TV BRUITS

Accueil > VIDEOS > VIDEOS DE TV BRUITS > Greve à Météo France - la suite...

Greve à Météo France - la suite...

jeudi 16 octobre 2008, par Co, lilian

Attention : les films produits par Tv Bruits - et seulement ceux-ci - sont libres de droits pour diffusion dans un cadre non commercial et si nous en sommes avisés.

Par ce beau matin d’automne, nous avons décidé de faire un "reportage de proximité". Pas question de se relâcher, on y va en footing. On tombe sur une grève à la Météopôle de Toulouse. Il s’agit d’un blocage. Il y a beaucoup de gens. Il faut dire que beaucoup d’agents sont venus de toute la France pour manifester leur mécontentement. Et il y a de quoi. Ça fait 6 mois environ qu’on leur casse les pieds pour une histoire de réduction de centres météo et de personnel. Je vais pas vous expliquer dans le détail c’est déjà fait ici. On rencontre José CHEVALIER. Il vient de Bretagne. Il nous explique un peu ce qui se passe ici. Ça négocie dur. Mais le patron veut rien lâcher. D’ailleurs le patron est même pas là. On le laisse parler de ce qui ce passe. Je vais pas vous expliquer non plus c’est en vidéo juste après et ça dure 7 minutes 42 secondes. Il faut dire aussi qu’on a failli perdre notre reportage à cause de la police. Mais ça s’est bien passé parce que les types en grève étaient vachement sympa et solidaires. En fait il parait que des gens veulent pas que ça s’ébruite cette grève. Elle n’existe pas à la météo-tévé après le 20h ni sur leur site internet par exemple. La police a même empêché un journaliste de France Info de rentrer dans les lieux pour faire son travail.
Et puis on est rentré en courant, fallait finir le footing...

Laisser un message, un commentaire...

5 commentaires
  • Greve à Météo France - Les grenouilles sortent de leur bocal 17 octobre 2008 15:09, par Assemblée Générale des personnels de la météorologie en lutte

    Communiqué de l’Assemblée Générale des personnels de la météorologie en lutte.

    Depuis ce lundi 13 octobre, Météo-France, service public de la météorologie nationale est en grève dans la presque totalité de ses centres territoriaux. C’est le cas ici à Toulouse, principale implantation abritant les centres nationaux de prévision, de calcul, de production, de formation et de recherche. Depuis ce mardi nous avons pris la décision de bloquer notre site.

    Pourquoi une mobilisation d’une telle ampleur ? La Direction de Météo-France, appliquant avec un zèle servile qui lui tient lieu de réflexion stratégique les directives de casse sociale dictée par l’Etat, veut tout bonnement fermer 60% des centres météorologiques et supprimer plus de 500 emplois d’ici 2017... sur un total (métropole + DOM-TOM) de tout juste 3700 météos. une véritable boucherie !

    Dès le mardi soir, les bonzes de la Direction appelaient en renfort les CRS pour briser violemment la résistance pacifique des personnels de toutes les régions réunis ce jour là. Depuis lors, nous avons joué le jeu de la "discussion", relâchant le blocage du site de Toulouse selon les modalités voulues par la Direction. Aujourd’hui, vendredi, force est de constater que nous nous sommes fait berner. Il n’y a pas, il n’y a jamais eu, de volonté de proposer autre chose que les attaques prévues initialement.

    Tous se réfugient derrière la grande faucheuse, la sacro-sainte RGPP qui sévit dans tous les secteurs de la fonction publique, école, hôpitaux, équipement, etc. Dans le privé aussi, le spatrons ne sont jamais à court d’arguments "raisonnables", indépendants de leur "bonne" volonté... quand il s’agit de délocaliser ou de virer les ouvriers pour préserver leur profits. Qu’à cela ne tienne ! Nous n’avons pas entamé ce combat dans un esprit corporatiste et nous ne tenons pas à rester enfermer dans notre bocal !

    Les emplois que nous défendons ne sont pas seulement les nôtres, ce sont ceux que prendront demain ceux qui en sont privés aujourd’hui et plus encore les générations nouvelles. Ici comme partout ailleurs, on s’en prend au tissu social de proximité, au service rendu à toute la communauté, à la capacité d’assurer la sécurité des personnes et des biens. Quand à la nécessité de mener une recherche ambitieuse dans l’intérêt de tous, elle se limite souvent à de l’affichage, sur le changement climatique par exemple, sans jamais se donner les moyens de tels enjeux. Tout est sacrifié à rentabilité à courte vue d’un système économique aux abois qui ne connait la générosité que lorsqu’il s’agit de renflouer ses propres caisses en organisant le gigantesque racket que nous avons aujourd’hui sous les yeux.

    Une seule réponse peut nous permettre de préserver l’avenir : étendre et unifier nos luttes, nous retrouver tous ensemble pour stopper cette course sans fin du profit de l’hyper-accumulation de quelques-un - quand il y en a - toujours plus dégradées pour tous les autres.

    Faisons de chaque lutte un point de fixation et d’extension pour tous ceux qui ne se résignent plus. Travailleurs de tous secteurs, venez discuter avec nous et rejoignez la lutte des grenouilles ! Rendez-vous lundi à partir de 9h00 le matin et 18h00 le soir, à l’AG permanente qui se tient 42 av. Coriolis, quartier des Pradettes.

    Notre plateforme revendicative reste le maintien des effectifs et des moyens budgétaires ; le maintien des implantations territoriales ; l’affectation de personnel dans les centres départementaux en sous-effectifs.

    Répondre

  • Greve à Météo France - la suite... 17 octobre 2008 22:18, par José

    Bravo pour ce reportage ; bonne continuation. je mets votre site dans mes favoris

    José chevalier

    Répondre

  • Greve à Météo France - la suite... 18 octobre 2008 08:04

    Bravo pour ce reportage au plus près du conflit et des personnes concernées. Pour la volaille, ne vous inquiétez pas, ils sont là à demeure maintenant, avec également les RG qui ne ratent pas une seule AG ou le plus petit point d’information.

    Au passage, il faut signaler que ce type de reportage ne sera de plus en plus que le fait de volontaires et d’amateur, dans la mesure où simultanément M6 liquide son antenne locale et TLT fait presque de même en annonçant vouloir virer 30 personnes sur 50. La seule TV pour traiter de l’actualité des luttes sociales sera bientôt TF1... c’est dire si on aura beaucoup d’infos locales.

    bonne continuation et tout le monde à aux AG ouvertes de lundi 20 octobre !

    Eric

    Répondre

    • Greve à Météo France - la suite... 19 octobre 2008 18:33, par Eric

      Attention, modification par rapport au tract ci-dessus, la seconde AG se tiendra vers 14h00... cela dit, elle ne sera peut-être pas terminée à 18h00 !

      Répondre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Espace privé | nous contacter | SPIP | squelette par JLG |