intrigue, une attente ; tout ensemble.

FILMDANSE (Voir le film au format Real Média 3’11)


Une proposition philo-dansée sur le mouvement qui s’articule autour de deux citations.
L’une est de Luisa VALENZUELA, auteur sud-américaine, extraite de sa nouvelle Up Among Eagles :
“Life is a movement towards death. To remain static is to be already dead.”
L’autre citation a trait à l’expression. SARTRE affirme que :
“se taire, ce n’est pas être muet, c’est refuser de parler, donc parler encore.”

SEVE (Voir le film au format Real Média 12’39)

Fred est écrivain. Il traverse une crise et dans son couple et dans son processus de création. La rencontre d’un personnage féminin énigmatique va le renvoyer à ses propres fantasmes. Force de l’imagination ou débordement du désir sur la réalité ?

Commenter

1 commentaire

Sur le même thème

Manif de droiche
samedi 2 avril 2016
POTLATCH 2 "Singe de feu"
jeudi 25 février 2016
Kino TVBruits - Les films
dimanche 14 février 2016
We are winning don’t forget
mercredi 18 novembre 2015